Karine ROUGIER

Photographie Jean-Christophe Lett

Biographie

 

Née en 1982

Vit et travaille à Marseille

Représentée par la galerie Espace à Vendre, Nice et la galerie Le Cabinet, Paris

 

Flottants sur la surface blanche du papier, les dessins de Karine Rougier abritent une population curieuse, inquiétante, sexuelle et parfois macabre. Évanescents, perdus dans l'immensité d'une feuille A4 ou d'un plan 120 x 115 cm (notamment), les personnages poursuivent discrètement leurs activités anxiogènes et libérées. Le trait noir dessine chaque cheveu, chaque pelage, chaque détail avec une précision qui tient sans doute d'une certaine forme d'obsession. Tout concourt alors à poser les bases d'une œuvre précieuse et délurée, dans laquelle les rêves les plus flous prennent corps avec une netteté redoutable. Tout traverse le monde de Karine Rougier, l'imagerie médicale, le chamanisme, les dieux indiens, Batman et Jérome Bosch... les sources se brouillent sans autre distinction que leur rôle dans la composition narrative du dessin.

Mais ces créatures semblent se noyer, l'artiste les laisse dans les profondeurs de l'image, elle les garde à distance de peur qu'ils ne surviennent dans le réel avec trop d'assurance. L'usage du motif en aplat participe également à cette précaution, il vient rappeler ces figures de l'autre monde à leur condition d'artefacts. Ainsi Karine Rougier les contient dans la boîte de pandore que constitue son œuvre foisonnante. (2011)

 

Karine Rougier’s drawings, which float on the white surface of the paper, house a curious, disconcerting, sexual and at times macabre population.  Evanescent, and lost in the immensity of an A4 sheet of paper or a surface measuring 120 x 115 cm (in particular), the characters discreetly pursue their angst-provoking and liberated activities.  The black line draws each hair, each coat, and each detail with a precision which probably has to do with a certain kind of obsession.  So everything contributes to laying the foundations of a precious and knowing oeuvre, in which the most blurred of dreams takes shape with a tremendous clarity.  Everything passes through Karine Rougier’s world, medical imagery, shamanism, Indian gods, Bat Man and Hieronymous Bosch… the sources become entangled with no distinction other than their role in the narrative composition of the drawing.

But these creatures seem to be drowning, the artist leaves them in the depths of the image, she keeps them at a distance for fear that they might crop up in reality with too much confidence.  The use of the flat tint motif is also part of this precaution, it reminds these figures from the other world of their condition as artefacts.  So Karine Rougier contains them in the Pandora’s box represented by her hectic work.  

 

 

 

Site internet et réseaux sociaux

Source

Documents d'artistes PACA - Partenariat CNAP/Réseau documents d'artistes

Dernière mise à jour le 2 mars 2020