Désirs d'écrits / Lectures en série

Conférence
Arts plastiques
Maison des arts Georges et Claude Pompidou Cajarc
Des comédiens et une historienne de l'art contemporain se partagent la vedette pour animer cet après-midi

Complément d'information

Jacques Serena lit

Jacques Serena lit "Resto" une commande de Lectures & Lecteurs sur l'illetrisme. Accompagnement musical : Jean-Marc Padovani.
Gratuit

Autres artistes présentés

- Patrice Bornand, comédien, lit des écrits d'artistes dont Gilles Aillaud, Jean-Luc Parant.
- Bruno Di Rosa, auteur et comédien, réalise des performances avec ses propres textes.
"J’ai commencé le Carnet à l’été 1986. L’idée consistait à écrire une page par jour parce qu’il me semblait que, comme pour apprendre à jouer du piano il faut faire des gammes, pour apprendre à écrire il me fallait écrire tous les jours. Une page par jour et pas deux ou trois parce que plusieurs pouvaient conduire à aucune et d’une écriture régulière et fine pour ne pas me débarrasser de la page par quelques pirouettes graphiques. De même, pour ne pas me poser de problème de «sujet» je décidai de commencer chaque page par le dernier mot de la page précédente. C’est d’écriture qu’il s’agit, bien entendu et le but reste le même qu’au départ : faire une belle page d’écriture. Près de 7000 pages ont été écrites à ce jour ; la lecture commence par la page du jour".
Dire qu'on est poète, aujourd'hui, peut sembler étrange. Bruno Di Rosa l'est et le dit. Chaque jour il écrit dans son carnet bleu, comme une règle qu'il s'impose et à partir de quoi il improvise. Chaque livre est une mise à l'épreuve de l'acte d'écrire. Di Rosa se raconte par l'entremise des mythes grecs, de Rousseau qu'il met en ligne, de Flaubert qu'il copie, de Du Bellay qu'il bégaye. Un monde. Le sien.

- Françoise Lonardoni, responsable des collections contemporaines à la Bibliothèque municipale de Lyon, parle du livre d'artiste.
Du signe graphique sur la page, jusqu'au langage utilisé comme matière première, le vingtième siècle a aimé tisser l'art et l'écriture, le langage et le son, le visible et l'intelligible.
L'artiste et l'écrivain partagent au moins deux désirs : dire le monde, mais dans le même mouvement, rendre manifeste son impossible énonciation.
Cette présentation reposera sur des oeuvres postérieures à 1960, de courants esthétiques variés, avec quelques contrepoints en son ou en video.
Françoise Lonardoni est historienne d'art, chargée des collections contemporaines, responsable de l'artothèque, à la Bibliothèque municipale de Lyon. Elle publie par ailleurs des textes et fait des conférences sur des artistes contemporains

Horaires

Samedi 5 mai à 16h. Gratuit

Adresse

Maison des arts Georges et Claude Pompidou 134 avenue Germain Canet 46160 Cajarc France

Comment s'y rendre

Aéroport : Toulouse Blagnac ou Rodez
Gares SNCF : Figeac, Cahors ou Villefranche-ˇde-ˇRouergue
Depuis Cahors : D 911 (par le Causse) ou D 653 et D 662 (par la vallée)

Dernière mise à jour le 2 mars 2020