FESTIVAL D'AUTOMNE À PARIS

Manifestation/Festival
Arts plastiques
Festival d'automne Paris 01
Il faut savoir reconnaître dans cette infinité de rectangles noirs sur fond blanc imaginée par le compositeur-plasticien Ryoji Ikeda le visage de l'humain. Ces successions de pleins et de vides sont une transcription graphique des codes génétiques d'hommes et de femmes qu'il nous faut considérer à défaut de savoir les lire. Parce qu'il est placé aux avant-postes du temps technologique, le Japon, auquel nous consacrons cette année une partie de notre programme, polit aujourd'hui des miroirs où nous nous reconnaîtrons demain. Ils ne sont déformants qu'en apparence. Si cette image de l'homme défie le sens commun –tout comme la rotation de la terre autour du soleil le défiait en son temps – elle n'en est pas moins vraie. « Ce que nous voyons n'est pas le code de ce que nous ne voyons pas, ce qui est à voir est très exactement ce que nous voyons, ce que nous pouvons voir », écrit François Tanguy dont nous accueillons le nouveau spectacle. Il nous appartient, dans notre domaine, d'accompagner cette autre révolution copernicienne et d'offrir au regard les conditions d'un plus grand dessillement. Lorsqu'en 1972, Michel Guy créait ce Festival, il souhaitait rendre sensible l'espace qui nous sépare du reste du monde, pour mieux l'inviter à venir jusqu'à nous. Trente-sept années plus tard, avec et sans nous, le monde a brûlé ses routes mais le chemin qui nous sépare de l'homme, « ce gouffre au-dessus duquel on ne peut se pencher sans vertige », reste toujours aussi long et difficile à parcourir. À nos portes, l'Europe est devenue plus surprenante, échiquier que l'on croyait connaître et dont les voix ne cessent, dans le même temps, de revendiquer de nouvelles indépendances et de faire partie d'un même jeu. Carrés noirs sur fond blanc à nouveau. L'Europe conviée par le Festival au long de ces dernières décennies a toujours exploré ses plus grandes frontières qui vont « de l'Atlantique à l'Oural ». À l'occasion de la présidence française de l'Union, le Festival a souhaité réaffirmer cet engagement européen. Forte de cinquante propositions, manifestations de référence ou spectacles de jeunes équipes, cette 37e édition poursuit les missions fondatrices : cosmopolitisme, rencontre des disciplines et innovation, avec la volonté de s'adresser au plus vaste public. C'est grâce à la confiance renouvelée du Ministère de la culture et de la communication, de la Ville de Paris, de la Région Île-de-France et de ses mécènes, que le Festival peut poursuivre son action en faveur de la création et des échanges internationaux. Nous remercions aussi tout particulièrement le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie pour son soutien au programme musical. Pierre Richard : Président du Festival d'Automne à Paris et Alain Crombecque : Directeur général

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Festival d'automne 156 rue de Rivoli 75001 Paris 01 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020