Daria Surovtseva

Biographie

 

I CONTACT/PLAN D’ACCÈS I BOUTIQUE


 

Curriculum vitae 
 19.11.1980 – born in Moscow 
 1986-1995 – Music School (violin) 
 1995-1997 - Psychological College 
 1997-2003 – Moscow Academy of Arts named after Count S.G. Stroganoff. The diploma was awarded the top mark with commendation. 
 2004 – entered into Moscow Union of Artist 
 2004 – entered into Moscow Union of Designers 
 2004 – work on probation on National Sevres Manufactory. Paris. France.

Exhibition and action

1992 
 Classical music concert by Suzuki Orchestra (violin). Cloudcraft. USA

1998, 1999, 2002, 2003, 2005, 2006 
 Exhibitions of young artist organized by the Moscow Artist Union. Works were awarded a First Degree Diploma for 3 times.

1998, 1999, 2001 
 Exhibitions of young artist organized by the Russian Artist Union. Moscow 
 2000, 2001, 2002 – Project `Russian Artist in Austria. Portrait Summer`. Wels. Austria.

2000, 2001, 2002 
 Nufa Gallery. Wels. Austria.

2003 
 La Ferme de la Rose Gallery. Exhibition dedicated to the 150th anniversary of diplomatic relations between Russia and Belgium. Brussels, Belgium. 
 Art and Actuality Gallery. Paris. France.

2003, 2004, 2005, 2006 
 International Art-Salon. Moscow. Russia. Works were awarded a First Degree Diploma in 2005.

2005 
 Tho-Art Gallery. Icheon-si Kyunggi-do. Korea 
 Serge Panijel Gallery. Personal exhibition. Paris. France. 
 PLUG. Contemporary Art Faire. Mucsarnok Museum. Budapest. Hungary.

2006 
 Woman Spring Salon. Moscow. Work was awarded a First Degree Diploma. 
 « Power ». Moscow Museum of Contemporary Art. 
 RuArts Gallery. Moscow. 
 1st session of young art. Museum of Modern Sculpture. St. Petersburg. Russia. 
 ARTre.FLEX Gallery. St. Petersburg. Russia.

2007 
 International festival of Contemporary Art « Pandas ». Moscow. Russia. 
 « Space » Moscow Museum of Contemporary Art. Moscow. Russia. 
 International festival « Dialogues ». St. Petersburg. Russia. 
 Art-Marine Gallery. Moscow. Russia 
 ARTre.FLEX Gallery. St. Petersburg. Russia 
 « 75th celebration of Moscow Artists Union ». Manage exhibition Hall. Moscow. Russia. 
 « Art-Manage ». Manage exhibition Hall. Moscow. Russia

2008 
 ARTre.FLEX Gallery. St. Petersburg. Russia 
 Art-Marine Gallery. Moscow. Russia 
 Fine Art Gallery. Barbarian Art. Zurich. Switzerland

2009 
 « Dream ». State Darwin Museum. The night of Museums. Moscow. Russia 
 Youth exhibition of the Moscow Union of Artist. Awarded with the medal of the Moscow Union of Artists. Moscow. Russia 
 Pandus in Cosmos. International festival of contemporary art, dedicated to disappearing monuments of culture and art. All-Russian exhibition center. Moscow. Russia 
 Creative Environments. Remembering Paris. Central House of Artist. Moscow. Russia
 White Christmas. All-Russian Museum of Decorative Applied and Folk Arts. Moscow

2010 
 Vincent Gallery. Moscow. Russia 
 Brissot Gallery. Paris. France 
 Second Moscow Biennale of Young Art « Qui vive ? ». Moscow. Russia 
 Vivienne Gallery. Paris. France

The works are located in Moscow Contemporary Art Museum « Art4Ru », Art pieces are in the private collection of Russia, Austria, Belgium, France and South Korea.

2012 Galerie Nikki Diana Marquardt, Paris, France

AFI NAYO

Daria Surovtseva

Née à Moscou en 1980.

