Le cours de l’eau, la cour et l’eau

Architectures et paysages à La cuisine Une installation monumentale réalisée par ConstructLab
Exposition
Arts plastiques
La cuisine - Centre d'art et de design Nègrepelisse
 Une installation monumentale réalisée par ConstructLab

LE COURS DE L'EAU, LA COUR ET L'EAU

Architectures et paysages à La cuisine

Parti-pris d’une académie estivale 

Plantons le décor. Un château, un centre d’art en milieu rural, une rivière : l’Aveyron, et une cour. Pour un festival expérimental en deux temps…

« Le cours de l’eau, la cour et l’eau » interroge la relation de l’architecture à l’environnement à l’aune de la crise climatique et de l’Anthropocène, ainsi que la faculté de la nature à faire paysage. Architectures et paysages à La cuisine s’inscrit dans le programme triennal Réconciliation qui pose la question de la réconciliation entre nature et culture. Comment allons-nous reconstruire notre relation au vivant, quelles alliances créer avec les sols, les rivières, la terre, les plantes, les arbres, les vivants, pour ne plus être dans une relation d’exploitation et d’extraction, mais de collaborations et d’échanges ? À l’échelle macro, cette réflexion passe par un travail de réconciliation de l’édifice du centre d’art La cuisine à son environnement humain et autre qu’humain par la re-sensibilisation à la nature par l’architecture, le paysage et l’art. Il repose la question de l’habité au regard des évolutions du climat et de nos dépendances en prenant le bâtiment créé par RCR Arquitectes, labellisé Architecture Contemporaine Remarquable, comme terrain d’expérimentation.

Quant à nos intentions, voici… ce que nous ne voulions pas. Nous ne souhaitions pas vous accueillir avec deux-cents chaises alignées au milieu d’une cour. Nous ne souhaitions pas programmer des conférences magistrales, car à la faveur des confinements, nous avons eu tout le loisir d’écouter des paroles multiples et de voir le monde à travers nos écrans. D’ailleurs, nous ne souhaitions pas tout programmer, tout prévoir ni tout calculer, mais faire place aux potentiels du temps, de l’espace et à l’impondérable. Alors nous avons regardé autour de nous, comme vous l’avez beaucoup fait aussi, avec cette crise sanitaire qui nous a incité à penser davantage à nos lieux et à nos liens, à en prendre soin. Qu’est-ce qu’une institution culturelle comme un centre d’art dans un contexte de bouleversement écologique ? À quoi cela sert-il, sinon à prolonger cette attention à ce qui nous entoure, ce soin aux personnes et aux milieux, ce désir de vivre mieux dont le territoire lui-même résonne et dont les habitants sont les meilleurs porte-voix ?Pour incarner cela, le rendre tangible, La cuisine vous propose de participer à des ateliers de description, à la fois poétiques et réflexifs, dont l’enjeu n’est pas simplement de reconnecter les arts au « pays réel » mais de saluer les dynamiques et les énergies vitales qui font de la ruralité une culture d’avenir.

Partons de la rivière Aveyron, qui coule à quelques mètres du château de Nègrepelisse.

Faisons-la entrer dans la cour et dans les arènes de la discussion. Infusons les imaginaires au moyen de dispositifs architecturaux hospitaliers. Distillons la parole sous différents modes. Il existe tant de façons de nous rendre sensibles, pour nous inquiéter parfois du cours que prennent les choses dans la rumeur du monde, mais aussi et surtout pour explorer collectivement des postures, des regards, des pratiques… Nous n’éluderons sans doute pas les controverses. Car il faut de la friction aux galets pour que la rivière les polisse. Tenons atelier, échangeons,  construisons, interprétons et repartons gonflés de l’énergie de toutes et tous. Il n’y a pas de « monde d’après », seul le présent se donne à vi

Les commissaires associés – Matthieu Duperrex, Marta Jonville, Joanne Pouzenc – et l'équipe de La cuisine ainsi que leurs invités vous souhaitent la bienvenue.

