les murs d'une maison - demeure en peinture

Exposition
Arts plastiques
Maison Cantoisel Joigny

Stéphane Bordarier, peintures sur toile, 2004, ph. Laurent Lecat

Depuis trente années, la maison Cantoisel est devenue un lieu pour la peinture. La passion des hôtes de la maison Cantoisel demeure, ce qui pourrait justifier le titre inscrit sur les murs par deux cent trente artistes : « les murs d’une maison – demeure en peinture. » En cette année 2011, il est fait appel à des artistes pour dire encore quelque chose de l’histoire qui se fait, et se joue ici dans l’intimité d’un lieu de vie où les objets, les fauteuils, l’horloge sur ses hautes pattes, nous tiennent à bonne distance des peintures premières. Il reste encore aujourd’hui tant de chemins pour la peinture : mur, fresque, toile, vitre, des œuvres qui se livrent à l’espace. Il y a, nous dit Pierre Wat, une peinture silencieuse, qui n’est pas peinture muette, mais peinture qui nous parle en peinture, de peinture...

Complément d'information

Dans chaque pièce de la maison ouverte à la visite, la domesticité du lieu s’exprime par l’architecture et les objets, cheminées, chaises, banquettes, pots, qui restent présents, maintiennent l’art exposé à un minimum de distance qui n’est pas habituel dans les centres d’art ou les galeries, et construisent de subtils rapports de sens qui nous invitent à comprendre l’art d’une façon plus proche de nous, de la vie que nous menons tous les jours. Deux horloges, par exemple, l’une domestique et l’autre issue du geste artistique de Véronique Joumard, se répondent à deux étages de différence pour nous convier à cette implication possible de l’art dans nos vies personnelles.

Tantôt les œuvres des artistes présentés ne dialoguent qu’avec les pièces qui les hébergent et où elles sont seules à envahir l’espace, c’est le cas de Claude Rutault dans Fenêtre aveugle, sur la façade de la maison, de Bruno Rousselot dans l’Entrée, de Christian Bonnefoi dans Le Fonds du couloir, dans la Chambre au- dessus de la rivière et dans la Vitrine, de Sylvie Turpin à l’Entrée de la Bibliothèque et dans la Chambre obscure, de Chantal Morillon dans la Bibliothèque, de Janos Ber dans la Chambre claire, de Vincent Barré sur le Pavillon de la terrasse, de Claudie Laks sur le muret de la terrasse et de Sabien Witteman dans le Pavillon sur la terrasse. Tantôt les œuvres dialoguent entre elles comme celles de Anne Tastemin et Alexandre Hollan dans le Petit Salon, celles de Bruno Rousselot, Claude Rutault, Véronique Joumard et Stéphane Bordarier dans le Grand Salon, celles de Christophe Cuzin et de Claude Rutault dans l’escalier, celles de Daniel Buren, de Bruno Rousselot et de Joseline Gelot dans le Grenier à l’horloge, celles de Daniel Brandely et de Samuel Mathieu dans la Chambre aux archives, celles de Rémy de la Garanderie et de Patrice Ferrasse dans les Caves.

Ces dialogues éclairent toujours la lecture des œuvres et ouvrent à leur sens, c’est la magie du lieu et de ses accrochages, la relation entre une très fine sensibilité aux œuvres et une très délicate idée de leur appropriation.

J.-Ph. Vienne, mai 2011

Partenaires

Partenaire : la galerie Jean Fournier Partenaires financiers : la Ville de Joigny, le Conseil général de l'Yonne, le Conseil Régional de Bourgogne, le DRAC Bourgogne

Horaires

Les samedis et dimanches de 14 h 30 à 18 h 30 en juin. En juillet et août du mercredi au dimanche aux mêmes heures. Sur rendez-vous en dehors de ces jours et heures.

Adresse

Maison Cantoisel 32, rue Montant au Palais 89300 Joigny France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020