Une femme avec de la peinture sur le bras porte une sculpture blanche
Biographie

Né en 1982 à Brest. Vit et travaille entre Nantes et Brest.

Eva Taulois a grandi au bord de la mer. Après plusieurs années passées à Paris, elle vit désormais entre Le Finistère et Nantes, où elle a installé son atelier dans une ancienne piscine. Elle raconte des histoires avec des formes et donne très souvent des titres de morceaux de musique à ses œuvres. Elle aime s’assoir dans des expositions comme on s’assoit devant un paysage.

Depuis sa formation à l’école des beaux-arts de Brest, Eva Taulois s’intéresse à la souplesse des matériaux, à leur capacité à recouvrir un objet. Elle regarde de près des savoir-faire artisanaux et industriels et se les approprie. Elle dessine, taille, recouvre, modèle, peint, orchestre des scénographies. Ses œuvres et agencements d’objets sont marqués par le purisme, défini en 1918 par Amédée Ozenfant et Le Corbusier, doctrine moderne préconisant une fusion de l’art et de la vie, autour de formes simples, permutant peinture, sculpture, architecture, design, mobilier, vêtement.
Dans les propositions récentes d’Eva Taulois, l’exposition devient le théâtre des objets qu’elle crée. Elle se plaît à imaginer ses œuvres comme des personnages qui dialogueraient entre eux, qui « vivraient leur vie». Ces formes, à la fois accessoires de scène, actrices à part entière pendant une performance et sculptures dans l’espace d’exposition, rappellent les objets géométriques inventés par Guy de Cointet en Californie dans les années 1970. Comme ce dernier, Eva Taulois cherche un pont entre art minimal et art de la scène ainsi qu’entre abstraction et codes culturels.
Chez Eva Taulois, tout est affaire de matière et de surface : la profondeur d’un velours, les reflets synthétiques d’un plastique, la rugosité du crépi... les couleurs occupent également une place à part entière : flamboyantes, elles créent une rythmique et une atmosphère accueillante pour le visiteur.

_____

Born in 1994 in Brest. Lives and works between Nantes and Brest.

While drawing from a minimal, serial formal vocabulary, hailing from geometric abstraction, Eva Taulois’s work is part of a wider network of references which mixes architecture, traditional clothing, the art of patchwork, and industrial design…

She analyzes varied sociological, geographical and historical contexts which are the springboard of her research. The result of this is a repertory of forms (sculptures, paintings, installations) which reconcile art, craftsmanship and industry. Latterly, she has embarked on a project involving a comparison between stakes used for young trees and things used in the field of sculpture. She tries to find the right balance between verticality and horizontality. In the end, all this is very fragile and she wonders what keeps things together, upright.

In Eva Taulois’s work we find that tension between, on the one hand, the established rule, the norm applied to objects, gestures and bodies, and, on the other, the possibility of freeing oneself from that.

Marie Cozette, 2014

Site internet et réseaux sociaux

Source

Documents d'artistes Bretagne - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.

Dernière mise à jour le 5 octobre 2021