Les Barreaux #10 : de la surveillance aux surveillés

Nelson Pernisco
Exposition
Arts plastiques
Lechassis Paris 14

Les Barreaux #10 : de la surveillance aux surveillés
Nelson Pernisco
Photo par Salim Santa Lucia

Pour cette première exposition de l’année 2017 dans notre project space, nous invitons le jeune artiste Nelson Pernisco (né en 1993) à concevoir une intervention in-situ.

Six écrans sont présentés sur des barres d’acier et diffusent des images filmées par l’artiste sur la Place de la République à Paris durant la période post-attentats des “Nuit Debout”. Reprenant l’esthétique des vidéos de surveillance utilisées par les renseignements généraux lors de tels mouvements de foule, c’est à l’aide d’un programme informatique fait maison que l’artiste détourne des techniques de repérage des comportements anormaux. Le logiciel est ici appliqué directement aux forces de l’ordre, à leur insu : lorsque ceux-ci ont des agissements suspects analysés en tant que tels par le logiciel – s’ils se regroupent plus de 15min – un carré rouge apparaît. L’algorithme ainsi automatisé selon des critères bien précis rejoue ce fantasme de la machine autonome, qui prend des décisions seule face à une situation humaine donnée.

Comme une barricade construite dans l’urgence, les barres d’acier sont étriquées entre les murs de l’espace et permettent d’imposer une protection face à une potentielle agression ; ou peut être l’inverse. L’espace des Barreaux devient physiquement contraignant et permet de calmer les ardeurs de la foule. Dans la continuité de son projet All Cops Are Beautiful présenté au 71B en juin dernier (il se dit que les renseignements sont venus au vernissage), Nelson Pernisco poursuit ses réflexions terriblement actuelles et contextuelles d’un état policier en urgence constante.

Avec cette proposition, le surveillé devient surveillant, les rôles s’inversent ; qui sait de quoi un futur pas si lointain sera fait, restons alertes. De plus, notre fenêtre des Barreaux étant située dans l’axe d’un radar automatique, où passent quotidiennement des convois sécurisés de détenus, la suspicion et la tension deviennent palpables.

Attention, à bien y regarder les carrés rouges semblent s’accumuler…les forces de l’ordre deviennent suspectes. Les civils vont-ils devoir charger ?

Romain Semeteys

Commissaires d'exposition

Adresse

Lechassis 74 avenue Denfert Rochereau 75014 Paris 14 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020