La Revue Documentaires, n°31 - Films, textes, textures

Présentation - Projections - Lectures
Projet soutenu par le Cnap
Manifestation/Festival
Film, vidéo
La Revue Documentaires Paris 11
couverture n°31 - Films, textes, textures

La Revue Documentaires présente son 31ème numéro

"Films, textes, textures", dimanche 28 novembre au Videodrome 2 à Marseille.

 

Le nouveau numéro de La Revue Documentaires "Films, textes, textures" est consacré à l'écriture, la réécriture, la transmission, la traduction, la mise en circulation, l'inscription et le détournement de textes dans des films documentaires, avec une attention particulière portée aux approches expérimentales. Les pratiques cinématographiques dont il est question interrogent le dépassement du texte par la réalité filmée, ou encore, la façon dont les films peuvent faire violence au langage notamment par un travail de découpage audiovisuel, de fragmentation ou de brouillage. Travaillés par l'enregistrement, des jeux de rythme et de surimpression, par l'incrustation vidéo ou l'empreinte lumineuse de l'émulsion photochimique, les textes lus ou entendus proposent au sein des films une ouverture du sens qui permet d'explorer la part intime ou rêvée du réel.

Films, textes, textures

Coordination : Lucile Combreau, Lucie Leszez, Mariya Nikiforova

Ce numéro de la revue a été réalisé avec le soutien à l'édition du Centre National des Arts Plastiques

Complément d'information

PARTIE I  - S'y pencher voir

17h - 18h30

Projection suivie d'une lecture

par Catherine Bareau et Anne-Marie Faux

 

Face à ce qui se présente de Catherine Bareau, 2003, 13 min

Que filmer ? Quelle histoire raconter ou taire ? Que montrer, voiler, dévoiler ?
 

Le bruit du temps, Messaoud de Anne-Marie Faux, Algérie/France, 2014, 1h03

Un jour de 1986, ici, un petit garçon te parle de Bougie, sa ville natale, et te demande d’aller y voir parce qu’il sait qu’il ne la reverra pas. C’est en Algérie, en Kabylie plus précisément, au bord de la mer bleue. Un jour de 2011, tu es invitée là-bas, de ce côté-ci de la Méditerranée. Tu y vas comme on tient une promesse silencieuse. Longtemps, au temps de l’enfance déjà, tu as rêvé de l’Algérie, souvent tu as pensé y aller, comme ça, sans raison ni pourquoi. Que le moment viendrait où vous auriez rendez-vous, elle et toi, forcément. Voilà, tu y es, tu vas y voir, y écouter, le bruit que fait le temps, comment il passe et ne passe pas, de cet autre côté. Ici, en Kabylie, les sentiments ne se disent guère, ils se chantent, se récitent. "Le bruit du temps, Messaoud", le film à venir, est ce récit.
 

S’y pencher voir, lecture

 

PARTIE II - Le geste d'une image

20h - 22h

Projection  en présence de Guillaume Mazloum

Un grand bruit de Guillaume Mazloum, 2017, 40 min, 16 mm

Pensées anarchistes, utopiques, situationnistes, surréalistes, mystiques… Poètes du XXe siècle, pour qui les mots sont autant souffle que signification. Son et haleine, texte et texture, page et image. Traversée d’un siècle d’horreurs et de promesses, de barbaries et de technologies, dont la charge se déverse lourdement sur tout avenir. Et très bas, dans le fracas du temps, le poète assène des mots qu’on s’obstine à ne pas entendre : Il faudra travailler jusqu’à la fin des temps, il faudra retrouver le geste et la parole.

Partenaires

Avec le soutien de la Cinémathèque du Documentaire

Horaires

PARTIE I : 17h- 18h30

PARTIE II : 20- 22h

Adresse

La Revue Documentaires 64 rue de la Folie Regnault 75011 Paris 11 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 13 octobre 2022