Exposition d’Esther Ferrer du 15 février au 13 juillet 2014

« Face B. Image/Autoportrait »
Exposition
Arts plastiques
MAC VAL - Musée d'art contemporain du Val-de-Marne Vitry-sur-Seine

Pour démarrer sa saison 2014, le MAC/VAL met à l’honneur Esther Ferrer, artiste pionnière de l’art action et de la performance avec une exposition imaginée autour de sa pratique de l’autoportrait depuis les années 70.

Réunissant installations, vidéos et plus d’une centaine de photographies, cette monographie révèle toute la dynamique autour du corps et de ses transformations qui nourrit son œuvre depuis ses débuts. Ce second volet vient compléter l’exposition présentée par le Frac Bretagne en 2013*, qui rendait hommage à son travail sur la performance.

Esther Ferrer s’attache à définir sa propre individualité et utilise son corps comme un outil de travail et d’expression, avec dénuement et radicalité. Si elle est le sujet principal de son œuvre, il s’agit bien là de représentation comme don de soi, d’un dispositif de travail pour faire et dire simplement les choses, sans ajout d’éléments ou décor superflu, dans un total dépouillement et un souci constant d’économie de moyens. Elle se met en scène pour observer le monde à travers le temps et l’espace.

L’œuvre d’Esther Ferrer mêle humour, absurde, ironie, dérision et économie formelle. Elle réalise un art sans compromis, brut, pour ne pas dire brutal, parfois violent et aussi éminemment engagé. Sans se donner cet objectif, elle pratique pourtant dès ses débuts un art social et politique. Car avant d’être une artiste, elle est une féministe, une anarchiste, une citoyenne engagée. Sans prétendre vouloir changer la société, elle tente d’impulser une autre façon de l’appréhender et d’encourager une certaine prise de conscience. Depuis presque cinquante ans, son discours cohérent, construit et constant est une invitation  à la liberté qui continue d’être toujours en parfaite résonance avec le présent.

 

Née en 1937 à Saint-Sébastien (Espagne), Esther Ferrer vit et travaille à Paris depuis les années 70 et a représenté l’Espagne à la Biennale de Venise en 1999. En 1967, elle rejoint ZAJ, groupe fondé par Raymond Barcé, Walter Marchetti et Juan Hidalgo en 1964 et lui reste fidèle jusqu’à sa dissolution en 1997. ZAJ émargeait dans le contexte de l’Espagne franquiste, sous l’influence de John Cage ou encore Marcel Duchamp et dans la mouvance de Fluxus, sans lui être réellement affilié. Ce groupe privilégiait les performances radicales et expérimentales où la musique avait une importance majeure. Que ce soit en collaboration avec ZAJ ou dans sa pratique plus personnelle, Esther Ferrer mène un travail plastique multiple, orienté vers l’action éphémère. Figure emblématique de la performance, sur laquelle      sa démarche est majoritairement fondée, elle    crée également des photographies retravaillées, vidéos, installations, maquettes et objets, toujours empreints d’une rigueur particulière.

* « Le chemin se fait en marchant (face A) », exposition du 11 janvier au 14 avril 2013 au Fonds régional d’art contemporain Bretagne, Rennes.

 

Exposition organisée en partenariat avec le Frac Bretagne

Avec le soutien de PICTO

 

Parution en mai 2014 de la première édition mono-graphique sur Esther Ferrer en français.

Ouvrage co-édité par le MAC/VAL et le Frac Bretagne.

Complément d'information

Samedi 5 et dimanche 6 avril 2014
DEUX JOURS POUR EXPLORER CERTAINS ASPECTS DE LA PERFORMANCE AUJOURD’HUI
Entrée libre

Samedi 5 avril 2014, 15h - 19h
PROJECTIONS ET INTERLUDES CRITIQUES AUTOUR D’ESTHER FERRER
Sélection de films, vidéos, sons qui portent des regards multiples sur l’oeuvre d’Esther Ferrer.
Des « interludes critiques » ponctueront cette programmation, comme des temps d’interruption
du flux d’ images et des sons.

Avec la participation de Xavier Boussiron, Patricia Brignone, Marion Daniel, Esther Ferrer,
Cyril Jarton, Tom Johnson, Frank Lamy, Sophie Lapalu.


Dimanche 6 avril 2014, 15h - 19h
LA PEINTURE ÉLARGIE
Trois artistes peintres de la collection du MAC/VAL sortent de la surface de la toile pour
aborder la scène, le live, l’événement.

Avec les spectacles :
« Portait numéro 8 », Hippolyte Hentgen / John John
« Objet spectacle », Emmanuelle Villard
« Les enfants travaillent pour se réchauffer »,
Virginie Yassef

Artistes

Horaires

Du mardi au vendredi de 10h à 18h Samedi, dimanche et jours fériés de 12h à 19h

Adresse

MAC VAL - Musée d'art contemporain du Val-de-Marne Place de la Libération 94400 Vitry-sur-Seine France

Comment s'y rendre

En voiture (à 5 km de Paris)
Depuis le périphérique (sortie Porte d’Italie ou Porte d’Ivry), rejoindre la Porte de Choisy, puis prendre la D5 jusqu’à la place de la Libération à Vitry-sur-Seine (sculpture de Jean Dubuffet).
Parking ouvert du mardi au vendredi de 10 h à 18 h, samedi, dimanche et jours fériés de 12 h à 19 h.
Accès rue Henri de Vilmorin, gratuit.

En métro
Ligne 7 arrêt Villejuif – Louis Aragon. Puis bus 172 (dir. Créteil-L’Échat), arrêt MAC VAL ou bus 180 (dir. Charenton-Écoles), arrêt Camélinat.
Ligne 7 ou tramway T3, arrêt Porte de Choisy. Puis bus 183, arrêt MAC VAL.
Ligne 8, arrêt Liberté. Puis bus 180 (dir. Villejuif ), arrêt Hôtel de Ville.

En RER
RER C – Gare de Vitry-sur-Seine. Puis bus 180 (dir. Villejuif ), arrêt Hôtel de Ville.
RER D – Gare de Maisons-Alfort / Alfortville. Puis bus 172 (dir. Bourg-la-Reine RER), arrêt Henri de Vilmorin.

Dernière mise à jour le 2 mars 2020