Brook Andrew

The Forest
Exposition
Arts plastiques
GCSM

Brook Andrew, The Shepherd, 2016
Silver gelatin photograph, belgian linen, ink, neon, perspex and paint
135 x 139 x 13 cm (53 1/8 x 54 3/4 x 5 1/8 in.)

La Galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter The Forest, la deuxième exposition de Brook Andrew à la galerie après Anatomy of a Body Record: Beyond Tasmania en 2013, à quelques mois de la magistrale rétrospective que la National Gallery of Victoria de Melbourne lui consacrera en mars 2017.


Né en 1970 à Sydney, Brook Andrew est considéré comme un acteur incontournable de la scène artistique contemporaine de la région Asie- Pacifique. Depuis près de 20 ans, l’artiste australien développe un processus créatif infiniment signifiant soutenu par un minutieux travail de recherche. En analysant avec sagacité les récits dominants de l’Occident, Brook Andrew porte dans son oeuvre une attention inquisitrice au colonialisme et aux différentes idéologies de l’impérialisme, à travers leurs objets vernaculaires et leurs reproductions imagées. Menée au sein de collections publiques et privées internationales et accompagnée de collaborations avec les communautés locales, Brook Andrew poursuit avec une persévérance tenace la redécouverte de ces documents historiques. En les isolant de leur cadre scientifique, l’artiste australien les transpose sur la scène artistique contemporaine ; nous donnant à voir de manière saisissante toute la pertinence de leur propos et la dimension d’actualité que leur résurgence provoque.


Cartes postales d’époque, photographies documentaire et tirages de presse, disque vinyle, coupures de journaux, ouvrages scolaires et universitaires, canne au pommeau en tête d’indigène, clichés souvenirs des autochtones ; la réactivation de ces artefacts provenant de tous les continents porte implacablement une atteinte puissante au récit empressé de notre histoire coloniale occidentale. Fortes d’une visibilité retrouvée, ces vestiges d’un certain passé recouvrent leur fonction initiale de témoignage, alors que l’intention originelle de son auteur s’en trouve elle inexorablement inversée.


Pour The Forest, Brook Andrew présentera un ensemble d’oeuvres inédites provenant de documents d’archives originaux issus de la collection personnelle de l’artiste - notamment pour la série SUNSET, et de reproductions du Musée d’Archéologie et d’Anthropologie de Cambridge ou du Musée du quai Branly, où il effectue actuellement une résidence dans le cadre des Résidences Photographiques. Les images sourcées sont ensuite reproduites, retravaillées, repeintes, redimensionnées, sérigraphiées, assorties de néons et de collages, d’objets hétéroclites.


D’ascendance écossaise, irlandaise, juive et aborigène, l’artiste australien tresse dans un contexte post-colonial les lignages qui ont forgé son identité et façonnent son oeuvre plastique, en proposant au spectateur en quête de filiation de nouvelles perspectives de réflexion. Le motif wiradjuri - récurrent dans le travail de Brook Andrew, s’inspire des gravures dans le bois (dendroglyphs) de la nation aborigène en New South Wales d’où est originaire la mère de l’artiste, procurant à cet hypnotique graphisme noir et blanc une contemporanéité troublante ; tandis que le bois Sapelli utilisé pour les cadres évoque la raréfaction soudaine de cette essence africaine pour alimenter le commerce de mobilier moderniste en vogue dans les années 1950.


A la faveur d’une oeuvre multidisciplinaire extrêmement consistante et documentée, Brook Andrew propose des oeuvres dont la force du propos contribue à créer des expositions immersives singulières. The Forest s’inscrit dans la continuité de cette quête incessante qui vise à proposer au spectateur des choix alternatifs pour interpréter - individuellement et collectivement, le monde et son héritage.

 

-------------------------


Brook Andrew est né en 1970 à Sydney (Australie). Il vit et travaille à Melbourne (Australie).


