JEAN-MARTIN BARBUT

Exposition
Photographie
Diem perdidi Galerie du Tableau Marseille

La prose de Poséidon

 

L’eau n’est pas chez ce photographe abordée seulement de loin, optiquement, comme seul sujet ou support métaphorique de la matière, de la mémoire, du mouvement, de la temporalité, elle est vécue, parcourue. Jean-Martin Barbut est avironneur de mer, il connaît donc les courants, les marées, les vents, il sait naviguer dans les vagues, il parcourt physiquement son jardin photographique, il s’entraine à photographier à la rame, il pêche ses images à la traîne, il passe par l’expérience (comme un peintre Renaissant).

 

***

L’effet de coupe, l’utilité de la marge, la démonstration du cadrage, du hors-champ laissé sur place, dans l’espace. Les vagues de Jean-Martin Barbut rejoignent bien les nuages d’Alfred Stieglitz (sa série Equivalents), elles convertissent une nature sauvage, installée hors sens, indocile, autonome, en un langage graphique, un parler propre, une langue reconnue, celle de l’image.

Effets de coupe donc – Graal de la photographie.

 

David Brunel
Docteur en philosophie esthétique, écrivain, photographe,
enseignant à Aix-Marseille Université, à l’Université Paul Valéry Montpellier III,
et en écoles supérieures d'art. Dernières publications :
Pour un voir en Fuite, éd. de La Nuit, 2013.
La Photographie vue de dos, éd. L’Harmattan, 2015.

 

Tarifs :

Gratuit

Commissaires d'exposition

Horaires

Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h. Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h

Adresse

Diem perdidi Galerie du Tableau 37 rue Sylvabelle 13006 Marseille France

Comment s'y rendre

Accès mobilité réduite
Dernière mise à jour le 2 mars 2020