Jacques HALBERT

Kickbackbrush
Exposition
Arts plastiques
Artclub Incognito Paris 06
cerise peinte sur fond bleu. Sujet récurrent chez l'artiste Jacques Halbert

La cerise de Jacques Halbert, ce n’est pas de la tarte. Alors quand on lui propose en 2020 la production d’objets en porcelaine de Limoges, l’artiste se refuse à réaliser de la vaisselle. Car la cerise est trop associée à la nourriture pour finir dans le fond d’une assiette.

Jacques Halbert a choisi le pinceau, l’outil de l’artiste. Celui qu’on trempe dans la peinture et qui vient flirter avec la toile, la recouvrir de couleurs, de formes, de signes. Celui dont il faut prendre soin après chaque utilisation car au fond si une toile peut se peindre comme une porte (Maurice Denis), un pinceau peut bien se laver comme une assiette. Le pinceau est le prolongement de la main de l’artiste. Avec la composition, il est aussi celui qui fait que chaque cerise peinte sera différente. En 1976, l’artiste réalise son premier Pinceau Peint, un pinceau généreusement trempé dans la peinture et sur lequel seront peintes des cerises. Cette œuvre affirme déjà une radicalité car de ce pinceau ne sortiront que des cerises.

PUNKYGOLDIES, peintures récentes, seront également exposées, elles constituent une série démarrée en 2020 qui s’inscrivent dans une continuité qui pousse l’artiste à interroger la peinture et les techniques primaires de la peinture. Monochrome réalisé à la feuille d’or posée sur la toile, les cerises font ressurgir les icônes de l’art byzantin et des techniques de dorure que l’artiste s’est approprié à sa manière.

Publié suite à l’exposition Jacques Halbert "Cerises" au Château de Montsoreau Musée d'art contemporain du 10 juillet au 13 novembre 2020.
Tarif : 17 € ou édition de tête 120 € / 186 pages

Texte Cindy Daguenet

Complément d'information

Jacques Halbert's cherry is not a piece of cake. So when he was offered to make Limoges porcelain objects in 2020, the artist refused to make tableware. Because the cherry is too much associated with food to end up in the bottom of a plate, Jacques Halbert chose the brush, the artist's tool. The one that is dipped in paint and that flirts with the canvas, covering it with colors, shapes, signs. The one you have to take care of after each use, because if a canvas can be painted like a door (Maurice Denis), a brush can be washed like a plate. The brush is the extension of the artist's hand. With the composition, it is also the one that makes each painted cherry different. In 1976, the artist made his first Painted Brush, a brush generously dipped in paint on which cherries were painted. This work already asserts a radicality because from this brush, only cherries will come out.

PUNKYGOLDIES, recent paintings will also be exhibited, they constitute a series started in 2020 which are part of a continuity that pushes the artist to question painting and the primary techniques of painting. Monochrome made with gold leaf placed on the canvas, the cherries bring back the icons of Byzantine art and gilding techniques the artist has appropriated in his own way.
Jacques Halbert will sign his book "Moi j'aime les cerises" on the evening of the opening, November 25, 2021. A self-portrait in negative of Jacques Halbert, a collection of texts written by various personalities, artists, filmmakers, philosophers and art critics in an argument against his work. Published following the exhibition Jacques Halbert "Cerises" at the Château de Montsoreau Museum of Contemporary Art from July 10 to November 13, 2020.
Price : 17 € or illustrated edition 120 € / 186 pages

Text : Cindy Daguenet

 

Artistes

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Artclub Incognito 16 rue Guénégaud 75006 Paris 06 France

Comment s'y rendre

Metro Odeon / Saint Germain des prés

Dernière mise à jour le 12 novembre 2021