Exposition personnelle de Deimantas Narkevicius

Exposition
Arts plastiques
gb agency Paris 01


gb agency est heureuse de présenter une nouvelle exposition de Deimantas Narkevičius présentant deux travaux inédits en France qui témoignent des développements et nouvelles expérimentations de l’artiste.

End of Censored Cinema Again and Again, 2011, est une installation performative ayant comme matériau et point de départ un système sonore produit par Lomo Kinap pour le cinéma soviétique. Entre les années 50 et 80 le cinéma soviétique était doté d’un son tout à fait particulier grâce à un matériel très sophistiqué. Cette grande qualité sonore accompagnait un cinéma dont le contenu didactique et moralisateur, était bien souvent neutralisé par les censeurs de l’époque. Deimantas Narkevičius redonne ainsi une visibilité à cette technologie charactéristique afin de glisser vers d’autres champs d’expérimentation. Dans ses films plus anciens, l’artiste s’attache souvent à rendre visible le processus d’une histoire et non juste la documenter.

Les visiteurs de l’exposition pourront y redécouvrir la magie de ce son en sélectionnant une musique actuelle de leur choix sur le web.. Le fichier digital des morceaux choisis est transformé par le système 4A32 Lomo Kinap. Deimantas Narkevičius  remix ainsi deux époques, comme le ferait un metteur en scène, afin de déconstruire la linéarité temporelle. Par un travail de déconstruction, de ruptures et de juxtapositions, il invite le public à revisiter l’histoire. Il crée des temps parallèles à l’intérieur de l’espace sonore, des allers-retours entre le passé et le présent. L’expérience intime en temps présent du visiteur s’inscrit dans une histoire plus globale. La technologie des années 60 au service de la propagande et du pouvoir de l’époque soviétique se confronte à des airs intimement reliés aux visiteurs.
A la fois sculpture, installation performative et espace sonore, End of Censored Cinema Again and Again est surtout une expérience sensorielle que l’artiste souhaite faire connaître au public.
Dans un tout autre registre, avec le film Restricted Sensation, 2011, Deimantas Narkevičius réalise pour la première fois un moyen métrage fictionnel.

Il emprunte ainsi au cinéma le mode narratif pour raconter l’histoire. Le sujet du film renvoie à l’homophobie profonde et systèmatique du régime soviétique à
travers l’expérience d’un jeune homme vivant à Vilnius. Les témoignages se faisant encore très rares sur ces questions d’identité sexuelle, l’artiste a préféré glisser vers un format se rapprochant de celui du cinéma. Le film se découpe en trois temps, et s’articule autour de trois institutions fortes: un théâtre, la prison, et l’église. Certaines séquences peuvent sembler réalistes et historiques, d’autres paraissent plus irréelles, comme l’illusion d’une époque, avec sa propre mesure. L’artiste joue de cette ambivalence afin de garder le potentiel fictionnel et un peu hors temps du film.
A travers le récit d’un homme harcelé pour des raisons morales, en toile de fond, Deimantas Narkevičius revient sur le rôle de l’art et de la créativité dans une société sans utopie. Ce n’est sans doute pas un hasard si la narration se passe dans un théâtre et si le jeune homme souhaite créer un autre théâtre, une autre manière de penser.

A partir d’une fiction et non d’un documentaire, Deimantas Narkevičiuss fait un travail de mémoire. A nouveau, l’artiste revient sur son Histoire à travers l’histoire de gens qui, encore aujourd’hui, ont du mal à évoquer ce qu’ils ont vécu.


Adresse

gb agency 18 rue des 4 Fils 75003 Paris 01 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020