Esther Toth

Sauvetage et utopie

Mémoires d'une infirmière, 2015
Il paraît vain de chercher ici à déterminer qui est normal et qui est malade, qui a raison et qui a tort. Il semble que, dans cette relation à la fois douloureuse et féconde, chacun des deux partenaires ait fait ce qu’il a pu, ait donné tout ce qu’il avait à donner. Mais il existe assurément des situations où chacun se retrouve seul et ne peut compter que sur lui-même.”
Judith Dupont, préface au “Journal Clinique” de Sàndor Ferenczi

Individu(s) lié(s)
Dernière mise à jour le 7 janvier 2019