Des grains de poussière sur la mer

Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d'Haïti
Exposition
Arts plastiques
Villa du Parc Centre d'art contemporain Annemasse
Détail de l'oeuvre Eurydice de Raphaël Barontini, 2019

L’exposition présente les œuvres de vingt-six artistes issus de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane française et d’Haïti. Elle met en scène différentes approches matérielles et conceptuelles témoignant des pratiques des artistes de cette région du monde ; et vise à souligner leur participation à un monde de l’art globalisé tout en poussant dans ses retranchements la question de savoir qui est au « centre » et qui est à la « périphérie ». Curatée par Arden Sherman (Hunter East Harlem Gallery, NY), en partenariat avec La Ferme du Buisson, centre d’art contemporain à Noisiel (77). 

Vernissage le samedi 11 Juin, en présence d'Arden Sherman, curatrice de l'exposition. 18h30 : Visite de l'exposition et temps officiel. 19h30 : DJ set de Ven3mo dans le Parc Montessuit.

Complément d'information

En 1964, effectuant un voyage d’État en Martinique, Guadeloupe et Guyane française, Charles de Gaulle survole en avion la mer des Caraïbes, et décrit les îles comme autant de « grains de poussière sur la mer ». Si cette citation du président de la République d’alors évoque l’effet mystérieux et presque surnaturel que peut susciter une vue aérienne de l’archipel des Caraïbes, elle est aussi révélatrice de la perspective surplombante depuis laquelle est perçue la région – une perspective dont les racines plongent dans l’histoire de la France comme puissance coloniale dans les Antilles. De Gaulle appuiera clairement la métaphore politique, confiant lors de cette même visite et en présence d’Aimé Césaire « qu’on ne construit pas un Etat sur des poussières ». En rassemblant les oeuvres de vingt-six artistes issus des Antilles, l’exposition Des grains de poussière sur la mer - Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d’Haïti défie cette image coloniale en prenant le parti de présenter des travaux d’une densité et d’une matérialité fortes.

Dans l’exposition Des grains de poussière sur la mer, si l’histoire est indéniablement présente, les artistes ne réalisent pas des oeuvres d’art d’apparence « caribéenne » ou qui démontrent de manière didactique les conditions de leur contexte ou du traumatisme colonial. Les Caraïbes françaises et Haïti ne sauraient ainsi se laisser totalement définir ni par leur beauté exotique, ni par leur histoire traumatique. Les artistes jouent au contraire sur tous les tableaux, en exprimant leurs relations personnelles avec le patrimoine, en naviguant dans un monde de l’art contemporain mondialisé et en regardant par-delà leurs origines culturelles pour trouver idées et inspirations. L’exposition met en scène plusieurs approches matérielles et conceptuelles qui témoignent des pratiques des artistes de cette région du monde tout en posant la question de savoir qui est au « centre » et qui est à la « périphérie ». Les oeuvres, placées à proximité et en conversation directe les unes avec les autres, forment un réseau d’idées constitué d’une mosaïque d’approches artistiques individuelles.

Troisième et dernière exposition de la saison 2021-2022 de la Villa du Parc, Des grains de poussière sur la mer - Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d’Haïti clôt un cycle d’expositions consacré au(x) territoire(s), dans une perspective de plus en plus élargie géographiquement.

L’exposition Des grains de poussière sur la mer - Sculpture contemporaine des Caraïbes françaises et d’Haïti a été créée par Arden Sherman (assistée de Katie Hood Morgan et Marie Vickles) pour la Hunter East Harlem Gallery du Hunter College New York en 2018. Elle a été rendue possible par le soutien généreux des services culturels de l’ambassade de France aux Etats-Unis et du Hunter College. Elle a également été soutenue par les directions des affaires culturelles de Martinique et de Guadeloupe, et la fondation FACE. En France, l’exposition est coproduite par le Hunter College de New York, la Villa du Parc (74) et la Ferme du Buisson (77), centres d’art contemporain d’intérêt national.

Commissaires d'exposition

Horaires

Du mardi au dimanche, de 14h à 18h30

Tarifs

Entrée libre

Adresse

Villa du Parc Centre d'art contemporain Parc Montessuit 12 rue de Genève 74100 Annemasse France

Comment s'y rendre

Accès terminus tram 17 depuis Genève

Dernière mise à jour le 28 juin 2022