DECADENCE

Arts plastiques
Galerie Alb Paris 03

 

Michal Mráz, jeune artiste slovaque représenté en exclusivité en France chez ALB, mélange savamment le monde de la culture street art et la peinture. On retrouve cette approche dans la technique - une combinaison de peinture à l’huile/ acrylique et l’utilisation de bombe appliquée au pochoir. Sa peinture est caractérisée par une narration à multiples niveaux. Son travail est hybride tant d’un point de vue formel que thématique, mélangeant souvent des éléments incon- grus pour former un tout. L’intensité de son travail repose dans l’impact simultané d’un ensemble de composition et sur l’observation du regardant qui sans relâche erre d’un motif à l’autre sans parvenir à se poser.

Après une première présentation de ses oeuvres lors d’Art Paris 2016, nous sommes fiers d’accrocher les dernières peintures sorties d’atelier de Michal Mráz à la galerie.
Il est depuis représenté par des galeries en Angleterre, en Allemagne, au Danemark et en Slovaquie.

Cette sorte d’incertitude interne liée à l’impossibilité de saisir une réalité saturée, comme un bruit visuel, fait référence aux thèmes présents dans la peinture de Mráz : la déconstruction, la reconstruction d’une société, une certaine fasci- nation de la mondialisation, le contrôle d’individu tout autant dans la sphère publique que la sphère privée, démontrent une réflexion critique de l’état de la société.

Pour Michal Mráz, la peinture est devenue tardivement le medium principal comme moyen d’expression artistique. Après des études au département de sculpture à l’Académie des Beaux-Arts et Design de Bratislava, il a d’abord été reconnu dans la culture street art en tant que graffeur. Ses premières peintures se focalisaient sur un microcosme d’espaces urbains, des espaces laissés à l’abandon. Ses personnages représentaient les protagonistes de la communauté street art dissimulant leur identité sous des capuches, qui erraient à travers les villes pour laisser leurs messages personnels sous forme de tag ou de graffiti.

Avec une iconographie certaine (principalement LIFE magazine), Mráz remixe et combine ces motifs en les ajustant à sa propre approche subjective et artistique.
Dans ses peintures, une mise en abime picturale critique des systèmes socio-économiques à travers une crise finan- cière, une crise des valeurs morales, souvent juxtaposée avec un moment similaire dans l’histoire – la Grande Dépres- sion. Cette quête du monde parfait, en devenir, fait référence à l’iconographie américaine de ces sujets. Le scepticisme existant et la faiblesse de changer, ou de rectifier en partie le statu quo, dans son travail, équilibrés par des thèmes positifs tels que les plaisirs du quotidien de familles heureuses vivant le rêve américain ou bien encore la nature, ici sorte de catharsis.

En analogie à la nature de la réalité d’aujourd’hui, la complexité du tout nous empêche de saisir la vue d’ensemble et nous sommes laissés avec seulement des fragments en partie décodés, qui parfois ne créent pas nécessairement un puzzle narratif qui a du sens ou des principes basés sur la logique. Mais tel est le monde dans lequel nous vivons. Michal Mráz est un DJ visuel qui remixe des motifs et des genres variés, déplaçant des histoires dans de nouveaux contextes, parfois surprenants, avec des possibilités de lecture sans fin. 

Adresse

Galerie Alb 47 rue Chapon 75003 Paris 03 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020