Les incroyables et les merveilleuses

Pierre Reimer
Parution
Photographie
La Fab. Paris 13

Si mes photos ne sont porteuses d’aucun message secret ou mystique, elles ne sont pas non plus conçues comme des moyens d’envoyer au monde des sentences pour se juger ou s’améliorer. Je ne me suis jamais senti investi de cet étrange pouvoir dont se prévalent tant d’artistes de se transformer en des miroirs accusateurs, ironiques ou simplement descriptifs du monde dans lequel ils produisent leurs œuvres. Non pas par une question morale mais parce que j’ai toujours pris la photographie comme un laboratoire d’expérimentation d’elle-même. Cette idée s’imposa à moi dès mes tous premiers contacts incertains avec un appareil photo, lorsque je n’avais élaboré aucun projet et que l’idée de devenir l’auteur d’une oeuvre me semblait parfaitement illusoire. À cette époque, j’avais commencé par des petites transgressions à ce que je me représentais comme étant la légalité photographique. Celle-ci peut être décrire, en substance, comme une série de contraintes qui résultent de ce que l’on tient comme étant la nature de cette activité. Lorsque l’on pense à la photographie, l’on suppose qu’une personne se sert d’un appareil photo afin de prendre au dépourvu un morceau du monde dans le but de produire des pensées et des émotions étrangères à l’image qui en résulte. La première donnée de cette représentation courante de la photographie est donc l’existence d’un sujet humain, maître de son regard. Son appareil photo sera un pur instrument, le moyen de cristallisation de ce pouvoir sur le visible. Ce sujet représente le regard possible de l’humanité entière et c’est en son nom qu’il prend son appareil photo. Cette première idée pourrait s’appeler l’hypothèse du sujet du photographe. (extrait du texte Marcela Iacub) Pierre Reimer, né en 1964, est photographe. Ses réalisations sont présentes dans de nombreuses collections publiques ou privées. Pensionnaire à la Villa Médicis en 1998-1999, il rencontre le compositeur Mark André avec lequel débutera une collaboration dont la dernière réalisation est le film Modell présenté au Centre Pompidou en février 2009. Depuis 2002 Pierre Reimer est représenté en France par la galerie Agnès B, sa dernière exposition personnelle « Grand Tourisme » s’est tenue en février-mars 2009. Co-édité par les éditions MF Avec le soutien du Centre national des arts plastiques (aide à l'édition), ministère de la Culture et de la Communication

Artistes

Adresse

La Fab. Place Jean-Michel Basquiat 75013 Paris 13 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020