Caverne Cinéma

films et environnements-vidéos
Exposition
Arts plastiques
Les coopérateurs Limoges

Après « le couloir des miroirs » (hiver 2008 – 2009), le Frac Limousin présente l’exposition « Caverne Cinéma » qui met en présence différentes oeuvres vidéo de ses collections. Bâtie autour de l’idée de Robert Smithson en 1971 de reconvertir une ancienne mine abandonnée en salle de cinéma « underground » (1), cette exposition s’appuie sur les données architecturales des Coopérateurs pour explorer les conditions de la création vidéo d’aujourd’hui et sa mise en exposition.

Plusieurs œuvres filmiques et environnements vidéo – qu’on appelle parfois des vidéos « installées », c’est-à-dire s’appuyant sur un protocole de présentation précis : taille de projection, mobilier et/ou accessoires, conditions scénographiques (2) – sont présentés. Chaque œuvre constitue en soi un moment d’immersion dans un univers très précisément détaillé. Entre chacune des vidéo-installations, des vidéos de courte durée sont projetées en boucle et viennent rythmer le parcours. Ainsi l’exposition se déploie comme un programme de films « installés » de durée plus ou moins longue entrecoupé de clips visuels et musicaux qui agissent comme des interludes.

Dans cette exposition en forme de programme filmé, il est beaucoup question du paysage, de la manière de l’appréhender en plan large, ou d’en scruter attentivement les détails indiciels, quitte à être proche de l’éblouissement et de l’aveuglement. L’itinéraire filmique proposé repose sur des approches profondes des éléments vitaux (l’eau, la terre, l’air et le feu) et sollicite les capacités sensorielles des spectateurs. Le voyage est également un genre déterminant, qu’il soit documentaire, ou rythmé selon le tempo d’une rivière (3) ou profondément mélancolique (l’incendie aussi lancinant qu’un feu de cheminée) voire traumatique. Les trucages (miroir, kaléidoscope, logiciels 3D) permettent de s’aventurer à l’intérieur des images elles-mêmes, comme pour en percer le secret.

« Caverne Cinema » est un déroulement d’évènements (4) visuels et sonores, plus ou moins longs, à l’intérieur des tendances récentes de l’art vidéo et du « cinéma d’exposition ». Si la critique actuelle veut séparer les genres, laissant le documentaire à la vidéo et la narration au cinéma, cette exposition montre que les catégories sont mouvantes, fluides et perméables.

Y. Miloux, septembre 2012

 

Notes

(1) cf journal de l’exposition « le couloir des miroirs (art et cinéma) », nov.2008 – mars 2009
Dans son dessin, Smithson prévoit de diffuser dans la mine reconvertie, la fabrication du cinéma lui-même, dans un esprit tautologique tout à fait d’époque.

(2) c’est ce que le critique Eric Troncy nomme « cinéma d’exposition » qu’il définit comme des films hyper-produits, par les moyens du cinéma, destinés à être montrés dans des expositions plutôt qu’au cinéma. Cf. Frog n°11, sept. 2012, p.12

(3) après le « road-movie », on pourrait presque imaginer le genre «river-movie».

(4) c’est le sens figuré du mot film dans le dictionnaire Petit Robert.


Tarifs :

Tarif plein : 1,50€ / Tarif réduit : 0,70€ / Entrée gratuite pour les chômeurs, journalistes, étudiants, scolaires…

Complément d'information

Lectures d’exposition par Yannick MILOUX, Directeur du FRAC Limousin
jeudi 13 décembre 2012 – 18h30 à 19h30 – entrée libreau - FRAC Limousin

Rencontre avec les artistes dans l’auditorium de l’ENSA (Ecole Nationale Supérieure d'art) Limoges – entrée libre – 18h15
mercredi 19 décembre 2012 : Cécile HARTMANN
mercredi 20 février 2013 : Armelle AULESTIA

Dernier jour ! samedi 16 mars 2013 – entrée gratuite-
Visite commentée à 16h par Yannick MILOUX, Directeur du FRAC Limousin

Autres artistes présentés



Partenaires

.

Horaires

de mardi à samedi : 14h - 18h fermé dimanche, lundi & jours fériés

Adresse

Les coopérateurs Impasse des Charentes 87100 Limoges France

Comment s'y rendre

Le FRAC Limousin se trouve dans Limoges, à 5 mn à pied des places Denis-Dussoubs et Carnot, et du Centre Saint-Martial. Bus n°1 , arrêt « Rectorat ». Le FRAC Limousin dispose d’un accès pour les personnes handicapées.
Dernière mise à jour le 2 mars 2020