Décadrages. Fondation Godia (Barcelone)

Morceaux choisis dans la collection du Centre national des arts plastiques
Exposition
Film, vidéo
Cnap Puteaux

Marina FAUST, « 95969798 », 1995/1998, Vidéo, 26'. Crédits photo: Marina Faust/CNAP

« Des images comme des oiseaux : elles volent d'un lieu à l'autre, de pays en pays, de continent en continent, partout où vivent les hommes. Oiseaux- images migrateurs. Légères et volages, elles sont constamment en mouvement ». (Karl Sierek, Images Oiseaux, Aby Warburg et la théorie des médias, Paris, Klincksieck, 2009)

Complément d'information

Une proposition de Pascale Cassagnau, à l'invitation du Festival LOOP et Sara Puig

Conçue à l'occasion de la session 2009 de la foire Loop de Barcelone consacrée à la création vidéo, « Décadrages » est une exposition - parcours de morceaux choisis de la collection vidéo du Centre national des arts plastiques à travers les collections de la Fondation Francisco Godia.
Fondation privée d'utilité publique depuis 1998, la Fondation Godia possède des collections qui s'échelonnent de l'art roman, à la Renaissance, de l'art baroque à l'art du XXe siècle. La collection est riche d'un important fonds d'art roman et gothique, à travers un grand nombre d'œuvres sur bois polychrome et de peintures. Les fonds de céramiques constituent également une collection d'objets rares, représentatifs des courants historiques de la céramique arabo- hispanique, provenant de centres de production en Catalogne ou en Aragon. Un ensemble d'œuvres des XIXe et XXe siècles témoignent du courant moderniste en peinture.

L'occasion muséographique choisie - un parcours dans les collections permanentes - a pour objet de croiser les regards entre la création contemporaine et l'art du passé, dans un libre face à face entre des tableaux, des dessins, des objets d'art décoratif et des images en mouvement. « Décadrages » désigne ici le double mouvement qui déplace l'art du passé vers le présent de la création contemporaine placés dans le contexte d'une collection d'art ancien et moderne. Accrochés aux murs comme des tableaux, entre peintures et sculptures, les moniteurs vidéo introduisent à leur tour le son des images dans l'espace muséographique.

L'accrochage dessine un parcours primesautier, déclinant néanmoins des thématiques liées aux « Portraits avec groupe » (Laetitia Bénat, Marcus Kreiss), au « paysage revisité » (Ange Leccia, Dominique Gonzalez-Foerster), à « l'artiste -performer » (Marina Faust, Roderick Buchanan, Xavier Veilhan, Marie -Ange Guilleminot), à « la vie quotidienne mode d'emploi » (Valérie Mréjen, Anne Marie Schneider, au « tableau de lumière » (Hughues Reip, Jacques Julien, Serge Comte), au « salon de musique » (Joao Onofre, Christian Marclay, Pierre Huyghe, Serge Comte, Bojan Sarcevic, Annika Ström). A leur tour, les œuvres vidéo du Centre national des arts plastiques trouvent, dans l'accrochage conçu pour la Fondation, un autre contexte d'inscription architectural, celui de l'Hôtel Garriga Nogués, représentatif de l'Art Nouveau, ainsi que la possibilité de faire récit; tant il est vrai que les œuvres engagent la promesse « d’histoires qui demandent à être racontées », selon l’expression de Paul Ricoeur dans Temps et Récit I.

Commissaires d'exposition

Adresse

Cnap 1 place de la Pyramide 92911 Puteaux France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020