Le Studio Estibal

Exposition
Arts plastiques
lux, Scène nationale de Valence - 26000 Valence
Après “Un état des lieux”, qui revisitait la photographie de voyage touristique, et “ Le passé imposé”, une réflexion sur la photo de classe, Bruno Rosier revient ici s’interroger sur d’autres standards de la photo, comme la photo d’identité, de mariage ou de groupe. Des clichés donc, les nôtres, puisqu’on en fait tous un jour ou l’autre, parfois obligés ou par convenance, et qui viennent encombrer nos tiroirs ou nos disques durs. Figures imposées, banales à force d’être codées, plus ou moins pareilles, plus ou moins ratées, jamais vraiment originales. Toute une imagerie, qu’on regarde vite fait, sur l’instant, et puis qu’on oublie, vite, bien que censée être le support de nos mémoires. Le Studio Estibal, une fiction mise en scène autour de la reconstitution d’un magasin de photo du coin de la rue, propose de revisiter ces archétypes argentiques ou numériques, de les démonter, de les manipuler, afin de découvrir ce qu’ils nous disent vraiment. Bref, de les voir, de les revoir. Une histoire de regard. Lux Scène nationale développe un projet pluridisciplinaire axé sur les images sous toutes leurs formes, dont la photographie, et place l’artiste au coeur de son projet par le biais de résidence de création. Bruno Rosier a bénéficié d’une bourse de création du Ministère de la Culture et de la Communication, « Ecritures de lumière », dont le but est de permettre à un photographe de participer à une résidence et de mener un travail de création tout en accompagnant un certain nombre de projets éducatifs. Le projet du Studio Estibal intègre cette spécificité participative et la développe puisque l’exposition finale intègre les oeuvres inédites, produites dans le cadre de la résidence et propres à l’artiste, ainsi qu’une partie des travaux menés dans les ateliers. Bruno Rosier a rendu son studio nomade de novembre 2009 à février 2010, à la rencontre de publics très divers : scolaires (écoles de Chony et de Condorcet), jeunes travailleurs (Résidence Rochecolombe), demandeurs d’asile (CADA), enseignants (IUFM, enseignants en arts plastiques), étudiants (Maestris Esthétique), personnes âgées (Résidence Marie-France Préault), adolescents (Maison des adolescents). Tous les ateliers avaient pour but d’enrichir la proposition initiale et de contribuer à sa mise en œuvre . Certains étaient spécifiques et adaptés aux préoccupations des participants, d’autres transversaux dans des expérimentations où la réflexion était d’ordre plus générale. Tous les intervenants, de 4 à 102 ans, ont ainsi participés d’une manière ou d’une autre à la mise en place finale du Studio Estibal Tous étaient donc invités à entrer dans le jeu de miroir ou d’optique proposé par l’artiste, pour perturber et ainsi revisiter nos propres images, et en autres nos portraits, censés saisir notre identité, puisque la photo d’identité sera le thème majeur de l’exposition. Il y fut question aussi de mémoire, de manipulation des images et de ses codes, du trouble que la photographie engendre entre fausse réalité et vraie fiction. Soit les enjeux photographiques fondamentaux : que devient-on une fois dans le cadre de l’image ? Que devient-on au milieu des autres dans une photo de groupe ? … Autant de questions qu’on ne se posait plus.

Partenaires

Ministère de la Culture et de la Communication Avec le concours de Ephésus

Horaires

mardi au vendredi de 14h à 18h et de 19h à 20h samedi de 15h30 à 20h30 Fermeture les dimanches et jours fériés

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

lux, Scène nationale de Valence - 26000 36 boulevard du Général de Gaulle 26000 Valence France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020