Edouard Levé : Pornographie, rugby et quotidien

Exposition
Photographie
Galerie Loevenbruck Paris 06
Pour sa première exposition personnelle à la galerie Loevenbruck, Édouard Levé présente des photographies issues de trois séries récentes : Pornographie, Rugby et Quotidien. Ce sont des reconstitutions, dans lesquelles des modèles rejouent des scènes inspirées de photographies trouvées dans la presse, généraliste ou spécialisée. Il n’y a pas d’intention réaliste : la prise de vue a lieu en studio, dans un décor réduit à un fond monochrome. Les modèles portent des vêtements banals, et leurs visages sont inexpressifs. Ce travail de neutralisation produit, selon les sujets, une épure qui révèle, en les détournant, le caractère stéréotypé des images modèles (Pornographie, Rugby), ou, au contraire, une image que le processus d’effacement des signes de reconnaissance transforme en énigme (Quotidien). Dans Pornographie, les modèles miment des scènes inspirées de revues pornographiques. Mais ils sont habillés, et leurs visages, lorsqu’on les voit, sont impassibles. L'objet du désir étant caché, l'obscénité de la scène se dissout, et laisse la place à une chorégraphie aussi explicite que décalée. Les effets de ce masquage sont multiples. Absurdité : des personnages s’efforcent d’exécuter un acte érotique impossible. Inquiétude : l’impassibilité des modèles transforme le plaisir en une froide mécanique. Excitation : l’objet caché peut se révéler plus fantasmatique que l’objet vu. Esthétique : la pornographie, devenue une équation de gestes, révèle son potentiel chorégraphique....

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Galerie Loevenbruck 6 rue Jacques Callot 75006 Paris 06 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 13 octobre 2022