https://la-cuisine.fr/le-programme/

Complément d'information

ATELIERS COLLABORATIFS CONSTRUCTLAB

Du 15 au 25 juillet 2021

Constructlab adopte une approche dynamique pour unir conception architecturale et construction. Rompant avec les divisions traditionnelles du travail, le réseau rassemble une équipe d'architectes, de concepteur·rice·s/ constructeur·rice·s polyvalent·e·s – et autres sociologues, urbanistes, graphistes, photographes, commissaires, chercheur·euse·s, éducateur·rice·s et autres acteurs et actrices culturel·le·s – qui portent le processus créatif de la table à dessin jusqu’au terrain, permettant au design de répondre aux possibilités et aux contraintes posées par les matériaux, le site, l’environnement et l’usage. En mettant l’accent sur la collaboration, tant entre eux·elles qu’avec les membres de la communauté, les praticien·ne·s de Constructlab prennent en charge une variété de projets, permanents et temporaires, mettant leurs stratégies créatives au service de la résolution des problèmes et de la sensibilisation aux questions sociales, environnementales et pratiques. Ils privilégient les matériaux recyclés et valorisés, et sont attentif·ve·s aux ressources disponibles localement.
Au cœur du travail de Constructlab, qui comprend des projets de commande dans le monde entier, se trouve le désir de créer des liens avec la communauté et d’accroître le sentiment d’appartenance à un lieu.

https://la-cuisine.fr/constructlab/

FESTIVAL D'IDÉES


ATELIERS

Bêtes. Le domestique, le sauvage et on ne sait trop quoi - avec Lætitia Carlotti,artiste, Matthieu Duperrex, philosophe, Anne Lauvie, ingénieure agronome - 27 de 15h à 18h & 28/07 de 17h30 à 19h

• Vergers. poèmes des fruits et des oiseaux - avec Bronwyn Louw, poète,Marielle Macé, chercheuse et écrivaine,  Jeanne Peylet-Frisch, comédienne - 28 & 29/07 de 15h à 18h

• Grains. Irriguer le sol fertile - avec Marion Albert, artiste, Julien Choppin, architecte, Alexis Pernet, paysagiste, Sarah Vanuxem, juriste - 28 & 29/07 de 15h à 18h

• Limons. Anatominie d'une île - avec Jérôme Gaillardet, géochimiste, Anne-Sophie Milon, artiste, Camille de Toledo, écrivain - 27, 28 & 30/07 de 15h à 18h


• Aquelarre. Élixir, essence, distillation - interventions menées par Ethel Baraona Pohl, critique, Berta Gutierrez, architecte,  Rosario Talevi, architecte - du 27 au 30/07

PERFORMANCES ET CRÉATIONS

• Eaux férales. Restitution d'enquête - balade commentée par le collectif Elles aveyronnent - 29/07 de 10 h à 13 h
• Sloyd. l'atelier circulaire - collecte par Karl Hallberg, artiste, tous les jours, en continu
• Le grand bain. Des travaux et des jours - accrochage d’exposition animé parMatthieu Duperrex, philosophe - 31/07 de 18 h à 20 h
• L'onde dilettante - création sonore par Ludovic Roif, auteur radio - 27/07 à 18 h, les 28, 29, 30/07 à 19 h, le 31/07 à 17 h

RESTITUTION

Habiter La cuisine - restitution du workshop avec RCR architectes - 29/07 à 14h

À-CÔTÉS
en continu du 27 au 31/07
• La plonge - exercice d'improvisations à l'heure de la vaisselle
• L'immersion - proposition cinématographique en boucle
• La confiserie - table du libraire
• La sérigraphie - imprimerie festive et créative
• Les petits archis - initiation ludique à l'architecture

RÉSIDENCE
en continu du 27 au 31/07
Journal Plan Libre - studio de création éditoriale

Commissaires d'exposition

Autres artistes présentés

 

      ALEXIS PERNET

      Alexis Pernet est paysagiste. Il enseigne à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles. Ses projets s’appuient sur une pratique assidue du terrain, une immersion longue outillée par le dessin et l’écriture. Il est membre du comité de rédaction des Carnets du paysage et a notamment publié Le grand paysage en projet. Histoire, critique et expérience (Metis Presses, 2014), Un paysage du renversement. Des agriculteurs à l’école du sol (Éditions du commun, 2019) et Plus grand que la Seine (Parenthèses, 2021).

      ANNE LAUVIE

      Anne Lauvie est ingénieure agronome. Chercheuse à l’Inrae, elle travaille sur les systèmes d’élevage mobilisant les populations animales locales (notamment les races locales de ruminants et écotypes d’abeilles locales) et les démarches collectives autour de ces populations animales. Elle coordonne actuellement un ouvrage collectif sur la biodiversité domestique, analysant les potentiels nouveaux liens entre élevage, territoires et société (à paraitre en 2022 aux éditions Quæ).

