Le Cnap lance le chantier de ses collections

Une opération exceptionnelle au cœur des réserves
Annonce
Vue du travail d'une restauratrice au sein des réserves du Cnap

Roger Edgar GILLET, Le narcissisme de groupe, 1974, Huile sur papier marouflé sur toile, 190 x 300 cm (Inv. : FNAC 35164)

Depuis quelques mois, le Centre national des arts plastiques s’est engagé dans un projet inédit dans son histoire, le chantier de ses collections !

Ainsi, durant trois années, ce n’est pas moins de 37 000 œuvres conservées dans les réserves à La Défense qui seront traitées dans le cadre du chantier des collections. Cette opération tout à fait exceptionnelle s’inscrit pour le Cnap dans la perspective de son installation à Pantin à l’horizon 2024. En effet, il s’agit de préparer les œuvres de la collection nationale gérée par le Cnap en vue de leur déménagement et de leur installation dans les 25 000 m2 de ses futures réserves situées à Pantin.

Afin de s’assurer de la réussite de ce chantier dans les temps impartis, le Cnap a souhaité s’entourer d’un groupement de professionnels qui travaille en étroite concertation avec les équipes de conservation, de régie, de documentation et de communication de l’établissement. Pour réaliser le traitement de ces 37 000 objets, une équipe d’une vingtaine de personnes a rejoint l’établissement qui a maintenant trois ans pour mener à bien ce projet ambitieux !

Les opportunités d’un chantier des collections

Le chantier des collections est l’opportunité pour les équipes scientifiques du Cnap de vérifier l’état sanitaire de la collection et d’en améliorer la conservation. C’est bien sûr l’occasion d’examiner les œuvres au fur et à mesure et de mieux les redécouvrir. Enfin, ce chantier permet d’appréhender physiquement la complexité et la richesse de la collection et d’être mieux à même de valoriser son histoire et de développer sa diffusion.

Cet objectif que le Cnap s’est assigné en amont de son déménagement à Pantin prépare l’avenir de sa collection. Il va permettre d’établir, au-delà du temps du chantier, une planification pluriannuelle des interventions de conservation-restauration, en fonction de priorités établies dans la concertation entre les équipes du Cnap et du chantier des collections. Il va également permettre un déploiement de plus grande ampleur de ses missions de dépôt et de prêt dans les établissements culturels et notamment dans le cadre de futurs partenariats, en France comme à l’étranger.

Le chantier des collections – terme spécifique à l’univers du patrimoine (musées, archives…) – comprend plusieurs temps de travail sur les œuvres, qui doivent être accomplis méthodiquement dans le cadre de ce que l’on appelle une chaîne de traitement. Le prélèvement de l’œuvre est suivi de plusieurs étapes : vérification de l’identité de l’œuvre, comparaison avec les informations sur la base de données, dépoussiérage, constat d’état et préconisations de conservation à plus ou moins long terme, interventions de conservation-restauration, prise de vue, saisie des interventions réalisées dans la base, conditionnement pour protéger l’œuvre, emballage en vue du transfert.

Le chantier du Cnap va permettre de :

  • localiser et identifier les œuvres,
  • mettre à niveau l’état de conservation des œuvres. Si nécessaire, effectuer des interventions de conservation-restauration,
  • les photographier,
  • conditionner et emballer les œuvres avant de les déplacer.
Vue de la chaîne de traitement sur le chantier des collections du Cnap

Une équipe pluridisciplinaire mobilisée

Pour conduire à bien cette opération prévue sur 3 ans, le Cnap a confié la charge du chantier à trois groupements de professionnels ayant des compétences complémentaires. Une équipe est chargée de la manutention et de l’emballage des œuvres en vue du déménagement ; une autre de la chaîne de traitement ; et une de la photographie haute-définition. Elles sont composées de professionnels apportant leur compétence et leur expertise : spécialistes en conservation préventive, documentalistes, techniciens de conservation, restaurateurs, régisseurs, photographes, emballeurs, transporteurs. Un coordinateur veille à la cohérence de la chaîne opératoire et au respect des délais.

Pendant toute la durée du chantier, le Cnap accueille dans ses locaux une vingtaine de personnes qui, au quotidien, travaille au cœur des réserves, en étroite collaboration avec les agents du Cnap. De son côté, les équipes du Cnap suivent au plus près la chaîne de traitement, tout en poursuivant ses missions (conservation, enrichissement et diffusion de la collection, soutien aux acteurs du secteur des arts visuels).

Toutes les collections conservées dans les réserves de La Défense (arts graphiques, objets / sculptures, photographies, peintures et textiles) sont traitées avec la même attention. La campagne photographique rend plus accessible les œuvres sur la base en ligne de la collection et enrichit la couverture photographique de la collection à un niveau éditorial.

Le calendrier prévisionnel

La crise sanitaire a bousculé la programmation notamment avec l’arrêt du chantier pendant plusieurs mois. Le traitement des œuvres se déroule selon leur typologie :
- Jusqu’en octobre 2020, les arts graphiques ont été traités avec plus de 21 000 items examinés.
- De novembre 2020 à février 2021, 1 580 objets et sculptures entreront dans la chaîne de traitement.
- De mars à avril 2021, plus de 300 pièces en textile seront concernées.
- De mai à juillet 2021, 2 100 peintures conservées dans les réserves de La Défense passeront dans la chaîne de traitement.
- De septembre 2021 à mai 2022, les quelques 13 000 photographies seront à leur tour traitées.
- Durant l’été 2022, les œuvres des réserves situées à La Défense seront conditionnées et prêtes pour le déménagement.

Vue de la salle des épis dans les réserves de la Défense

Vous souhaitez suivre l’avancée du chantier des collections du Cnap ?

Découvrez chacune de ses étapes au fil de nos articles, vidéos, et reportages photo dans les coulisses de nos réserves sur notre site internet et sur les réseaux sociaux #chantiercollectionscnap

Dernière mise à jour le 23 novembre 2020