Exposition Opération Massarbault, une problématique de l’invention

Exposition
Arts plastiques
École nationale supérieure d'art de Bourges Bourges

Massarbault, Maurice Estève, tapisserie, 387 x 300 cm, 1987

Du vendredi 8 octobre au mardi 2 novembre La Box présente «Massarbault» une tapisserie de Maurice Estève réalisée pour la Maison de la Culture en 1987 et conservée depuis plusieurs années dans les réserves du musée Estève. Cette exposition est conçue dans la perspective d’un texte écrit par Pierre Francastel en 1956 à propos de l’oeuvre d’Estève : «une problématique de l’invention». «Le but à atteindre, nous dit Pierre Francastel, c’est de montrer le fond de connaissances et de conduites qui insère étroitement l’artiste dans son temps, et de révéler ensuite la manière dont il pose, et dont il résoud, des problèmes strictement déterminés par la pratique d’une activité bien définie.»

Complément d'information

Complément d'information

La Box s’occupe essentiellement de l’actualité des pratiques artistiques expérimentales, mais l’actualité artistique n’est pas réductible à la production continue d’objets nouveaux. Les objets réellement inédits sont la conséquence d’opérations nouvelles et toutes les opérations actuelles ne donnent pas lieu à des productions. Il a semblé intéressant, entre deux cycles d’expositions consacrés aux jeunes artistes résidents à La Box, de s’arrêter un instant sur une oeuvre déjà bien connue et de tenter d’en redécouvrir le potentiel opératoire en explorant les effets d’une nouvelle mise en situation.
L’opération dont il est question ici consiste à placer une oeuvre historique dans un débat contemporain. Il s’agit d’un montage particulier, produit par glissement, collage et superposition. Le glissement s’opére en passe-muraille entre la réserve mitoyenne du Musée Estève et la galerie La Box. Le collage juxtapose la tapisserie «Massarbault» à la table «Stilt 430» de Cozza & Mascheroni. La superposition ajoute la question de Pierre Francastel. Le montage qui en résulte reconstitue la situation originale de la tapisserie dans la salle Jankelevitch à la Maison de la Culture, face à une grande table de conférence. Rapportée au contexte de sa présentation originale, documentée sur le carton d’invitation, la tapisserie «Massarbault» est l’oeuvre unique de cette exposition, présentée face à une table de réunion manifestant dans la galerie l’espace de débat dans laquelle se tient nécessairement toute oeuvre vivante.
Trois discussions seront organisées pendant l’exposition pour aborder, à partir de «Massarbault», la question de l’invention sous l’angle de la sociologie, de l’économie et des sciences cognitives.

«L’invention est une coopération, une association entre des flux de croyances et de désirs qu’elle agence de façon nouvelle. L’invention est toujours une rencontre, une hybridation et une collaboration entre une multiplicité de flux imitatifs (idées, habitudes, comportement, perceptions, sensations).»
Maurizio Lazzarato, «Les révolutions du capitalisme» (Les Empêcheurs de penser en rond, 2004)

Partenaires

exposition réalisée avec la collaboration du Ministère de la Culture et de la Communication, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Centre, du Conseil Régional du Centre, de la Ville de Bourges, du Centre d’Études et de Développement Culturel, de la Maison de la Culture de Bourges - Partenaire de Clarc-chéquier Culture

Mécénat

avec le soutien de TWEED, Bourges

Horaires

Ouvert tous les jours de 14 h à 18 h sauf dimanche et jours fériés

Adresse

École nationale supérieure d'art de Bourges 7 rue Edouard-Branly 18006 Bourges France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020