Explorateurs

Œuvres du Centre national des arts plastiques
Exposition
Arts plastiques
Musée de l'abbaye de Sainte-Croix Les Sables-d'Olonne

Luigi Ghirri
Costellazioni, 1973
Photographie
FNAC 01-090
Centre national des arts plastiques
© Eredi di luigi Ghirri/CNAP

L’exposition Explorateurs présente au Musée de l’Abbaye Sainte-Croix une sélection d’œuvres issues de la collection du Centre national des arts plastiques en écho au lancement de la 7ème édition du Vendée Globe.
_

FRANCHIR SES PROPRES LIMITES
L’exploration est assurément une invitation à découvrir des horizons inconnus. En cela qu’elle peut s’avérer tout aussi dangereuse qu’exaltante, elle a partie liée avec l’aventure. L’exploration relève du défi. Elle reste motivée par une volonté farouche de dépassement de ses propres limites mais aussi par un désir ardent de franchir les confins d’un monde, de s’en approprier les moindres recoins, de passer d’un univers à l’autre.
_

LA QUÊTE
Quel qu’en soit le terrain, sur terre ou au fin fond des mers, réel, virtuel, ou même enfoui dans l’inconscient, l’exploration reste une quête, accomplie au-delà et en deçà de soi, pour redéfinir les contours d’un monde, existant ou fantasmé. En cela, elle n’est pas si éloignée de l’art qui s’en est largement inspiré, que ce soit dans sa façon de faire ou dans son objet. Du Voyage autour de ma chambre de Xavier de Maistre, auquel l’inventaire raisonné d’une seule pièce suffit, aux Voyages extraordinaires contés par Jules Verne qui anticipent l’exploration des mers, du centre de la terre ou la conquête spatiale, les chemins empruntés par l’explorateur semblent infinis, du plus exotique au plus proche, de l’accès direct jusqu’au labyrinthe.
_

LA  DÉCOUVERTE
Le calcul de l’itinéraire et de la durée du parcours, l’issue même du voyage, fonction de périls rencontrés ou de circonstances favorables, restent hasardeux. Quant à la découverte, elle dépend du territoire, physique ou mental, et de la façon, systématique ou arbitraire, dont il est arpenté. Ce sont sur tous ces paramètres que cette exposition collective propose de jouer en expérimentant quelques-unes des propositions à géométrie variable issues des collections du Centre national des arts plastiques. L’artiste s’y fait tour à tour explorateur, inventeur ou cartographe, plonge sous les mers, traverse les océans, s’enfonce sous terre, se perd, se repère ou fait naufrage, emportant le spectateur dans son sillage.
_

COMMISSARIAT
Sébastien Faucon et Gaëlle Rageot

 

Adresse

Musée de l'abbaye de Sainte-Croix Rue de Verdun 85100 Les Sables-d'Olonne France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020