Je suis avant, je suis presque, je suis jamais

Exposition
Arts plastiques
Parc Saint-Léger Pougues-les-Eaux
visuel Je suis avant, je suis presque, je suis jamais

''Je suis porté par les vents, croqué par des insectes, frotté par l’asphalte, ramolli par les sols humides. Les sols des continents, piétinés par des corps mobiles, sont éventrés par mes racines. Je vis une existence omniprésente. On me rencontre, avec une certaine attention, plus que les autres. J’enveloppe le monde, je suis un hyper-objet pan-poétique : je fais naître ce qui n’existait pas auparavant, d’une manière abondante…Ce rêve, où je me suis vu comme le végétal le plus répandu sur la planète, Cyperus rotundus, est la première séquence d’une série de quatre songes semi-théoriques, semi-fictionnels, suite à l’invitation à concevoir un projet au Centre d’art contemporain Le Parc Saint Léger''.

L’exposition a pour point de départ quatre rêves semi-théoriques, semi-fictionnels. De façon naturelle, les rêves se produisent en nous. Cependant, ils ne nous appartiennent pas entièrement. Leur véritable propriétaire n’existe que dans l'entre-deux.

Se placer dans une graine de la plante la plus commune sur terre, écouter une conversation informelle entre Donna Haraway et Aristote sur les qualités temporelles, affronter l’arbre électrique universel, recevoir le message déroutant d’un inconnu sur l’ontologie de la respiration…

Ces narrativités ouvrent un horizon pour un nouveau discours existentiel. L’exposition pourra s'appréhender comme un espace de circulation et de réflexion sur la vulnérabilité des espèces, la guérison, les pouvoirs, les corps, la responsabilité individuelle et partagée, les processus physiques et conceptuels de la naissance et de la disparition. Ou pour le dire autrement comme la stimulation d'un processus de création à la fois local et ubiquitaire, que nous pourrions nommer omnipoesis.

Nos présences végétales, sociales, animales, oniriques, fluides, dépendantes, guerrières, libérées, bienveillantes, vulnérables, autonomes, concrètes se manifestent à travers des relations de l’intérieur et de l’extérieur affleurant dans cinq pièces in situ comme autant d'atmosphères, un corps vocal, un flux visuel de programmation vidéo. Ici, un nouvel espace psychique abondant émerge entre nous.

Ekaterina Shcherbakova

Remerciements :

Galerie Jan Mot (Bruxelles) : Nova Contemporary Gallery (Bangkok)
Prisca Violati, Edouard Hascoet, Camille de Bayser, Cécile Renoult, Nicolas Audureau, Grainger Gustafson, Julia Sökeland

Commissaires d'exposition

Autres artistes présentés

Programmation vidéo :
Viriya Chotpanyavisut, Sarah Nefissa Belhadjali & Mélanie Villemot, Wura-Natasha Ogunji, Moe Satt, Ene-Liis Semper, Ghita Skali, Ip Wai Lung, Gentle Women

Partenaires

Le Parc Saint Léger, Centre d’art contemporain est soutenu par le Conseil Départemental de la Nièvre, le Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Bourgogne Franche Comté, le Conseil Régional Bourgogne Franche Comté, et la Ville de Pougues-les-Eaux

Horaires

Du mercredi au dimanche de 14h à 18h
Fermé entre Noël et le Jour de l'An

Tarifs

Entrée libre
La date à laquelle le tarif devient valide

Adresse

Parc Saint-Léger Avenue Conti 58320 Pougues-les-Eaux France

Comment s'y rendre

à 15 mn à pied de la gare SNCF de Pougues-les-Eaux (ligne Paris-Nevers)

Accès mobilité réduite
Dernière mise à jour le 28 septembre 2020