2003 Diplomée du “Moscow Higher Arts-Industrial College (Stroganov’s College), from ceramic’s department.

2004 – Travaille à la Manufacture de Sevres. Paris. France.

Is a member of the Moscow Union of Artists

Is a member of the Moscow Union of Designers.

 

Daria Surovtseva, artiste émergente de la CEI, s'inscrit dans les chemins qu'empruntent la jeune génération de la création contemporaine et des " nouveaux réalistes". Son travail est une mise à l'épreuve de l'intelligence sensorielle : saisir l'essence de la matière (bio-sculptures) afin d'y révéler les mystères de l'origine. Cette quête messianique d'une part de " divin" universel se retrouve dans la philosophie qu'elle soit derrière l'idée russe de retrouver une " une terre de pensée " (mysleziom) ou des thèses du philosophe français Quentin Messailloux « Après la finitude ». Le projet de Daria Surovtseva est d'en prouver et d'en faire éprouver au public parisien une vérité : la monumentalité de son oeuvre intégrant des matériaux opposés ( porcelaine, plexiglas, couture) dans une scénographie spectaculaire tendra à reconquérir un espace-temps imaginé mais bien "réel" de la nature humaine dans sa complexité comme dans son désir d'immortalité.

Daria Surovtseva est née en 1980 à Moscou,  elle vit et travaille à Paris

Ses œuvres sont dans les collections privées du Musée d’Art Contemporain de Moscou (Art4Ru) et dans les collections privées en Russie, Autriche, Belgique, France et République de Corée. Membre de l’union des artistes de Moscou et des designers de Moscou.

Daria Surovtseva, artiste émergente de la CEI, s’inscrit dans les chemins qu’empruntent la jeune génération de la création contemporaine et des « nouveaux réalistes». Son travail est une mise à l’épreuve de l’intelligence sensorielle : saisir l’essence de la matière ( bio­sculptures) afin d’y révéler les mystères de l’origine. Cette quête messianique d’une part de « divin» universel se retrouve dans la philosophie qu’elle soit derrière l’idée russe de retrouver une « une terre de pensée « (mysleziom) ou des thèses du philosophe français Quentin Messailloux « Après la finitude ». Le projet de Daria Surovtseva est d’en prouver et d’en faire éprouver au public parisien une vérité : la monumentalité de son oeuvre intégrant des matériaux opposés ( porcelaine, plexiglas, couture) dans une scénographie spectaculaire tendra à reconquérir un espace­temps imaginé mais bien «réel» de la nature humaine dans sa complexité comme dans son désir d’immortalité.

Extrait du site : http://www.goldenbrain.fr/artistes/daria.surovtseva/daria.surovtseva.html

 

«Abstractions extraordinaires»

Daria Sourotseva sait les secrets de la porcelaine qu’elle tient en partie des Ateliers de Sèvres où elle suit fréquemment des stages.

D’abord, dompter la matière,  priver la forme de toute réalité sentimentale.

N’en retenir par l’abstraction que le rythme ou la pulsation, s’appuyer  sur  le néant- non point le vide de cristal clair dont il faut conjurer les fantômes-mais l’état, ce mystérieux état cosmique entre la terre et le ciel, teinté d’effrois comme de merveilles­ Puiser alors  à l’origine», Insuffler à l’oeuvre elle­même la conscience de la vie pour naître en harmonie ­corps et âme.

Darya emprunte les chemins révolutionnaires de Louise Bourgeois dont elle connaît par coeur les métaphores et les traumas de l’inconscient et dont elle a etudié longtemps la profondeur artistique.

Son message  essentiel, magique,  enchanteur , tient d’une phrase : « Ne m’oubliez pas, je sens «

La révolution de Darya, est dont celle des sentiments, de leur puissance ephémère, dont il faut dépasser  l’illusion pour plonger au plus profond de notre être et  en appréhender la réalité nouvelle.

Extrait du site : http://www.contemporaryart-allery.com/index,no_page,54,code_ISO_langue,fr.html

Dernière mise à jour le 15 janvier 2012