Gas Station part 2

échange entre La Station (Nice) et G.A.S (Turin)
Exposition
Arts plastiques
Gagliardi Art System

Gas Station Part 2, échange entre La Station (Nice) et Gagliardi Art System (Turin)

Dans le cadre de l’échange qu’elle réalise ce printemps 2015 avec GAGLIARDI ART SYSTEM (Turin), La Station est heureuse de vous inviter à découvrir l’exposition

GAS STATION – part II

avec Aurélien Cornut-Gentille, Nathan Crothers, Jean-Baptiste Ganne, Alexandra Guillot, Paul Lebras, Ludovic Lignon, Emmanuelle Nègre, Florian Pugnaire, David Raffini, Vivien Roubaud, Cédric Teisseire, Tatiana Wolska.

Outre sa programmation intra-muros, présentée dans ses locaux situés au 89 route de Turin (anciens abattoirs de la ville de Nice), La Station est régulièrement invitée à concevoir des expositions en France ou à l’étranger par des centres d’art, galeries privées et autres structures autogérées.
Dans ces situations précises, La Station s’autorise à concevoir des projets dans lesquels les membres résidents de l’association participent aux côtés d’artistes de Nice ou d’ailleurs. Ces projets n’ont pas d’agenda régulier, mais donnent souvent lieu à des échanges croisés : par la mise en commun des réseaux personnels, ces projets fonctionnent de façon rhizomique et créent un maillage entre les artistes et les structures.

C’est également le moyen de faire rayonner l’excellence et le dynamisme de la scène niçoise dans l’Europe toute entière : en effet, depuis 1996, La Station a réussi à acquérir une audience nationale et européenne importante grâce à son programme hors-les-murs, notamment en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Croatie, en Italie, en Suisse … et a même franchi les frontières européennes en s’exposant au Canada (La Chambre Blanche, Québec, QC) et bientôt en Australie (Sydney).

En 2015, c’est avec Gagliardi Art System (GAS), galerie turinoise, que l’échange se crée.

À PROPOS DE GAGLIARDI ART SYSTEM

Pour certains son acronyme suggère une atmosphère urbaine, moderne et agressive ; toutefois c’est une galerie qui, de par son espace, pourrait plutôt être perçue comme traditionnelle. Gagliardi Art System découle pourtant, en renonçant à une vision globalisante de l’art, beaucoup plus de l’intention consistant à faire naître un nouvel opérateur dans le monde de l’art. Car comme son nom le suggère, Gagliardi Art System n’est pas seulement un nouveau lieu, mais également un nouveau système, une approche multiple des systèmes de l’art. Pour en bénéficier mais aussi pour y participer, GAS voudrait proposer une nouvelle figure, un galeriste / garant / ami / conseiller / chargé des relations publiques / gourou (la passion pour l’art de Pietro Gagliardi n’a pas encore trouvé son équivalent en ce bas monde), qui, avec des germes de créativité et d’idées, attirerait l’attention des artistes, recréant presque un atelier au sens médiéval, mais avec des outils plus numériques et virtuels. Au quotidien, la galerie s’imposera d’être ouverte autant que possible dans ses choix – sans idées préconçues ni préjugés ; elle proposera une communication innovante (commençant d’abord par un projet « outrancier » de communication à l’intérieur de la galerie, pensé pour être ensuite exporté dans d’autres formes), une attention particulière sera portée aux jeunes artistes et aux talents qui n’ont pas encore trouvé l’espace qui leur convient ; tâche à laquelle Pietro Gagliardi s’est déjà attelé pendant toutes ces années passées au sein de l’équipe de direction artistique de l’agence BGS.

Adresse

Gagliardi Art System Via Cervino Italie

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020