Fabriquer la ville, projet d’action culturelle

À l'initiative du Cnap, de la Fondation Fiminco et de La Galerie, Centre d’art contemporain de Noisy-Le-Sec
Annonce
Fabriquer la ville, un projet culturel en Seine-Saint-Denis

Dans la perspective de son emménagement à l’horizon 2024 dans la ville de Pantin, le Centre national des arts plastiques (Cnap) a souhaité s’engager sur son futur territoire, la Seine-Saint-Denis, à travers une initiative intitulée « Fabriquer la ville », accompagné par la Fondation Fiminco (Romainville) et La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec.

Avec ce projet, initié et cofinancé par la Préfecture de la région Ile-de-France et le Commissariat général à l'égalité des territoires en concertation avec la Préfecture de Seine Saint-Denis, le Cnap s’implique d’ores et déjà dans le département.

Aux côtés de ces deux acteurs de la diffusion de la création contemporaine implantés sur le territoire, le Cnap a lancé un appel à candidature en juillet 2020 à destination d’artistes ou de collectifs d’artistes pour la réalisation d’un projet d’action culturelle d’une durée de 16 mois, « Fabriquer la ville ».

Le projet « Fabriquer la ville » impliquera les habitants des territoires de Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville en s’appuyant sur l’expertise des partenaires locaux, dans une dynamique collaborative : professionnels de la vie de quartier, animateurs, éducateurs, médiateurs, travailleurs sociaux, professionnels de la culture, professionnels de la jeunesse, enseignants, etc.

Le projet artistique

À l’automne 2020, l’artiste Fériel Boushaki a été sélectionnée parmi les 49 candidatures.   

Son projet se construit à partir de la notion de marche. En préparation d’une parade collective l’artiste propose une série d’expérimentations sensibles sous la forme de divers ateliers. Le travail s’organisera à partir des verbes « flouter »,
« légender » et « parer ». Ces ateliers sont conçus tel un parcours qui questionne la place du corps, de ses états, de ses identités et de ses représentations dans l’espace public. Ainsi, ces expériences collectives se tiendront sous la forme d’ateliers avec et pour les habitants des quartiers des Sept Arpents à Pantin, de Béthisy à Noisy-le-Sec et de l’Horloge à Romainville.

Accompagnés par Fériel Boushaki, les habitants seront ainsi invités durant toute l’année 2021 à partager une expérience artistique, en croisant leurs regards, leurs sensations, et leurs réflexions sur leurs quartiers. Une restitution est prévue au 1er trimestre 2022.

Ce projet répond à un double objectif : soutenir les artistes et les professionnels de la création contemporaine et réduire les inégalités en matière d’accès à l’art en favorisant la rencontre entre les habitants, l'artiste et une œuvre dans une démarche créative.

À suivre…

Les partenaires

La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec

Initiée en 1999 par la Ville de Noisy-le-Sec, la Galerie est un centre d’art contemporain dont la programmation reflète la diversité de l’art d’aujourd’hui. Les problématiques esthétiques ou sociétales variées ainsi que les pratiques d’artistes émergents ou confirmés, de notoriété régionale, nationale ou internationale, s’y déploient à la fois in situ et hors les murs. Cette programmation s’articule sur deux axes : dans un premier temps le genius loci, ou les spécificités architecturales, sociales et historiques du centre d’art et de son environnement immédiat ; ensuite, la polysémie du mot « galerie », propice à développer un ensemble d’actions pour les publics.
> www.lagalerie-cac-noisylesec.fr

La Fondation Fiminco

La Fondation Fiminco a réinvesti un site industriel hors-norme à Romainville, en Seine-Saint-Denis, afin den faire un nouveau lieu dédié à la création contemporaine. Elle s’est donnée pour mission principale d’accueillir chaque année 18 artistes internationaux en résidence, pour une durée de 11 mois. Conçue comme un lieu ouvert à tous les publics, la Fondation Fiminco propose tout au long de l’année une programmation artistique et des évènements variés (expositions, rencontres, ateliers…). Elle mène aussi des projets éducatifs à destination des publics scolaires et associatifs du territoire.
Le site de la Fondation Fiminco regroupe un écosystème unique d’acteurs de la création contemporaine avec notamment des galeries d’art, l’association Jeune Création, les réserves actives du Fonds régional dart contemporain dÎle-de-France et un nouveau campus pour l’école d’art et de design Parsons Paris. 
www.fondationfiminco.com

La Ville de Pantin

Ville populaire et périphérique de plus de 55 000 habitants, Pantin est devenue un symbole du Grand Paris, dynamique et attractive. Ville moyenne de l’est parisien, Pantin a su se démarquer, tant dans le domaine de l’architecture urbaine, que de l’éducation, de l’habitat ou de la solidarité et de l’écologie.
> www.pantin.fr

Les territoires
  • Le quartier des Sept Arpents à Pantin, est situé à proximité immédiate de Paris et de la porte de Pantin. Des difficultés en termes de circulation ainsi qu’un maillage d’équipements et de services publics relativement faible par rapport aux quartiers environnants ont amené depuis plusieurs années les collectivités à mettre en œuvre des actions sur ce périmètre afin d’encourager la mixité sociale, améliorer le cadre de vie du quartier par la mise en valeur des équipements et des espaces publics.
     
  • Situé aux abords de l’ex-RN3, dans le quartier du « Bas Pays » de Romainville, le quartier de l’Horloge est localisé entre la butte de Romainville et le canal de l’Ourcq, notamment à la croisée avec la ville de Pantin, mais séparé du centre ville par d’anciennes carrières. Ce territoire comptant près de 2300 habitants a été fortement impacté par l’industrie pharmaceutique, qui s’y est installée dans les années 20 et y a été en essor jusque dans les années 2000. Cette partie de Romainville fait actuellement l’objet d’un projet d’aménagement d’envergure. 
     
  • Malgré les atouts que lui procurent sa position géographique et sa dotation en équipements culturels et services à la population, la composition urbaine du quartier Centre-ville Béthisy de Noisy-le-Sec est très fragmentée. Issu de plusieurs vagues successives d’urbanisation, le quartier se caractérise par un manque de cohérence complexifiant la lecture des espaces et des usages et par une déqualification des espaces. Actuellement le quartier est l’objet d’un plan de rénovation du « Cœur de ville ».
L'artiste lauréate

Fériel Boushaki, née en 1986 à Alger, vit et travaille désormais à Asnières et Saint-Denis.

Fériel Boushaki pratique la performance et l’installation, elle est également interprète en danse et performance. Ses productions abordent les questions du collectif, du déplacement et des identités. Elle organise et participe à des projets de recherches tels que La Permanence des Réflexions cycle de tables rondes entre artistes depuis 2014 ou les Scènes Furtives, programmation de promenades performatives dans les parcs, squares et jardins en Ile-de-France.

À la suite d'une résidence de création entre 2015 et 2016 dans les montagnes sud coréennes, sa pratique se développe avec une attention particulière aux notions de coutume et de paysage deux éléments autour desquels les civilisations se réunissent.   

Fériel Boushaki est diplômée de l’ENSAPC, L'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy et a suivi la formation danse-paysage à l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles.

Elle a exposé en France, Chine, Suède, au Venezuela et au Liban.

Artistes

Dernière mise à jour le 2 mars 2021