Dessins de sculpteurs

Exposition
Arts plastiques
Galerie Jeanne Bucher Jaeger | Saint Germain Paris 06

 

Jeanne Bucher a, dès l’origine de la galerie, su apprécier dans les dessins de sculpteurs la présence d’une forme encore naissante dans son essence et sa magie. Une exposition de sculptures et de dessins d’Henri Laurens s’était tenue dans les petites salles du 9ter du Montparnasse, sous l’Occupation, en juillet 1942. En 1951, Jean-François Jaeger présente les dessins de Chauvin. À l’automne 2005, Véronique Jaeger expose les dessins de Dani Karavan, ainsi que les maquettes préparatoires à la réalisation de la sculpture environnementale d’un kilomètre de long de l’artiste, à Murou au Japon.

A l’occasion de la semaine du dessin à Paris,
la galerie a choisi de mettre à l’honneur
les Dessins de Sculpteurs, de Dubuffet à Shingu, en passant par Giacometti et Rodin, liés à divers degrés, à l’histoire de la galerie. Le dessin Bruno Lisant de Giacometti est une œuvre datant de l’époque à laquelle Jeanne Bucher l’a exposé, en 1929. La Fortune (Circa 1906) de Rodin correspond à la période durant laquelle Pierre Bucher, frère de Jeanne, a organisé, pour la Société des Amis des Arts de Strasbourg, l’exposition française de 1907 où sont exposés, entre autres, Rodin, Besnard et Cottet.
L’exposition entre en totale résonance avec une actualité importante en 2018 pour plusieurs de ces artistes, comme Dani Karavan, Jean-Paul Philippe, Susumu Shingu et Paul Wallach.

Interpellés par la ligne et le volume, le contour et la densité, le linéaire et le plastique, tout autant que le plein et le vide, les sculpteurs s’attellent au dessin à la recherche de l’expression des volumes et des idées, couchés sur la feuille par des ombres et des lumières, selon des techniques propres à chacun. L’exercice du crayon chez Giacometti ne serait-il pas le moyen nécessaire, permanent, pour lui de « voir », et le blanc de la feuille le lieu le plus immédiat, le plus inquiet aussi, d’une tentative « sans fin » car toujours recommencée pour capter dans l’espace et dans la lumière, la présence vivante, fuyante, de l’être ou de l’objet qui lui fait face ?

Que le dessin soit pour le sculpteur l’esquisse d’une œuvre à venir, ou qu’il soit une entité à part entière, l’âme du créateur y est éminemment incarnée, sans recours à des reliefs ou des moulages.

Cette exposition de dessins de sculpteurs tend à signifier l’évidence entre la feuille de papier et l’œuvre aboutie, mettant en avant, dans une épreuve d’une exigence absolue, la tension du volume vers le plan ou l’incarnation d’un dispositif sculptural véhiculant une idée unique et précise.

Actualité des artistes présentés :
- Inauguration de l’installation de Jean-Paul Philippe, Les dessous du ciel ou l’attrape- nuages, à l’Euroairport de Bâle-Mulhouse, en mars 2018.
- Inauguration de la sculpture monumentale de Paul Wallach, Down to the ground, en mai 2018, à Salzbourg. Invité par la Kraüthugel-Salzburg Foundation, l’artiste a imaginé une sculpture de 40 x 45 mètres, pouvant être parcourue au sol mais dont la forme complète est seulement visible depuis la Forteresse Hohensalzburg, le plus grand château fort entièrement conservé au centre de l’Europe.
- Exposition personnelle intitulée Cosmos de Susumu Shingu à la galerie (du 14 mai au 14 juillet 2018) et exposition Spaceship au MUDAM (du 16 mai 2018 au 6 janvier 2019) - Exposition personnelle de Dani Karavan à la galerie dans le cadre de l’année France- Israël 2018, à l’automne 2018.

- Outre ces expositions, la galerie contribue aux prêts d’œuvres de Giacometti pour l’exposition Derain, Balthus, Giacometti, Une amitié artistique présentée en 2017 au Musée d’art moderne de la Ville de Paris et inaugurée le 1er février 2018 à la Fundación MAPFRE à Madrid. 

Horaires

mardi-vendredi : 10h-18h samedi : 10h-12h30 / 14h30-18h

Adresse

Galerie Jeanne Bucher Jaeger | Saint Germain 53 rue de Seine 75006 Paris 06 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020