Georges Noël - Palimpsestes

oeuvres sur papier 1960-1990
Exposition
Arts plastiques
Galerie Catherine Putman Paris 04

Georges Noël, Sans titre, 1966, technique mixte sur papier, 75 x 53,5 cm

La Galerie Catherine Putman présente un ensemble exceptionnel de dessins des années 60 - première période parisienne - animés de signes rappelant les calligraphies archaïques, et un ensemble de dessins américains où l’espace plus ouvert, l’écriture plus déliée, le noir et blanc manifestent un autre registre, tout en restant fidèle à l’énergie psychique qui, depuis toujours, anime l’artiste et son oeuvre . Georges Noël est né à Béziers en 1924 dans une famille d’origine catalane. Fait des Études d’ingénieur et l’apprentissage du dessin et de la peinture à Pau où il passe son enfance. Après la guerre, il est dessinateur-projeteur pour l’entreprise d’aéronautique Turboméca pendant neuf ans. En 1956, il s’installe à Paris où il noue des relations amicales avec les Nouveaux Réalistes. S’intéresse à Dubuffet, Fautrier, Fontana, les « graffiti » de Brassaï, ainsi qu’à l’automatisme. Ces modèles l’orientent vers l’invention d’une couche picturale de sable et pigments mélangés, sur laquelle il grave son « écriture-énergie-mouvement ». Travaille le papier, avec des techniques à base d’encre, de fusain et de collage de journaux. Peint et dessine ses premiers Palimpsestes. S’intéresse aux cultures et aux écritures « magiques » des civilisations archaïques. En 1969 Georges Noël s’installe à New York où il radicalise ses éléments picturaux, modifie son graphisme, ouvre son espace. Voyage au Pérou, en Équateur, au Mexique . Après douze ans de séjour aux États-Unis, il revient en France. L’entreprise Renault organise à l’Abbaye de Sénanque une importante exposition de ses oeuvres. Premier voyage au Japon où il visite les jardins Zen . Voyage au Mali et au Burkina - Faso, où il se passionne pour la culture et les rituels Dogon. L’œuvre sur papier de Georges Noël, moins connue que sa peinture, est d’une aussi grande originalité. Libérée de la matière plus épaisse de ses peintures, on y trouve les mêmes couleurs inspirées de la nature et des civilisations archaïques et la même écriture « sismique ». Son premier travail d’ingénieur à la planche à dessin lui a donné une main très sûre tempérée par la poésie et la musique qui le nourrissent et qui ouvrent l’espace vers des zones oniriques et mythiques aux couleurs tendres.

Adresse

Galerie Catherine Putman 40 rue Quincampoix 75004 Paris 04 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020