DENNIS NONA : EXPOSITION MONOGRAPHIQUE INÉDITE / AMBASSADE D'AUSTRALIE, PARIS

DENNIS NONA Entre ciel, terre et mer ou le mythe revisité Îles du Détroit de Torres, Australie Oeuvres récentes : estampes & sculptures
Exposition
Arts plastiques
Arts d’Australie - Stéphane Jacob - 75017 Paris 17

Dennis NONA, “Mutuk” (détail), eau-forte, 216 x 513 cm, 2008

A l’occasion de la fête nationale australienne et pour près de quatre mois, Dennis Nona est à l’honneur à travers une exposition monographique inédite présentée à l’Ambassade d’Australie « Entre ciel, terre et mer ou le mythe revisité », du 27 janvier au 20 mai 2011. L’Ambassade d’Australie, sur une proposition de Stéphane Jacob, invite le public à découvrir un ensemble de cinquante œuvres récentes de cet artiste contemporain internationalement reconnu et originaire des îles du Détroit de Torres, situées entre la pointe Nord de l’Australie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Faisant suite au succès d’une précédente manifestation à l’Ambassade d’Australie en 2006 qui dévoila l’œuvre de Dennis Nona pour la première fois aux visiteurs français, cette exposition est à nouveau conçue par Stéphane Jacob (Galerie Arts d’Australie•Stéphane Jacob, Paris) et The Australian Art Print Network (Sydney), en partenariat avec l’Ambassade d’Australie en France et l’Etat du Queensland représenté par le Queensland Indigenous Arts Marketing and Export Agency (QIAMEA). L’exposition présente pour la première fois au public les nouvelles créations de Dennis Nona mêlant l’art de l’estampe et la sculpture majestueuse : 33 eaux-fortes, 6 linogravures, 11 sculptures et une installation poétique et éphémère en sable. Le parcours est jalonné d’un ensemble de pièces monumentales, réelles prouesses techniques dont un crocodile spectaculaire en bronze de près de 4 mètres surmonté d’une figure humaine, une linogravure fascinante de 6 mètres de long, une eau-forte saisissante de 5 mètres par 2 mètres… Combinaisons savantes de représentations totémiques centrées sur le monde des constellations et sur celui des créatures marines (tortues, dugongs, requins et crocodiles), d’inventions de formes et de personnages évoquant Jérôme Bosch et de subtiles arabesques narratives en toile de fond, l’œuvre de Dennis Nona transporte le spectateur dans un monde captivant et onirique. Dennis Nona est né en 1973 sur l’île de Badu dans le Détroit de Torres, un archipel tropical aux cultures spécifiques entre mondes aborigènes et univers mélanésien. Après avoir appris dans son enfance la sculpture traditionnelle sur bois, il suit des études d’art à l’Ecole des arts décoratifs de Cairns et, se spécialisant dans l’estampe, obtient le diplôme d’arts visuels de l’Australian National University de Canberra, suivi d’un master à la Griffith University de Brisbane. Dès le début de sa carrière en 1989, à l’âge de seize ans, la profonde originalité de son travail retient l’attention du public. Admiré tout d’abord pour son extraordinaire habileté dans l’art de la linogravure, Dennis Nona s’est intéressé aux multiples possibilités qu’offre l’art de l’eau-forte. Il joue de ses plaques de métal robustes en les découpant et en les ajourant, créant parfois de véritables dentelles sur lesquelles il dessine des motifs issus d’un imaginaire sans limite. Ces plaques, une fois encrées et passées sous presse, offrent des images d’une rare complexité où le gaufrage du papier donne à l’œuvre une sensation de troisième dimension. Dennis Nona s’intéresse particulièrement à cette notion de volume, son travail de sculpteur prend aujourd’hui une place très centrale dans l’ensemble de son œuvre. Refusant les banales images exotiques, son dessin s’inscrit dans la lignée de la sculpture traditionnelle sur masque, et évoque les légendes épiques du Détroit de Torres et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée voisine, ce qui donne à son œuvre la force des « chansons de gestes ». Au delà de sa dimension plastique, Dennis Nona conçoit également son œuvre graphique et sculpturale comme une « défense et illustration » de la culture de sa région natale. Les dessins complexes et l’imagerie figurative audacieuse qu’il crée constituent aujourd’hui l’élément central d’un renouveau culturel, les Anciens s’y référant pour relater leurs contes aux plus jeunes. Contrairement aux sculptures traditionnelles qui mettent encore de nos jours l’accent sur un seul élément d’un mythe ou d’une légende, les nouvelles créations de Dennis Nona démultiplient à l’infini les avatars des êtres représentés : guerriers, chasseurs de têtes cannibales, ou encore sorciers et sorcières s’étant métamorphosés en créatures marines et qui, au moment de mourir, sont devenus les îles et les affleurements rocheux qui forment le Détroit de Torres actuel. En utilisant un nombre important de plans visuels et symboliques, l’artiste met en valeur aussi bien des thèmes traditionnels que des événements contemporains. La richesse de ses œuvres réside ainsi dans la multiplicité des niveaux de lecture possible. Considéré comme l’un des meilleurs représentants de la sculpture et de l’estampe australiennes, Dennis Nona est régulièrement sélectionné et primé dans ces deux disciplines, notamment par le très prestigieux Telstra National Aboriginal and Torres Strait Islander Art Award. Ses œuvres sont désormais présentes dans les grands musées australiens tels la Queensland Art Gallery, le Museum of Contemporary Art (Sydney) ou encore la National Gallery of Australia, ainsi que dans d’importantes collections publiques internationales dont la Tate Gallery (Londres), le Centre Culturel Tjibaou (Nouméa), le Musée d'Art & d'Histoire de Rochefort ou encore le Musée des Confluences à Lyon. C’est précisément sur le parvis de ce nouveau musée à l’architecture futuriste qu’est prévu un projet d’installation d’une sculpture monumentale de Dennis Nona, en bronze et incrustations de nacre, de 6 mètres de haut et de plus de 8 mètres de long. Il s’agirait alors de la plus importante sculpture autochtone australienne installée au monde.

