Javier Pérez

Exposition
Arts plastiques
Carré d'art de Nîmes Nîmes

Javier Pérez s’inscrit dans la mouvance d’artistes dont le travail est lié à leur propre corps. Il a été choisi pour représenter l’Espagne à la Biennale de Venise en 2001. Les robes et les masques traduisent son envie de dépasser l’enveloppe naturelle du corps mais portent aussi l’angoisse de l’enfermement. L’artiste s’est intéressé au verre depuis 1998 et a créé de nombreuses oeuvres en collaboration avec le CIRVA à Marseille. L’exposition rassemble 21 dessins, 9 volumes et 5 vidéos. Les maîtres mots de son travail sont la disparition, la légèreté, le mouvement, l’instabilité. Ils se traduisent par son intérêt pour des matériaux tels que la fumée, l’air ou le verre.

Complément d'information

Javier Pérez

Né en 1968, Javier Pérez, après des études à l’Ecole des Beaux-arts de Bilbao a poursuivi une formation de troisième cycle à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il s’inscrit dans la mouvance d’artistes dont le travail est lié au corps, et plus particulièrement à leur propre corps. Il a été choisi pour représenter l’Espagne à la Biennale de Venise en 2001.
Beaucoup de ses oeuvres semblent hésiter, entre fragilité et violence, entre beauté et répulsion, entre l’opacité du masque et l’exposition des fragments du corps laissés visibles. Travaillant l’ambiguïté que crée la présence de matériaux animaux (crins de cheval, intestins de bovin, cocons de vers à soie), elles inversent la perception habituelle qui voudrait que l’animal soit au coeur de l’homme.
Les robes et les masques, principaux objets dans le travail entre 1995 et 1998, traduisent cette envie de dépasser l’enveloppe naturelle du corps mais portent aussi l’angoisse de l’enfermement qui se dégage de ces accessoires.
L’artiste s’est intéressé au verre depuis 1998 et a créé de nombreuses oeuvres en collaboration avec le CIRVA à Marseille. Le verre apparaît comme le matériau de la distance, du temps et de l’étrangeté.
L’exposition rassemble 21 dessins, 9 volumes et 5 vidéos qui offrent un cheminement symbolique au coeur de l’oeuvre de J. Pérez. Proche de la littérature, son approche n’est pas sans évoquer certains textes de Borges ou de Kafka où un simple récit débouche soudain sur tout le mystère de la condition humaine. Le corps nu dans les vidéos à partir de 1998, le visage toujours invisible, apparaît comme abstrait, libéré de tous les messages sociaux que sont les vêtements, la coiffure, le maquillage. Souvent simple, l’action dans sa répétition - lancer des boules de verre, marcher sur le globe terrestre, déambuler dans Prague un masque de verre sur le visage - n’a rien à voir avec le quotidien.
Les maîtres mots de son travail sont la disparition, la légèreté, le mouvement, l’instabilité. Ils se traduisent par son intérêt pour des matériaux tels que la fumée, l’air ou le verre.
Un Catalogue trilingue (français - espagnol - anglais) , avec les textes de Daniel Dobbels et de Miguel A. Hernández est édité pour cette exposition. Il présentera l’iconographie complète de l’exposition de Nîmes.
Un petit Journal de l’exposition est réalisé pour présenter au public l’oeuvre de l’artiste et sera distribué gratuitement aux visiteurs à l’entrée des salles.

Carré d’Art - Musée d’art contemporain
Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10h à 18h
Entrée : 4,45 euros, tarif réduit : 3,20 euros.
Entrée gratuite pour tous le premier dimanche de chaque mois.

CONFERENCES
À l’occasion de l’exposition Javier Pérez, artiste espagnol, un cycle de conférences sera organisé autour du « Corps - Un matériau du XXe siècle ».
Celui-ci se déroulera au mois de février dans la salle de conférences de Carré d’Art contenant 165 places et sera accessible gratuitement au public.

- Autour de la tradition de l’Art corporel par Robert Fleck, directeur de l’École des beaux-arts de Nantes, chargé de mission pour l’accompagnement artistique du tramway à Paris
Le 6 février à 19 heures.

- Oskar Schlemmer, l’Homme dans le cercle des idées par Corinne Diserens, commissaire de la rétrospective Oskar Schlemmer au Musée Cantini de Marseille en 1999, Directrice des musées de Marseille jusqu’en 1999.
Le 13 février à 19 heures.

- Ce corps étrange - Autour de l’oeuvre de Javier Pérez par Daniel Dobbels, écrivain-chorégraphe.
Le 20 février à 19 heures.

ANIMATIONS DU SERVICE CULTUREL - Contact Sophie Gauthier : 04 66 76 35 79

VISITES COMMENTEES DE L’EXPOSITION TEMPORAIRE
Pour les visiteurs individuels comprises dans le droit d’entrée, à 15 h et 16 h 30 tous les week-end et jours fériés ; visites à 16 h 30 du mardi au vendredi pendant les vacances scolaires.

Groupes du mardi au vendredi sur rendez-vous.

ATELIER DES ENFANTS
Visites et ateliers d’expérimentations plastiques (gratuits jusqu’à 10 ans ; 3,20 euros à partir de 11 ans) : enfants de 6 à 12 ans.
Nous proposons à partir de l’exposition Javier PÉREZ une initiation à l’art contemporain et des ateliers de recherche plastique pour apprendre à regarder, à exprimer ses sensations, expérimenter certaines techniques artistiques et faire preuve à son tour d’imagination.
Lors de la visite les enfants découvriront l’univers étrange de l’oeuvre de Javier Pérez propice aux illusions où domine le thème du corps.
A l’atelier qui se déroulera en deux séances, les enfants travailleront sur le thème du corps et de ses possibles métamorphoses.
Techniques utilisées : dessin, modelage, assemblage à plat et en volume. Photographie.

Enfants individuels
- Atelier N°1 de 14 h à 16 h
12/26 février - 4/6/19 mars - 2 avril
- Atelier N°2 de 14 h à 16 h
19/28 février - 5/7/26 mars - 9 avril

Centres de loisirs & associations. Groupes limités à 12 enfants.
Accueil prévu de 10h à 12h, les 29 janvier - 5/12/19/26/27/28 février - 4/5/6/7/12/19/26 mars - 2/9 avril
Accueil prévu de 14h à 16h, les 27 février - 12 mars
Tarifs : Nîmois - entrée du musée, visite commentée et atelier gratuits.
Non nîmois - entrée du musée 24 euros, visite et atelier gratuits.

Artistes

Horaires

Tous les jours sauf le lundi, de 10h à 18h

Adresse

Carré d'art de Nîmes Place de la Maison Carrée 30000 Nîmes France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020