      BERTA GUTIERREZ

      Berta Gutierrez est architecte et chercheuse basée entre Barcelone et Berlin. Son travail est en dialogue avec d’autres disciplines, comme l’art contemporain, la technologie et la philosophie. Elle est associée de l’agence forte-five degrees. Auparavant, elle a travaillé comme chercheuse et chef de projet au ministère de l’éducation de l’Argentine, au Medialab-Prado, à Matadero Madrid ou encore à l’université polytechnique de Madrid. Elle a développé l’unité de recherche WonderLAB au studio Rosan Bosch à Copenhague.

      BRONWYN LOUW

      Bronwyn Louw est poète. Elle prépare actuellement une thèse à l’EHESS, intitulée Écrire le verger au XXIe siècle, dont les recherches – outre la recomposition d’une longue histoire de la littérature lyrique – sont nourries et portées par l’écriture d’un recueil poétique. Dans son travail, qui se déploie aussi dans des performances artistiques, le verger est une métaphore agro-poétique pour dire et révéler un monde de métamorphoses et d’enchevêtrement de formes de vie, à l’écologie trouble et pourtant « fructueuse ».

      CAMILLE DE TOLEDO

      Camille de Toledo est écrivain, docteur en littérature comparée. Il a étudié l’histoire, le droit, les sciences politiques et la littérature. En 2004, il a obtenu la bourse de la Villa Médicis. Engagé pour une reconnaissance juridique des éléments de la nature, il orchestre le processus instituant des Auditions pour un parlement de Loire, avec le Pôle Art et Urbanisme. Parmi ses publications : Les potentiels du temps (Manuella éditions, 2016), Le livre de la faim et de la soif (Gallimard, 2017) et Thésée, sa vie nouvelle (Verdier, 2020)

      CLAIRE FUMAT

      Claire Fumat est illustratrice. Formatrice en droit, économie et analyse financière, elle rédige des manuels de formation, notamment pour le CNED. C’est en transposant ses cours en bandes dessinées qu’elle développe son art du sketchnoting, au travers d’une série intitulée « Toute l’éco et toute la socio en BD » éditée par la boîte à Bulles et Belin Éducation. Vivant à Bruniquel, Claire travaille également, à l’heure actuelle, à l’adaptation en BD du journal d’une femme malienne racontant son parcours migratoire.

      ETHEL BARAONA POHL

      Ethel Baraona Pohl est critique, auteure et commissaire. Elle est cofondatrice du studio de recherche indépendant et de la maison d’édition dpr-barcelona, qui opère dans les domaines de l’architecture et de la théorie politique et sociale. Ses écrits sont publiés dans de nombreux médias, des revues universitaires aux publications indépendantes. Sa pratique curatoriale comprend, entre autres, Adhocracy ATHENS (Centre culturel Onassis, 2015), et plus récemment, Twelve Cautionary Urban Tales (Matadero Madrid, 2020-21)

      HUGO PATRIGEON

      Hugo Patrigeon est illustrateur. Diplômé d’un master en cinéma d’animation de l’Institut Supérieur Couleur Image Design (ISCID) de Montauban en 2017, il se spécialise dans l’animation dessin image par image et travaille sur des projets de court métrage et de séries animées. Depuis 2020, il s’oriente vers l’illustration et la bande dessinée sous le nom Zhugomat, après avoir réalisé sa première BD parue dans le magazine Turbo Time Travel. Résidant à Bruniquel, il collabore avec Claire Fumat sur le projet «Toute l’éco et toute la socio en BD ».

      JEANNE PEYLET-FRISCH

      Jeanne Peylet-Frisch est comédienne et dramaturge. Formée au jeu par Christian Jehanin, elle travaille en tant que comédienne et/ou assistante à la mise en scène avec plusieurs compagnies telles que Réseaux Théâtre, le NTE (Montréal), les Affranchis ou l’Amin Théâtre ou Terrain de Jeu. Elle déploie en parallèle son propre univers théâtral, expression à la lisière de l’écriture, de la musique, du jeu et des arts plastiques. Elle s’intéresse en particulier à la question de la fragilité, des féminités et des rapports de pouvoir.

