Dominique Dehais, Soizic Stokvis

Flux / Circulations
Exposition
Arts plastiques
Galerie La Ferronnerie Paris 11

Pour l’exposition Flux/Circulation, la Galerie la Ferronnerie présente pour la première fois des œuvres de Soizic Stokvis, qui réalisera pour l’occasion une peinture murale de couleurs vives, créant ainsi un pôle en contrepoint à deux pièces monumentales de Dominique Dehais de tonalités noires et blanches.
 
Dominique Dehais (1956, Paris) conçoit régulièrement des œuvres monumentales en deux ou trois dimensions, dans lesquelles le spectateur peut expérimenter physiquement son système.
Quelques années après sa participation à l’exposition Histoires de Blanc & Noir, hommage à  Aurélie Nemours, commissaire Serge Lemoine, en 1986 au musée de Grenoble, Dominique Dehais proposera deux  oeuvres qui pourraient constituer une suite à ce thème autour du ‘blanc et noir’.
 A propos de sa pièce Planches,  il écrit :


 ‘Les quatre planches de Dibond qui constituent cette pièce sont parfaitement identiques en taille. Peintes d’une laque noire automobile avec une finition vernie, elles se disposent indépendamment l’une de l’autre. Les configurations d’accrochage sont à priori infinies et les figures orthogonales que l’ensemble produit peuvent évoquer des signes ou des codes appartenant à une écriture inconnue. Les dimensions anthropomorphiques des planches (174 X 46 cm) rappellent que l’engagement du corps est l’une des conditions de territorialisation de la production de signe. En cela, le laquage brillant des plaques renvoie l’image de l’environnement où se trouve la pièce mais inclus aussi l’image du regardeur en miroir.’’                          Dominique Dehais, janvier 2014
 
Soizic Stokvis (1956, La Haye, Pays-Bas).
Depuis quelques années, tout en peignant de grands formats sur toile, Soizic Stokvis compose des peintures muralesen rapport avec l’architecture des lieux où elle expose, prolongeant parfois ses toiles par l’occupation des pans de murs avoisinants.
 
‘’… Soizic Stokvis peint en aplats monochromes, elle utilise volontiers des rubans adhésifs,non seulement pour protéger certaines zones pendant le travail de peinture, mais aussi en guise de peinture. Certaines lignes ne sont pas peintes, elles sont matérialisées par une bande de ruban adhésif coloré. Mais ce qui me semble essentiel, c’est que tout ce dispositif participe d’une rhétorique de la rapidité, ou plutôt d’une « apparente rapidité » ... Car si le travail de Soizic Stokvis reprend en partie des dispositifs (travail directement sur le mur, usage du ruban adhésif, travail de montage des photographies) et un vocabulaire formel (couleurs vives, lignes brisées, motifs éclatés) proches du tag, ses peintures murales sont en réalité beaucoup plus longues et fastidieuses à réaliser que l’image ne le laisse supposer. Ce qui importe, c’est la sensation de mouvement permanent liée à ce vocabulaire et ces dispositifs...’’                                    
                                                                  Karim Ghaddab, 2009

Horaires

mardi à vendredi de 14h à 19h samedi 13h à 19h et sur rendez-vous

Adresse

Galerie La Ferronnerie 40 rue de la Folie Méricourt 75011 Paris 11 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020