Tarsila Do Amaral, A Cuca, vers février 1924

Tarsila Do Amaral, A Cuca, vers février 1924 (Don de l'artiste. Provient du Salon du Franc en 1926, Inv : FNAC 9459). Dépôt du Centre national des arts plastiques au Musée de Grenoble.

Baya, Sans titre, 1964

Baya, Sans titre, 1964. FNAC 28612. Centre national des arts plastiques. Dépôt au Lam - Musée d’art moderne de Lille Métrople, depuis 2005.

Martine Aballéa, Dinette pour chercheur d’or, 1989

Martine Aballéa, Dinette pour chercheur d’or, 1989. FNAC 93461 (1 à 12). Centre national des arts plastiques. Dépôt au Musée des Beaux-arts d’Agen depuis 2019.

Camille Henrot, Robinson Crusoé, Daniel Defoe, 2012

Camille Henrot, Robinson Crusoé, Daniel Defoe, 2012 (Achat à la Galerie Kamel Mennour en 2013, Inv : FNAC 2014-0005)

Nan Goldin, Cookie and me after I was punched, Baltimore, Md. 1986, 1986

Nan Goldin, Cookie and me after I was punched, Baltimore, Md. 1986, 1986, The Cookie Mueller Portfolio. FNAC 92465. Centre national des arts plastiques. Dépôt au Frac Auvergne, Clermont-Ferrand, depuis 2014.

Le Cnap consacre le premier « Zoom » de sa collection en ligne aux artistes femmes, en invitant la commissaire d’exposition indépendante Liberty Adrien à proposer un choix d’œuvres. Cette éditorialisation de la base de données est vouée à être poursuivie avec d’autres thématiques, sélections et invitations qui mettront en avant certains pans de la collection.

La Houle - 228 ans d’acquisitions d’œuvres d’artistes femmes

La Houle - 228 ans d’acquisitions d’œuvres d’artistes femmes constitue le prolongement de l’étude menée par Liberty Adrien à partir de 2016, dans le cadre de la bourse de recherche curatoriale du Cnap, et consacrée à l’histoire des acquisitions d’œuvres d’artistes femmes dans la collection du Cnap

La Houle désigne « l’oscillation régulière de la surface de la mer, indépendante du vent local », ou encore « l’ondulation d’une foule ». L’image renvoie aux mouvements oscillants de la proportion des acquisitions d’œuvres d’artistes femmes au sein de la collection, son flux et son reflux, au gré du contexte social, politique, et culturel.

Cette sélection opère un changement de perspective, en mettant au premier plan, au sein de la collection en ligne, les œuvres des artistes femmes, qui constituent au total 14% des acquisitions, toutes périodes historiques confondues. Liberty Adrien pointe ici en creux une situation toujours actuelle : le manque de représentation équitable des créatrices dans les collections, les espaces d’exposition et les récits historiques.

Le corpus - qui représente 228 ans d’acquisition par un nombre équivalent d’artistes – correspond à une infime partie (1,5%) des quelques 17 000 œuvres (sur plus de 120 000) d’artistes femmes qui ont enrichi la collection depuis son origine. Il s’agit d’une première porte d’entrée, qui invite à prolonger l’exploration de la collection, d’autant plus qu’il est désormais possible, pour tous ceux qui consultent la base en ligne, de filtrer les artistes par genre.

Cette publication coïncide avec une nouvelle étape de la collaboration du Cnap avec l’association Aware : Archives of Women Artists, Research and Exhibition. Le répertoire de notices biographiques édité par l’association est désormais accessible via la base de données du Cnap et vient compléter les informations disponibles pour chaque artiste référencée.

Ce focus s’accompagne également d’une résidence en ligne de Liberty Adrien sur les réseaux sociaux – InstagramFacebook, Twitter  : des notices consacrées aux œuvres du corpus seront régulièrement postées durant tout le printemps 2020.

Liberty Adrien

Liberty Adrien est commissaire d’exposition indépendante, historienne et critique d’art. Elle vit et travaille entre Berlin et Paris. Elle a fondé le centre d’art Âme nue à Hambourg, en Allemagne, en 2015, dédié à la création contemporaine. Elle y a notamment conçu et présenté des expositions dédiées à Ruth van Beek (2017), Sarah Feuillas (2015), Robin Hinsch (2019), Stefan Marx (2018), Moshtari Hilal (2019), Roman Moriceau (2016, 2019), Sarah Naqvi (2019), et Lu Yang (2018). Elle a créé le salon du livre d’artiste et de l’édition d’art STAPLED (2018, 2019), co-fondé les ateliers d’artistes Âme Nue, à Paris, ainsi que la librairie de livres d’artiste en ligne Liberty Matters Books, en 2020. Elle est éditrice en ligne pour la maison d’édition de livres d’art Hatje Cantz, et critique d’art pour le magazine d’art contemporain en ligne PASSE-AVANT, dédié à la scène émergente.

Dernière mise à jour le 9 novembre 2020