      JERÔME GAILLARDET

      Jérôme Gaillardet est géochimiste. Il enseigne les sciences de la Terre à l’institut de Physique du Globe de Paris, est membre de l’Institut universitaire de France et du Centre des politiques de la Terre. Ses recherches portent sur le cycle biogéochimique des éléments chimiques à la surface de la Terre et sur leur évolution temporelle. Il est coresponsable de l’infrastructure nationale de recherche OZCAR, fédérant des observatoires pérennes de la « Zone Critique de la Terre » et collabore avec Bruno Latour sur des projets art-science.

      JULIEN CHOPPIN

      Julien Choppin est architecte. Avec Nicolas Delon, il fonde en 2001 Encore Heureux Architectes. Il a été le cocommissaire d’expositions de grand rayonnement qui ont donné lieu aux publications suivantes : Matière grise. Matériaux/Réemploi/Architecture (Pavillon de l’Arsenal, 2014), Lieux infinis. Construire des bâtiments ou des lieux ? (B42, 2018) et Énergies Désespoirs. Un monde à réparer (Éditions 205, 2021). Depuis 2020, il s’engage dans une nouvelle voie autour du vivant et de l’agriculture.

      KARL HALLBERG

      Karl Hallberg est artiste, artisan et éducateur. Cofondateur du lieu Not Quite, une ancienne fabrique transformée en coopérative artistique et d’artisanat au cœur d’un petit village de Suède, il s’inscrit dans le renouvellement du mouvement « Arts and Crafts ». Il est attentif à l’objectivation des dynamiques de production. Ses œuvres sont ainsi souvent des installations sculpturales avec des ressources locales ou des matériaux de récupération travaillés selon des méthodes et des techniques artisanales, dont la forge.

      LÆTITIA CARLOTTI

      Lætitia Carlotti est artiste et ouvrière du paysage. Elle travaille en Corse, où elle dirige l’association arterra (www.arterra.corsica), qui œuvre au développement et à la diffusion de pratiques artistiques innovantes contemporaines dans les paysages corses. Chercheuse en arts plastiques, elle développe des projets collaboratifs au long cours avec des artisans, des paysagistes, des paysans afin de replacer l’art au sein des activités d’usages qui questionnent la notion d’arrière-pays et les devenir féraux.

      LORENZO NACCARATO

      Lorenzo Naccarato est musicien. Après avoir étudié pendant dix ans le piano classique, il commence en 2007 un parcours universitaire en musicologie à Toulouse. Spécialisé en jazz et en musique improvisée, il mène un projet de recherche autour de Thelonious Monk. Lors de résidences musicales à La cuisine, il développe ses projets de recherche en musique expérimentale pour piano solo et pour trio. Développant un univers musical rythmé et subtil, il propose régulièrement lors de ses concerts des créations musicales inédites.

      LUDOVIC ROIF

      Ludovic Roif est auteur radio, artiste et chroniqueur culinaire. Il collecte des récits, enquête dans le pays productif (agriculture, élevage et pêche) et fonde en 2004 le projet « Les nouveaux terriens » (www.lesnouveauxterriens.fr). Au travers de cette association de production, il réalise des créations sonores, des documentaires, des émissions et des performances scéniques afin de diffuser des connaissances sensibles permettant de changer nos regards sur les territoires ruraux et nous aider à y vivre ensemble.

      MARIELLE MACÉ

      Marielle Macé est historienne de la littérature. Directrice de recherche au CNRS, directrice d’études à l’EHESS, elle a été récemment auteure associée aux Amandiers à Nanterre. Elle interprète l’art poétique comme une exploration critique des formes de la vie, en prise avec l’écologie des paysages et ses tourments les plus contemporains. Membre du comité de rédaction de la revue Critique, elle a notamment publié Nos cabanes (Verdier, 2019), Styles. Critique de nos formes de vie (Gallimard, 2016) et Parole et pollution (AOC, 2021).

      ROSARIO TALEVI

      Rosario Talevi est architecte, commissaire, éditrice et éducatrice. Basée à Berlin, elle s’intéresse aux pratiques spatiales critiques, aux pédagogies transformatives et aux futurs féministes. Elle est co-directrice de la Floating University, où elle dirige le programme Urban Practice & Climate Care, un festival engagé dans la théorie et la pratique à l’intersection des défis climatiques, de l’éthique du soin et des humanités environnementales. Elle collabore de longue date avec Raumlabor Berlin et est membre de Soft Agency.