Diplômé d’un BFA (Bachelor of Fine Arts) de l’University of Western Sydney, Nepean, Sydney (Australie, 1990-1993) et d’un MFA (Master of Fine Arts) de Recherche, COFA, University of New South Wales, Sydney (Australie, 1998-1999), Brook Andrew fait partie des artistes contemporains les plus reconnus de la scène artistique contemporaine australienne et de la région Asie-Pacifique.


Récemment, il a bénéficié d’expositions personnelles importantes avec notamment EVIDENCE au Museum of Applied Art and Sciences (MAAS) de Sydney (Australie, 2015), Sanctuary: The Tombs of the Outcasts au Ian Potter Museum of Art à Sydney (Australie, 2015), Intervening Time à l’occasion de la 8ème Edition de l’Asia-Pacific Triennal (APT8) à la Queensland Art Gallery & Gallery of Modern Art - QAGOMA, Brisbane (Australie, 2015), Witness à la Lyon House Museum de Melbourne (Australie, 2014), De Anima à la Bendigo Regional Gallery et au RMIT Design Hub de Melbourne (Australie, 2014), Les Trophées Oubliés au Musée d’ Aquitaine de Bordeaux (France, 2013), Jumping Castle War Memorial au FeliXartMuseum, de Dragenbos (Belgique, 2013), Earth House pour Echigo-Tsumari Triennial où il était le représentant national de l’Australie (Japon, 2012), Warang au Musée d’Art Contemporain de Sydney (Australie, 2012).


Il a également participé à de nombreuses expositions collectives significatives ; notamment au Musée d’Archéologie et d’Anthropologie de Cambridge (Royaume-Uni, 2016), au Museum de Lakhenhal à Leiden (Pays-Bas, 2015), au National Taiwan Museum of Fine Arts (Taiwan, 2015), au Perth Institute of Contemporary Arts - PICA (Australie, 2015), à la TATE Britain de Londres (Royaume-Uni, 2015), à la National Gallery of Victoria de Melbourne (Australie, 2015), au Museo Nacional Centro de Arte, Reina Sofia à Madrid (Espagne, 2014), à la Künstlerhaus de Vienne (Autriche, 2013), au National Museum of China à Pékin (Chine, 2013), au MOCA de Séoul, (Corée du Sud, 2011), à la 17ème Biennale de Sydney (Australie, 2010), au Museum of Contemporary Art de Sydney ( Australie, 2012), à l’Iberia Center of Contemporary Art de Pékin (2010), au Jewish Museum (Berlin, Allemagne et Vienne, Autriche, 2008), au Spertus Institute de Chicago (USA, 2008), au Smithsonian Institute - National Museum of Art History de Washington D.C (USA, 2007), à la Fondation Ishibashi de Tokyo (Japon, 2007) ou au Musée d’Art Contemporain de Santiago (Chili, 2007).


Son œuvre a rejoint de très prestigieuses collections privées et publiques telles que National Museum of Contemporary Art, Séoul (Corée du Sud), Museum of Contemporary Art, Sydney (Australie), National Gallery of Australia, Canberra (Australie), National Portrait Gallery, Canberra (Australie), Art Gallery of New South Wales, Sydney (Australie), National Gallery of Victoria, Melbourne (Australie), Queensland Art Gallery, Brisbane (Australie), Art Gallery of South Australia, Adelaide (Australie), ARTBANK (Australie), The Vizard Foundation Collection, Melbourne (Australie), BHP Billiton Collection de Melbourne (Australie).


Brook Andrew a été le récipiendaire de la prestigieuse bourse de l’ Australian Research Council (ARC) en 2016-2018 pour le projet Representation, Remembrance and the Monument et bénéficiera d’une exposition personnelle à la National Gallery of Victoria à Melbourne en Mars 2017.


Il est chargé de cours universitaire à la Monash Art, Design et Architecture (MADA), Monash University, à Melbourne en Australie. Brook Andrew est représenté par la Galerie Nathalie Obadia depuis 2013.

Adresse

GCSM 3, rue du Cloître Saint-Merri France
Dernière mise à jour le 2 mars 2020