Ibai HERNANDORENA

Ibai Hernandorena, Le Rêveur, 2015
Vidéo HD 16/9, 5'30

Biographie

Ibai Hernandorena est né en 1975 à Saint-Jean de Luz. Il vit et travaille entre Bordeaux et Paris.

"Le déplacement est un mécanisme qui consiste à passer d’un point A à un point B, d’un état à un autre. Qu’il s’agisse de voyage, de rêverie ou de construction, le mouvement est en jeu. Il s’amorce dans un désir de changement provoquant une nouvelle situation.
Convoquant différents médiums, Ibai Hernandorena modifie sensiblement la nature des choses et des espaces, leur conférant un caractère illusoire. On ne sait plus s’il s’agit de réalités montrées comme des fictions, des fictions empruntes de réalités ou encore de situations totalement chimériques. Il crée de facto « des espaces autres ». Michel Foucault a utilisé ce titre pour une conférence donnée en 1967*. Il y développe le concept d’hétérotopie qu’il définit comme une localisation physique de l’utopie, c’est-à-dire des espaces concrets qui hébergent l’imaginaire, comme par exemple une cabane d’enfant ou un théâtre.
Dans les œuvres d’Ibai Hernandorena cohabitent plusieurs espaces, plusieurs temporalités, parfois incompatibles dans le réel."

* Michel Foucault, Le Corps utopique – Les Hétérotopies, Présentation de Daniel Defert, Éditions Lignes, 2009

(Introduction du communiqué de l'exposition Des corps fantômes, Galerie des étables, Bordeaux, October, 2015.

______

Ibai Hernandorena was born in 1975 in Saint-Jean de Luz. He works and lives in Bordeaux and Paris.

“Displacement is a mechanism which consists in moving from a point A to a point B, from one state to another. Be it journeys, daydreams or constructions, movement is involved. It starts in a desire for change giving rise to a new situation.
Summoning different media, Ibai Hernandorena considerably alters the nature of things and spaces, lending them an illusory nature.
We no longer know whether what is involved is realities shown as fictions, fictions borrowed from realities, or totally fanciful situations. He creates, de facto, “other spaces”. Michel Foucault used this title for a lecture given in 1967.* In it, he developed the concept of heterotopias, which he defined as a physical location of utopia, meaning tangible spaces which accommodate the imaginary, like for example a child’s cabin, or a theatre. In Ibai Hernandorena’s works several spaces, and several time-frames, which are at times incompatible in reality, co-exist.”

*Michel Foucault, Le Corps utopique – les Hétérotopies, introduction by Daniel Defert, Editions Lignes, 2009.

Introduction to the communiqué about the exhibition Des corps fantômes, Galerie des étables, Bordeaux, October, 2015.
Translated by Simon Pleasance, 2015 

Site internet et réseaux sociaux

Source

Documents d'artistes Nouvelle-Aquitaine
Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes

Dernière mise à jour le 2 mars 2020