Complément d'information

Les organisateurs remercient O.G.E. (Office de Génie Ecologique) et le Musée d'Art & d'Histoire de Rochefort pour leur contribution ainsi que le Musée des Confluences (Lyon) et les collectionneurs privés pour leurs prêts d’œuvres.

Itinérance : Du 3 juin au 30 septembre 2011, le Musée d'Art & d'Histoire de Rochefort - Hôtel Hèbre de Saint-Clément présente un second volet de l’exposition associant aux œuvres récentes de l’artiste des œuvres plus anciennes désormais devenues emblématiques de son travail.

Autres artistes présentés

Dennis Nona

Partenaires

Exposition conçue par Stéphane Jacob (Galerie Arts d’Australie•Stéphane Jacob, Paris) et The Australian Art Print Network (Sydney), en partenariat avec l’Ambassade d’Australie en France et l’Etat du Queensland représenté par le Queensland Indigenous Arts Marketing and Export Agency (QIAMEA). Les organisateurs remercient O.G.E. (Office de Génie Ecologique) pour sa contribution ainsi que le Musée des Confluences (Lyon) et les collectionneurs privés pour leurs prêts d’œuvres.

Mécénat

L’Office de Génie Ecologique (O.G.E.), bureau d’études qui répond aux besoins en ingénierie environnementale des collectivités territoriales et des entreprises publiques ou privées, est heureux de soutenir Dennis Nona dans sa démarche artistique de transmission des valeurs écologiques et humaines des habitants des Iles du Détroit de Torres.

Horaires

Du lundi au vendredi, de 9h à 17h (sauf jours fériés)

Adresse

Arts d’Australie - Stéphane Jacob - 75017 179 boulevard Pereire 75017 Paris 17 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020