La Chambre d’écoute est accessible en ligne

Créations sonores, en collaboration avec La Maison de la Poésie
Projection/Diffusion audio
Musée Réattu - 13200 Arles
Le son fait toujours ce qu’il faut pour parvenir jusqu’à l’oreille… Werner Licht, Coll. Phonurgia Nova

Le son fait toujours ce qu’il faut pour parvenir jusqu’à l’oreille…

Information : les équipements publics d’Arles dont le musée Réattu, sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Les créations sonores programmées dans le cadre de la Chambre d'écoute sont cependant accessibles en ligne, sur le site du musée.

En ligne

La Chambre d’écoute

Si comme le rappelait Robert Bresson dans ses “Notes sur le cinématographe”, le son représente paradoxalement l’élément dominant de l’espace filmique, celui-ci constitue l’une des dimensions fondamentales de l’art moderne et contemporain, des avant-gardes du début du XXe siècle à aujourd’hui, mettant en question l’hégémonie de l’image et les cloisonnements esthétiques qui divisent les champs disciplinaires. Que ce soit à travers la musique, le chant, la récitation, ou le bruit, ou par le jeu croisé du langage, de la parole, des bruits et du silence, ces œuvres engagent une écoute active, dont Roland Barthes a souvent souligné le caractère complexe et subtil. Ici, la mise en exergue du son accompagne une réflexion sur la porosité des expressions, le dialogue entre les disciplines, participant à une re-définition de la notion d’oeuvre. 

Née sur les berges du Rhône, rêvée pour les artistes du son, ancrée dans les murs d’un Musée des beaux-arts, cette Chambre d’écoute élargit l’horizon à la création audio. A l’occasion de cette ré-ouverture, La Chambre d’écoute rend hommage à quelques lauréats des Phonurgia Nova Awards. La gamme d'ondes qu’ils arpentent est vaste. Des mouvements d’un univers réel (le port de Sydney saisi par les micros de Sherry Delys et Russel Stapleton (Containers) à la poésie sonore hallucinée de l’artiste belge ELG (Amiral prose) ; de l’immersion dans la cuisine de Hanna Hartman (Heat) aux berceuses de Christophe Korn fredonnées à l’oreille d’un enfant (Volkslied) ; des poèmes funambules de Bernadette Johnson (6 Summer fragments) à l’agonie d'une langue réduite au silence (The Last Voice de Joaquin Cofreces).

Dans le sillage de la première, cette nouvelle Chambre d’écoute sera la caisse de résonance des démarches sonores les plus exigeantes et les plus novatrices. 14 tableaux sonores sont ici rassemblés. Autant d’invitations à la lévitation. Assurément, une invitation à larguer les amarres visuels, pour s’immerger dans les sons du monde, et s’essayer à la dérive poétique. 

Née de la volonté d’accorder à l’art sonore une place à sa mesure, imaginée par Marc Jacquin en 2007, habillée dans sa première version par le couturier arlésien Christian Lacroix, la Chambre d’écoute, explore les plis et replis de la création audio (radio et podcast) en étendant sa curiosité aux confins du sonore : ceux de la nature et de l’intime. Deux partenaires de référence, le Centre National des Arts Plastiques (Cnap) et Phonurgia Nova, donnent vie à ce rêve sonore, unique en France dans un musée des Beaux-Arts, mais qui n’en doutons pas fera des petits…

14 créations sonores

Leur programmation conjointe rend hommage aux artistes qui ont marqué les « phonurgia nova awards », et à la collaboration du Cnap avec France Culture : 

Collection phonurgia nova
Christoph Korn, Volkslied (Allemagne), 43’
Fabrice Osinski, La Tourmente (Belgique), 52’
Joaquin Cofreces, The Last Voice (Terre de feu), 7’
Bernadette Jonhson, 6 Summer fragments (Suisse), 5’
Hanna Hartman, Cratère (Suède), 27’
Sherre Delys et Russel Stapleton, Containers (Australie), 15’
Elg, Amiral prose (Belgique), 10 x 5’
Andréas Bick, Frost Pattern/Fire Pattern (Allemagne), 52’
Alice Kudlak, Forêt/Cache/Arbre (France), 111’ 

Collection du Cnap
Laurie Anderson, Rien dans mes poches, 2003, 2006, 11’31’’
Lee Ranaldo et Leah Singer, Jours d'eau, 2009, 12’02
Biosphère (Geir Jenssen), Autour de la lune, 2003, 48’48’’
Marcelline Delbecq, Si le soleil venait à disparaître, 2018, 12’34’’
Eddie Ladoire, Seconde intimité, 2015, 20’

Le paysage sonore intérieur
Collections du Cnap et de Phonurgia Nova
Choisies par Pascale Cassagnau et Marc Jacquin

Carte blanche

Complément d'information

Téléphone : +33 4 90 49 37 58

Adresse

Musée Réattu - 13200

10, rue du Grand Prieuré
13200 Arles
France

Dernière mise à jour le 6 avril 2020