A GLIMPSE OF FUTURE HOMES, THEN GET TO WORK.

Proposition de Data Rhei : Cyriaque Blanchet & Jules Brière
Exposition
Arts plastiques
GLASSBOX Paris 11

Un étranger dort sur votre matelas, la plupart de vos effets personnels sont restés dans un box de self-stockage et vous êtes entouré par les informations que vous partagez dans le Nuage. « Être à la maison » implique des définitions différentes dans un monde où la mobilité serait devenue le marqueur majeur du fonctionnement des sociétés contemporaines, un terme central de la « vie liquide » et un élément de discours puissant qui crée ses propres effets et environnements.

A Glimpse of Future Homes, Then Get to Work envisage l’idée d’un dialogue entre sujets virtuels et objets réels. Quelques canettes vides au sol de l’appartement, du bureau à la chambre, et se joue toute une histoire sur la filiation, la solitude et le recommencement. La cape accrochée là est peut-être le costume du personnage de l’histoire, permettant d’altérer l’image que celui-ci laisse dans l’esprit du visiteur, de celui qui est à l’extérieur, tout en affirmant aux yeux de tous, le désir de protection de son image dans l’espace public. Béton / moiré. Suivre la tendance actuelle. Car c’est aussi ici que nous construisons des cages de Faraday autour de nos lits. Notre maison n’est plus seulement un endroit auquel nous appartenons : elle est un moyen de subsistance, comme une interface pour notre vie sociale, économique et politique.

Les œuvres présentées, que ce soit celles d’artistes ou de designers, soutiennent l’éthos de travailler à la frontière des oppositions classiques entre opacité et transparence, production et subsistance, créativité et normes. La présentation de celles-ci à l’intérieur du White Cube envisagé comme un lieu de vie, remet en cause les systèmes préexistants de présentation d’œuvres d’art ou de design en tant que collection. Dans ce contexte, l’exposition devient le lieu de conception de cette sublimation de la Chose dans sa forme-objet. Exposition qui se présente en tant que spéculation à la lisière de l’Imaginaire, du Symbolique et du Réel, dans l’ordre d’une recréation où le déploiement des possibilités plastiques de la matière se construit en fonction de sa capacité à se substituer à l’inhabité.

 

DR, 2017

Autres artistes présentés

 

Camille Angibaud – Laura Buttons – Data Rhei – FleuryFontaine – Alix Gallet – Hadrien Gérenton – Monika Gruzite – Simone C. Niquille – Anna Ternon – Sophie Varin

Horaires

Exposition visible du 10 au 11 mars 2016 de 14h à 19h

Adresse

GLASSBOX 4 rue moret 75011 Paris 11 France

Comment s'y rendre

M : Parmentier, Saint-Maur – ligne 3 / Couronnes, Ménilmontant – ligne 2 Bus : 46 et 96
Dernière mise à jour le 2 mars 2020