      SARAH VANUXEM

      Sarah Vanuxem est juriste. Elle enseigne à la faculté de droit de l’Université de Nice. Ses recherches se situent à la croisée du droit des biens et du droit de l’environnement. S’appuyant sur les observations de l’anthropologue Philippe Descola regardant les différentes conceptions culturelles de la notion de nature, ses travaux développent une conception originale de la solidarité écologique. Elle est l’auteure de La propriété de la terre (Wildproject, 2018) et Des choses de la nature et de leurs droits (Quæ, 2020)

      ELLES AVEYRONNENT

      Elles aveyronnent, est un projet artistique du collectif formé par Marion Albert, Tomas Matauko et Anne-Sophie Milon. Ils placent l’Aveyron au centre de leur recherche en interrogeant ses histoires, ses traces, qu’elles soient matérielles ou immatérielles. Les artistes souhaitent générer avec les habitants un regard plus sensible et amplifier nos relations avec la rivière.

      RCR ARQUITECTES

      RCR arquitectes est un collectif d’architectes crée en 1988 par Rafael Aranda, Carme Pigem, et Ramon Vivalta. L’agence s’est installée dès les années 90 à Olot en Catalogne, un petit village au pied des Pyrénées, dont deux des architectes sont originaires. RCR a démontré par la radicalité des projets qu’ils y ont développé qu’il n’y avait pas de contradiction entre le ruralité et la modernité. La plupart des projets de RCR sont construits en Europe et plus particulièrement en Espagne. Leur architecture, par exemple le centre d’art La cuisine ou le Musée Soulages, est exigeante, intemporelle, attentive au passé, tout en ouvrant des perspectives vers le futur. Ce travail empreint d’une dimension poétique est toujours soucieux de tisser des liens avec la nature.

      MBL ARCHITECTES

      Depuis 2013, MBL architectes élabore une architecture sans a priori, détachée de toute idée sur ce que doit être un projet. Par cette approche éclectique, MBL architectes affirme l’architecture comme acte de recherche. Les spéculations théoriques et les recherches empiriques délimitent un cadre d’étude pour chaque projet. Le projet prend forme au travers d’un long processus de découverte. L’architecture y est aventure. L’équipe est constituée de Sébastien Martinez-Barat, Benjamin Lafore, Véranie Jeune, Robin Durand, Fanny Vallin, Baptiste Fichet, Roxana Hosu et Florian Jomain.

      DOCUMENTS

      L’atelier Documents est le regroupement de quatre designers graphiques dont les pratiques se situent à la croisée du graphisme, de la programmation et de la signalétique. Depuis 2016, Noémie Santos, Laura Savignac, Antoine Lemarchand et Lucas Sifoni mettent en partage leurs savoir-faire pour concevoir des scénarios de lecture pour des projets d’échelles variables.

       

       

       

      Partenaires

      Le festival d’idées Architectures & paysages à La cuisine “Le cours de l’eau, la cour et l’eau”
      a été développé par La cuisine, centre d’art et de design de Nègrepelisse en partenariat avec
      La maison de l’architecture d’Occitanie (MAOP), le Conseil d’architecture d’urbanisme
      et d’environnement du Tarn-et-Garonne (CAUE82) et le collectif ConstructLab.

      Avec le soutien de la Direction régionale des Affaires culturelles d’Occitanie, du Conseil
      régional Occitanie Pyrénées-Méditerranée, du Conseil départemental de Tarn-et-Garonne,
      de la Ville de Nègrepelisse, de l’Institut français, du fonds pour l’art contemporain
      et l’architecture Perspektive, de l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse,
      du fonds Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, du Conseil d’architecture,
      d’urbanisme et d’environnement d’Occitanie.


      En collaboration avec RCR Arquitectes, la résidence internationale des arts de Can Serrat,
      le PETR Pays-Midi Quercy, la Communauté de communes Quercy Vert Aveyron,
      l’association Recherche à l’école pour écrire et lire, L’association Bazart textile,
      l’association Blouses Brothers, l’association pour l’Insertion par le développement durable,
      l’environnement et l’économie solidaire, le fabLab Origami, le Centre permanent d’Initiatives
      pour l’environnement, la libraire Le tracteur savant, la librairie La confiserie,
      l’association départementale pour l’Intégration d’adultes en difficulté,
      la revue Point contemporain, Radio CFM, Radio Association.

      Horaires

      du mercredi au dimanche de 13h à 19h et le mardi de 9h à 19h

      Tarifs

      Entrée libre

      Accès mobilité réduite

      Oui

      Adresse

      La cuisine - Centre d'art et de design Place du château 82800 Nègrepelisse France
      Dernière mise à jour le 29 mai 2022