Design graphique : Pratique + Critique

Autour de l’imprimerie (son monde, ses outils, ses matières, ses gestes, son temps)
Conférence
Design graphique
École nationale supérieure des arts décoratifs Paris 05

 

 

Ce cycle de conférences proposé par Catherine de Smet (Paris 8) et Philippe Millot (Ensad), qui connaît en 2020 sa neuvième édition, a pour but d’offrir une vision étendue du design graphique comme champ de connaissance, de réflexion et de fabrication. Les invités, designers et/ou théoriciens, traitent chacun d’un sujet sur lequel portent leurs recherches, en montrant comment celles-ci se développent et comment s’articule leur discours.

 

3 mars— Alexandru Balgiu et Roman Seban, Passages, pratique de l’impression offset à portée de main

Nous vous raconterons nos activités d’impression offset sur notre machine Heidelberg gto46 au Doc, lieu de production et de diffusion artistique situé près d’un télégraphe, à Paris; et comment on apprend en faisant, de l’expérimentation au petit tirage: art, enseignement, musique, poésie, typographie… un projet éditorial en plusieurs passages.

Alexandru Balgiu aime la lecture, sous toutes ses formes: enseigner et partager (énsad, écal, énsbal et al.), écrire et diffuser (l’expédition Designing Writing), jouer et raconter (bibliomanies, radiophonies), arpenter avec curiosité (le long des quais comme en forêt).

Roman Seban est designer graphique indépendant. De 2011 à 2015 (date de sa fermeture), il participe activement aux activités de la galerie librairie castillo/corrales. Il continue depuis de participer à la maison d’édition Paraguay dont les bureaux se trouvent au DOC. En 2016, il co-fonde l’Association Presse Offset au DOC. Depuis 2016, il enseigne à l’Ecole européenne supérieure d'art de Bretagne - site de Lorient. 

 

10 mars – Matthieu Cortat, Traductions

Lorsqu’il réalise un revival, le dessin digital d’une police de caractères issue d’une autre technique (typographie plomb, photocomposition…), le dessinateur de caractères doit interpréter un modèle, comme le musicien devant une partition. Il doit «dire presque la même chose» (selon la définition de la traduction par Umberto Eco), dans un contexte technique, historique, littéraire différent. À travers le travail de mise en valeur d’un fonds d’archives (le musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique, Lyon) et la création de caractères qui a suivi (Louize, Helvetius, Cosimo, Molitor), Matthieu Cortat questionne ces notions de revival avec l’esprit d’un «traducteur» de formes, qui trouvent également un écho dans le travail de commande. 

Né en 1982 à Delémont (Suisse), Matthieu Cortat étudie à l’école d’Art de Lausanne (ECAL) puis à l’Atelier National de Recherches Typographiques (ANRT) à Nancy. Il s’installe ensuite à Lyon, où il rejoint l’équipe du musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique, au sein duquel il met en place un «Corpus typographique français». Avec Alan Marshall et Sheza Moledina, il restructure la collection permanente du musée à l’occasion de son cinquantenaire. Depuis 2015, il est responsable du nouveau Master Type Design de l’ECAL. Ses fontes exclusives sont visibles sur le site nonpareille.net, et ses caractères sont distribués par la fonderie lyonnaise 205.tf. Il a une passion pour toutes les formes de traduction, ce qui le pousse à prendre son inspiration partout ailleurs que dans le design typographique.

 

17 mars — Julien SirjacqÉdition & Communauté

Julien Sirjacq est artiste. Il enseigne à l’école des beaux-arts de Paris.

Son travail se déploie dans différents contextes à travers des collaborations avec des institutions de diverses natures, autant dans l’art contemporain que le spectacle vivant.

Il a co-fondé «The Bells Angels» en 2009 avec l’artiste Simon Bernheim (musicien du groupe «10LEC6», label Ed Banger). Ensemble, ils répondent à des commandes qui leur permettent de développer stratégies éditoriales et expositions : collections, productions sonores, installations, ateliers radiophoniques, identité visuelle, séries de peintures, catalogues…

Dans le cadre de l’école des beaux-arts — et du Doc où il a mis en place l’atelier de sérigraphie/édition — il mène différents projets collectifs à géométries variables au sein de théâtres, centres d’arts, galeries, musées, écoles d’arts, collèges, voyages de recherche à l’étranger.

