Gilles Gerbaud invite Raphaël Chipault - Le Poulailler : dessins et photographies

Exposition
Photographie
Galerie Françoise Paviot Paris 02

Gilles Gerbaud-Raphaël Chipault - 2005

Installé dans la Drôme, Gilles Gerbaud poursuit son travail engagé à Bagneux, sur l'observation et l'interprétation des traces d’appropriation de l'espace par la population qui l'habite, témoignages d'une individualisation qui se confond avec les nécessités d’aménagement d'un territoire. Diplômé de l’Ecole Nationale de la Photographie, Raphaël Chipault articule principalement sa pratique autour de la photographie d’architecture et la photographie de l’objet muséal, notamment pour le Musée du Louvre.

Complément d'information

Installé dans la Drôme, Gilles Gerbaud poursuit son travail engagé à Bagneux, sur l'observation et l'interprétation des traces d’appropriation de l'espace par la population qui l'habite, témoignages d'une individualisation qui se confond avec les nécessités d’aménagement d'un territoire
Diplômé de l’Ecole Nationale de la Photographie, Raphaël Chipault articule principalement sa pratique autour de la photographie d’architecture et la photographie de l’objet muséal, notamment pour le Musée du Louvre.

Ensembles ils mènent depuis 2005 une recherche commune sur les objets ordinaires, usuels, non industrialisés qui a abouti à un ensemble de dessins et de photographies présenté à la Galerie : séries d’actes croisés, d’assemblages, de retournements et de détournements qui posent l’objet hors de son contexte, hors de son lieu, pour l’identifier à une forme originelle, à une fabrication fragile, hâtive et unique. Les bricolages et assemblages d’un tabouret ou d’un poulailler, les numéros d’inventaire et les traces d’outils du revers des objets extraits des collections du Département des Antiquités Orientales, manifestent ensemble la présence de l’homme, de la main, du geste, jusqu’à l’absurde. Le dessin qui trace les contours sans cesse recommencés, tâtonne, décale, repositionne, multiplie les possibilités de construire et de regarder. La photographie, elle, lui assigne une place. Elle dit ce qui est là et introduit un déplacement de l’objet vernaculaire à un objet muséal ; ce dévoilement est donc un retournement, une perturbation de la chose vue. Au milieu de tout cela, un homme court. Course effrénée, déplacements et replacements fragiles, hasardeux.

Publication d’un catalogue conçu par Gilles Gerbaud et Raphaël Chipault
co-édité par Karin Haddad / Editions NORIA et la Galerie
350 exemplaires - 32 exemplaires de tête comprenant un tirage photographique original

Dessins et tirages photographiques sont vendus au prix de 300 €.

Le samedi 24 mars : de 14h30 à 19h : "Finissage" en présence des artistes

Mécénat

Campari

Horaires

Galerie Françoise Paviot - 57 rue Sainte Anne - 75002 PARIS

Adresse

Galerie Françoise Paviot 57 rue Sainte-Anne 75002 Paris 02 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020