INSECT-LIKE / LIKE INSECTS

des artistes chez l'habitant
Manifestation/Festival
Arts plastiques
AFIAC Fiac

INSECT-LIKE / LIKE INSECTS : une résidence d’artistes en création chez l’habitant - 10 artistes /10 lieux / 10 expositions en présence des artistes et de leurs hôtes au domicile de ces derniers - Un festival d’art contemporain pendant 3 jours - l’alliance entre culture et convivialité.

Artistes invités : Julien Salaud / Pierre-Laurent Cassière / Nicolas Fenouillat / Denise Bresciani / Agnès Rosse / Suzy Lelièvre / Le collectif IPN / Collectif Ding / Benedetto Bufalino / Linda Sanchez                                                                                                                                                                                                                     Commissariat : Patrick Tarres, Directeur artistique AFIAC; William Gourdin, Assistant de direction FRAC Midi-Pyrénées, chef de projet d'exposition et de diffusion en Région; Paul de Sorbier, directeur de la Maison Salvan à Labège.

 

Thématique de la 15ème édition: INSECT-LIKE / LIKE INSECTS 

 De « la cigale et la fourmi » (1) à « Sucker » (2),de la fable au cinéma en passant par la poésie et la bande dessinée, auteurs et réalisateurs prêtent à l’animal des sentiments, des états d’âme, une intelligence voire une conscience. Il est fréquent que l’humain social, en de nombreux points comparable à l’insecte éponyme, n’hésite pas à poser ce dernier en miroir, lui conférant des valeurs morales semblables aux nôtres. Ces créatures à six pattes sont des sujets idéaux comme symboles et métaphores de l’existence humaine, quand bien même les comportements infanticides, fratricides ou matricides sont légion dans ces sociétés organisées, hiérarchisées et laborieuses. D’autres bêtes de la même famille trouvent plus difficilement grâce à nos yeux, elles hantent nos cauchemars, phobies et delirium tremens. Bien que situées aux marges de la perception, elles sont partout, elles constituent à peu près 80% de la faune terrestre, habitent jusque dans nos maisons, nos cheveux et nos poils pubiens pour les plus invasives. Elles sont installées dans notre langage, nous avons le cafard, nous tombons comme des mouches, les gobons parfois, au XVIIIe siècle, les femmes de la haute société en collaient sur leur peau pour mettre leur pâleur en valeur, nous avons des fourmis dans les jambes et la puce à l’oreille . . .

Un grand nombre d’artistes se sont intéressés à leurs qualités plastiques, graphiques et symboliques indéniables. L'insecte chez Damien Hirst, avec Entomology Cabinets et Entomology Paintings, est un memento mori constant, un effet miroir contre le sentiment d'immortalité qui anime selon lui nos sociétés. Jan Fabre est connu entre autre pour ses œuvres créées à partir de scarabées qu’il voit comme ange de la métamorphose mais aussi comme symbole de beauté et d’éternité. Hubert Duprat spécule sur les capacités constructives et plus précisément reconstructives des larves de phryganes. Il a imaginé un dispositif expérimental dans lequel il les contraint à travailler à l’aide de matériaux singuliers pour fabriquer leur fourreau mobile et composite: des paillettes, des pépites d’or et des fils d’or, des perles ainsi que des pierres précieuses et semi-précieuses taillées en cabochon ou à facettes, les insectes devenant ainsi joailliers et leur écrin pièces d’orfèvrerie. Yokinori Yanagi, avec "The world flag ant farm", présente les drapeaux de presque tous les pays du monde constitués de pigments de différentes couleurs contenus dans des boîtes de plexiglas. Ces boîtes sont reliées entre elles par des tubes, un grand nombre de fourmis vivantes sont introduites dans ce dispositif et creusent des tunnels, les drapeaux se dégradent progressivement au cours de l'exposition.Dali était un grand passionné des mouches qu’il considérait comme l’insecte paranoïaque-critique par excellence. Cependant, il exprimait une aversion atavique pour les fourmis. Adolescent, dans ses rites de sublimation de l’angoisse et de l’exorcisme de la mort, il avait l’habitude de se risquer à regarder une caisse pleine de ces insectes illuminés par des gouttes phosphorescentes afin de conjurer le funeste destin.

Quant à nous, l’entomophagie nous guette pour des raisons écologiques et économiques de première urgence. À l’instar de nombreux peuples qui trouvent cela délicieux depuis fort longtemps, nous devrions nous habituer à côtoyer ces bestioles dans nos assiettes.

Et si ces créatures étaient non seulement bonnes à manger, mais également bonnes à penser ? Telle est la proposition réflexive faite aux artistes invités à participer à l’exposition : INSECT-LIKE/ LIKE INSECTS.

Patrick Tarres

  1. La cigale et la fourmi est la première fable du livre 1 de Jean de La Fontaine située dans le premier recueil des Fables de La Fontaine, édité pour la première fois en 1668

  2. Métamorphosis, un film de Chris Swanton, Royaume-Uni 2012.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tarifs :

Gratuit

Commissaires d'exposition

Autres artistes présentés

B.A.3x

Nibul

DJ Pwik Masta

Partenaires

DRAC Midi-Pyrénées Conseil Régional Midi-Pyrénées Conseil Général du Tarn Communauté des communes Pays d'Agout Centre d'art La Maison Salvan à Labège Les Abattoirs - FRAC Midi-Pyrénées Mairie de Fiac Mairie de Lautrec Mairie de Labège Mairie de Toulouse

Mécénat

Micronutris Vinovalie

Horaires

VENDREDI 27 JUIN 18h30 - Place centrale à Lautrec Vernissage : conception Denise Bresciani 20h30 – ouverture de l’exposition Visite nocturne SAMEDI 28 JUIN 10h-19h – ouverture de l’exposition 20h -cour de la mairie rue du Mercadial à Lautrec Repas thématique INSECT-LIKE/LIKE INSECTS Pendant le repas : une performance de B.A.3x Participation aux frais 15 euros Réservation indispensable sur www.villagenda.com 22h - cour de la mairie rue du Mercadial à Lautrec NIBUL en concert Entrée libre et gratuite DIMANCHE 29 JUIN 10h-19h – ouverture de l’exposition 20h- cour de la mairie rue du Mercadial à Lautrec Soirée de clôture Restauration sur place DJ Pwik Masta Entrée libre et gratuite

Adresse

AFIAC 2 rue du Colombier 81500 Fiac France

Comment s'y rendre

en train : depuis Toulouse, Albi et Mazamet jusqu’à Lavaur en voiture : depuis Toulouse > A 68, sortie 6 Castres-Lavaur, sortie Lavaur, continuer sur D47, prendre à droite D49 puis à gauche D43 en avion : aéroports Toulouse-Blagnac, Castres-Mazamet
Dernière mise à jour le 2 mars 2020