La Chambre d'écoute mai - octobre 2022

« L'écoute essaimée » en partenariat avec le Cnap
Exposition
Musée Réattu Arles
Félix Blume, essaim, intérieur du studio

Félix Blume, essaim, intérieur du studio.

Née en 2007 au Musée Réattu à Arles, l'espace « la Chambre d’écoute » explore les plis et replis de la création acoustique. Une nouvelle version de cette salle immersive a été inaugurée en mars 2020, en partenariat avec le Centre national des arts plastiques et l’association Phonurgia Nova.

Depuis novembre 2021, Félix Blume et Dominique Petitgand sont les artistes invités de cet espace d’exposition permanente d’art sonore dans le musée. A l’occasion du second volet de l’exposition, du 21 mai au 2 octobre 2022, leur pratique artistique va essaimer en dehors de la Chambre d’écoute sous la forme d’installations sonores.

Dominique Petitgand
Pour ce second volet, les œuvres de Dominique Petitgand habiteront cette fois-ci les espaces mêmes du musée. L’artiste, dans le cadre d’une commande du Cnap, va créer trois installations sonores in situ : « Les trois pointillés », deux premières installations dans les salles de la collection permanente (Salle des Grisailles et Salle Simon Vouet) et une installation dans la Chapelle gothique.
Dans un dialogue respectueux avec les œuvres de la collection du musée, les deux premières installations feront entendre des voix en pointillé entrecoupées de longs silences. Quelques éléments à saisir à la volée, découpés, désarticulés parfois mot à mot, syllabe par syllabe. Diffusés par deux ensembles de plusieurs haut-parleurs discrètement fixés aux murs à différentes hauteurs, pour une écoute éparpillée et mobile, ces deux présences à l’intérieur des salles du musée seront le déclenchement d’une écoute chercheuse et curieuse, agissant comme un appel, un premier indice de l’autre œuvre que le public pourra découvrir à la suite de son parcours.
La troisième installation (Chapelle Gothique) sera un long
« paysage sonore » (voix, éléments musicaux, silences) qui articulera deux plans sonores distincts en s’appuyant sur la particularité de l’architecture : un premier plan vocal diffusé par plusieurs haut-parleurs prenant appui sur les murs à différentes hauteurs, et un second plan musical, caché depuis un hors champ. L’écoute pourra, cette fois, être davantage immersive et protégée (légèrement à l’écart du parcours de visite du musée), dans un espace transformé en lieu d’écoute par un dispositif de diffusion sonore en sept points.

Félix Blume
L’atelier de Jacques Réattu accueillera l’installation sonore essaim composée de 250 petits haut-parleurs reproduisant chacun le son d’une abeille en plein vol.
Suspendus dans l’espace d’exposition, ces dispositifs sonores proposent plusieurs expériences d’écoute de l’ensemble à l’individu. Le visiteur est invité à s’approcher pour écouter ces petits êtres au plus près et faire ainsi partie intégrante de l’essaim. On peut alors écouter ces voix comme autant de témoignages individuels de ces ouvrières qui ont tendance à passer inaperçues. On entend leur chant, leur cri ou leur bavardage à la manière d’une chorale aérienne.

Commissariat : Daniel Rouvier (musée Réattu), Pascale Cassagnau (CNAP), Marc Jacquin (Phonurgia Nova).

Complément d'information

Musée des beaux-arts et d’art contemporain d’Arles, le Musée Réattu a été créé en 1868. Installées dans un monument remarquable du patrimoine architectural arlésien, les collections du musée se forment à partir de la donation des œuvres du peintre néoclassique Jacques Réattu au XIXe siècle. Séduits par les lieux, ce sont ensuite de grands artistes du XXe siècle – Pablo Picasso, Ossip Zadkine, Germaine Richier – qui donnent un nouveau souffle à l’institution au sortir de la 2e guerre mondiale. En 1965, la première collection de photographies dans un musée des beaux-arts en France y est constituée, consacrant le rôle pionnier d’un musée aujourd’hui ouvert aux formes les plus contemporaines de création artistique. Un lieu vivant, toujours en mouvement, qui propose plusieurs expositions chaque année en résonance avec la diversité de ses collections. Depuis 2007, il se consacre également à l’art sonore et radiophonique, créant un Département d’Art Sonore (DAS) avec l’ouverture d’une Chambre d’écoute et la constitution du premier fonds d’art sonore dans un musée des beaux-arts, en étroite collaboration avec l’association Phonurgia Nova.

Horaires

Du 1er mars au 31 octobre : 10h-18h
Du 2 novembre au 28 février : 10h-17h
Ouvert du mardi au dimanche. Fermé le lundi
Fermé : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre

Tarifs

Plein
- 6.00€
Réduit
- 4.00€
Gratuit pour les arlésiens (sur justificatifs)

Adresse

Musée Réattu

10, rue du Grand Prieuré
13200 Arles
France

Comment s'y rendre

Par la route
En venant de Paris / Lyon / Marseille - Nice : autoroute A7 puis A54 - Sortie n° 5 Arles Centre-Ville
En venant de Toulouse / Bordeaux : autoroute A9 puis A54 - Sortie n° 5 Arles Centre-Ville
Si vous roulez en voiture électrique, vous disposerez de deux bornes de recharge au 9 avenue Jean Monnet - 13200 Arles

En train
TGV Paris-Avignon-Arles : 4 h
TGV Paris-Avignon et correspondance pour Arles : 2 h 40 + 40 min
TGV Paris-Nimes-Arles : 3h30
TGV Paris-Nîmes + chauffeur en gare de Nîmes : 2h50 + 30 min

En avion
Aéroport de Nîmes à 25 km
Aéroport de Marseille-Provence à 65 km
Aéroport d’Avignon à 35 km

En bus
Liaisons régulières avec Marseille, Nîmes, Avignon

Dernière mise à jour le 5 avril 2022