Exposition Lorena Zilleruelo

Exposition
Film, vidéo
Espace croisé Roubaix

Lorena Zilleruelo,Notre Tempo, vidéo, 2013
production Espace Croisé - centre d’art contemporain
co-produit par le CRRAV avec l’aide la Région Nord Pas de Calais
Le Fresnoy - studio national des arts contemporains
avec le soutien de la Ville de Roubaix

L’Espace Croisé présente une exposition de Lorena Zilleruelo conçue autour de deux installations Notre Tempo, 2013, et Ici c’est ailleurs, 2008, produites et co-produites par le centre d’art contemporain, que viennent éclairer des œuvres antérieures.
Lorena Zilleruelo est née au Chili en 1974, un an après le coup d’état. À l’âge de 18 ans, elle s’installe à Paris afin de poursuivre ses études supérieures. Son œuvre fait appel à l’action politique et à la mémoire collective. Elle travaille sur des récits personnels proches de son propre vécu, des histoires qui ont marqué son identité et des récits qui construisent “l’autre histoire”, la non- officielle, celle qui se transmet par tradition orale. Ainsi, la vidéo Mémoire/Réponse, est réalisée en 2005 à partir d’une lettre que son père lui a adressée en 2004. Elle lit en voix off, car nulle mieux qu’une fille ne saurait interpréter et surtout transmettre l’histoire d’un père, qui a vécu le 11 septembre 1973 à Santiago du Chili, le jour historique du coup d’état qu’a dirigé Augusto Pinochet et au cours duquel le président démocratique Salvador Allende est mort. La fin de cette lettre et aussi du film s’achèvent par : “La peur et la terreur ont inondé tout le Chili”. La peur s’inscrit en leitmotiv dans les histoires de migrants que Lorena Zilleruelo transcrit dans ses mises en scène et dispositifs. Huit ans plus tard, il est frappant d’entendre, dans la vidéo Notre Tempo, 2013, le néologisme “peurer” qui enrichit la langue française par la conjonction du substantif “pleurer” et de l’expression “avoir peur”. Des adolescents roms récemment scolarisés au collège Albert Samain à Roubaix, en apprentissage de la langue française, l’emploient en voix off pour décrire leur quotidien. Le film est chapitré de mots qui scandent leur vie : porte (cassée), école (présent), palettes (église), peurer (verbe), toujours (partir) et enfin vélo (de a à z).
L’artiste est attachée à la parole comme recours à ce qu’elle nomme “le domaine du sensible”. Elle déclare : “La mémoire vivante est l’élément pilier sur lequel mon travail se construit. Accéder au terrain du sensible m’intéresse car, c’est un terrain vaste qui n’est pas figé et où la mémoire du vécu, l’intellect et l’imaginaire s’entrecroisent pour construire des histoires. Dans ce terrain, la parole peut donner de la forme au vécu. Travailler sur ces formes diverses d’expression et sur les stratégies pour faire ressortir ce vécu constitue ma méthode de travail. Je donne une place très importante au processus d’approche et de parole dans la préparation de mes projets.”
Dans une vidéo précédente Ici c’est ailleurs, 2008, l'artiste va à la rencontre d’autres adolescents du même collège Albert Samain, des Maghrébins, un Portugais, un Ukrainien et enregistre la mémoire de chacun, leurs "ailleurs" combinés à leurs vécus "ici" en France, comme l'énonce le titre. A partir de ces échanges, Lorena Zilleruelo a construit un dispositif de mise en vue de ces paroles associant, cette fois, voix off et enregistrements directs à la déambulation des corps. Faire entendre, donner à voir et mettre en marche, comme dans l’installation Elan et Elégie, 2009 et le film Pasos, 2011, impulsent l’ensemble de son travail.

Partenaires

L’Espace Croisé est soutenu par le Ministère de la Culture, Drac Nord - Pas de Calais la Région Nord - Pas de Calais, la ville de Roubaix et le Département du Nord.

Horaires

de 14h00 à 18h00 du mardi au samedi

Adresse

Espace croisé 14 Place Faidherbe 59100 Roubaix France

Comment s'y rendre

Métro ligne 2 arrêt Roubaix Eurotéléport puis bus ligne 29 - direction Leers Eglise arrêt La Condition Publique
Accès mobilité réduite
Dernière mise à jour le 2 mars 2020