FOOD AND DRUG ADMINISTRATION, Jeanne Susplugas

Exposition
Arts plastiques
Galerie Schirman & de Beaucé Paris 03

Reprenant le nom de la célèbre organisation américaine de protection alimentaire et sociale – Food and Drug Administration (FDA), Jeanne Susplugas présente un ensemble de pièces (photographies, dessins, sculpture, installation, vidéo) illustrant le phénomène du trafic de médicaments. Le travail de l’artiste, que l’on a pu voir de New York à Tokyo, n’avait pas eu d’exposition personnelle à Paris depuis 2002. Le médicament : enjeu spéculatif ? Jeanne Susplugas s’intéresse et s’interroge depuis longtemps sur ce trafic lucratif – depuis le discret deal du coin de rue (Speedy deal, 2008 ; Containers – Lucia Etxebarria, 2008) jusqu'au large trafic import-export. Entre la poudre « magique » conditionnée en gélules régénératrices – en réalité sucre ou farine, quand il ne s’agit pas de verre pilé – et le véritable médicament détourné de l'usine et reconditionné pour partir vers on ne sait quel marché d’Abidjan ou d’ailleurs… (Série Sales woman, 2008 ; Pharmacie gazon, 2008). Faux, vrais-faux, faux-vrais envahissent les marchés. Et l’on peut mesurer l’ampleur du phénomène aux destructions massives et spectaculaires qu’il entraîne, à coup de bulldozers ou de rouleau compresseur (Mass destruction, 2008). Ou… enjeu vital ? Pour en témoigner, l’artiste s’est associée à Alain Declercq dans la réalisation d’une vidéo intitulée Plan iode, du nom de l’action gouvernementale française qui vise à protéger la population en cas d’accident ou d’attaque nucléaire. En effet, tous les cinq ans, la pharmacie des armées distribue aux officines du pays un nombre réglementaire de pilules d’iodure de Potassium (un médicament qui vient fixer l’iode sur la thyroïde). Les femmes et les enfants sont déclarés prioritaires – quand le reste de la population est contraint de patienter, de s’angoisser, voire de se déchirer, ou bien d’acheter ces médicaments salvateurs au prix fort. Les oeuvres récentes de Jeanne Susplugas prolongent et enrichissent une réflexion menée sur plusieurs années, et dont il est facile d’imaginer – à voir l’évolution constante de notre rapport à la médecine - qu’elle recèle encore bien des commentaires et autres interrogations.

Artistes

Horaires

de 11h à 19h du mardi au vendredi, de 14h00 à 19h30 le samedi

Adresse

Galerie Schirman & de Beaucé 7 bis - 9 rue du perche Paris 03 France
Dernière mise à jour le 2 mars 2020