Ces différentes plateformes de travail produisent une pratique de l’édition protéiforme basée sur les principes de collaboration et de performativité.

 

31 mars — Nelly Gable, Pérennisation des poinçons et des matrices typographiques Du barreau d’acier à la fonte de caractères

Ce métier, graveur de poinçons typographiques, devenu fort rare et où le nombre d’artisans n’a pas excédé 560 personnes depuis le XVe siècle (d’après James Mosley, historien de la typographie), aurait pu complètement disparaître en France dans les années 2000. Actuellement, cinq professionnels maîtrisent ce savoir-faire à travers le monde.

Jusqu’à aujourd’hui s’est poursuivie une chaîne de transmission qui provient de l’illustre fonderie Deberny & Peignot, elle-même issue de fonderies plus anciennes en France et en Europe ou de graveurs à leur compte.

Après une présentation de la technique de gravure de poinçons et de frappe de matrices, Nelly Gable évoquera la transmission de son savoir-faire, avec son élève Annie Bocel, commencée en 2014, et présentera leur livre commun : Dessins de geste, gravure & poinçon typographique. Aujourd’hui le pari est gagné, la relève est assurée. L’objectif reste de susciter de futures vocations créatives dans le domaine de la gravure de poinçons typographiques.

À l’occasion de cette conférence, pour une meilleure compréhension, Nelly Gable proposera une manipulation de matériel de gravure.

La gravure de poinçons typographiques est reconnue au titre de l'Inventaire national du patrimoine culturel immatériel en France depuis le 26 février 2018.

Diplômée de l’école Boulle, école supérieure d’arts appliqués à Paris, Nelly Gable a su s’imposer dans un monde exclusivement masculin. Elle a d’abord travaillé en bijouterie comme graveur en modelé au service de Murat puis est entrée en 1987 au cabinet des Poinçons de l’Imprimerie nationale, qui reste le dernier refuge de ce savoir-faire rare, celui de graveur de poinçons typographiques. Nelly Gable a veillé, en tant que responsable, à la conservation du patrimoine gravé du cabinet des Poinçons qui comprend quelque 700 000 pièces dont 500 000 classées monuments Historiques.

Nelly Gable a été nommée Maître d’art (Trésor vivant de l’art) par le Ministère des Affaires Culturelles en 2013 avec comme objectif principal la transmission de ce savoir-faire.

Elle est co-auteur de “Pérennité des poinçons et matrices – les principaux graveurs du XXe siècle” dans Histoire de l’écriture typographique, Le XXesiècle, tome 1: de 1900 à 1950, Gap, Atelier Perrousseaux, 2016 et, avec Annie Bocel, de Dessins de geste, gravure et poinçon typographique, Paris, éd. des cendres, 2018.

  

28 avril — André Baldinger, Entre couleur et lumière De la matière et sa dissolution

André Baldinger est typographe et créateur de caractères. Il étudie à Zurich chez Hans Rudolf Bosshard, puis à l’ANRT à Paris. En 1995, il fonde son propre atelier avec des projets liés aux domaines culturel et institutionnel, des scénographies pour le théâtre et des projets tridimensionnels. Il est lauréat des bourses du Ministère de la Culture, de la Confédération suisse (Prix fédéral de design), du Cnap et de la Villa Kujoyama.

Depuis 2008 il travaille avec Toan-Vu-Huu. Sous le nom de baldinger•vu-huu – atelier de conception graphique et typographique, ils travaillent de manière pluridisciplinaire dans des domaines variés comme l’identité visuelle, l’édition, les livres d’artistes, la signalétique, la muséographie, l’affiche et la création typographique pour des institutions culturelles et des clients privés. Leurs conceptions sont régulièrement exposées, publiées et primées en France et à l’international.

Les conférences ont lieu à 16h30 à l’Ensad.

Adresse

École nationale supérieure des arts décoratifs 31, rue d'Ulm 75240 Paris 05 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 26 février 2020