JOAN AYRTON

The Sun Had Not Yet Risen
Éditions Liénart Montreuil

The sun had not yet risen est la toute première phrase des Vagues de Virginia Woolf, plus précisément du tout premier interlude, fine description d'un paysage de bord de mer dans la nuit, quelques minutes avant le point du jour. Ce titre évocateur des divers éléments constitutifsdu travail de Joan Ayrton : paysage, horizon, perception, art de l'entre-deux. L'ouvrage présente l'ensemble des séries réalisées par l'artiste : par une réduction radicale du motif et de la couleur, elle peint les "Diptyques" en deux surfaces de couleur superposées. La dualité doublement présente dans ces pièces ajoute la notion d'une temporalité à l'expression d'un infini et les formats identiques ainsi que la trame apparente de la toile en crée l'unité. Joan Ayrton s'interroge sur le jeu possible entre l'idée du sujet, le format et la nature du médium. Elle met le geste artistique en résonance avec la matière et ses réactions propres. Pour "Lunes", elle pratique "le plus petit accident possible en peinture" en laissant tomber une goutte de peinture blanche dans du noir. Dans "Graphites", les paysages s'incarnent selon le dessin de la trame du bois ; les formes baroques des "Entre-nuits" sont les traces d'un seul mouvement de pinceau, diluant la laque et créant des mouvements naturels évoquant la roche, ses plis et ses déplis...

Artistes

Adresse

Éditions Liénart 2 rue Marcelin-Berthelot 93100 Montreuil France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020