À Bordeaux, les statues en bronze du stade Chaban-Delmas viennent d’être restaurées

Annonce
Figure de femme et Athlète masculin après restauration, devant le stade Chaban-Delmas de Bordeaux

Figure de femme de Marcel Damboise (FNAC 6350) et Athlète d'Alfred Auguste Janniot (FNAC 6318) après restauration, devant le stade Chaban-Delmas de Bordeaux.

Après plusieurs semaines de restauration, les deux sculptures en bronze de Marcel Damboise, Figure de femme (FNAC 6350) et d’Alfred Auguste Janniot, Athlète (FNAC 6318) viennent de retrouver leur place au stade Chaban-Delmas de Bordeaux. Ces deux statues font partie de la collection gérée par le Centre national des arts plastiques et sont déposées à Bordeaux depuis 1943.

Une intervention d’urgence

L'une des deux oeuvres avait été victime d'un accident en octobre 2019. Renversée par un camion de livraison, la statue Figure de femme, mesurant près de 2m60, était tombée de son piédestal et avait été facturée au niveau de ses mollets. Sous l’effet du choc, le bronze s’était endommagé en plusieurs endroits.

Première phase de la restauration de Figure de femme de Marcel Damboise

Première phase de la restauration de Figure de femme de Marcel Damboise dans les ateliers de la Socra à Périgueux. 

C’est une entreprise de Périgueux (SOCRA), spécialisée dans la restauration des monuments classés, qui a été chargée de sa remise en état. Diverses interventions ont été nécessaires. Après le transport des morceaux de la sculpture en atelier, les deux parties ont été réassemblées avec des baguettes de soudure fixées à l’intérieur de la sculpture. L’ensemble a été soudé puis la surface ciselée afin de se rapprocher davantage de l’état d’origine, montrant des traces d’outils visibles.

Réinstallation de la Figure de femme devant le stade par l’entreprise Socra

Réinstallation de la Figure de femme devant le stade par l’entreprise Socra.

Deux commandes de l’Etat emblématiques

Les sculptures de Marcel Damboise (1903, Marseille - 1992, Paris) et d’Alfred Auguste Janniot (1889, Paris - 1969, Neuilly-sur-Seine) ont été commandées par l’État pour la Ville de Bordeaux en 1939, durant la Seconde Guerre mondiale. Les deux artistes sculpteurs choisis pour exécuter cette commande avaient un intérêt commun pour l‘esthétique antique.

Les deux œuvres devaient d’abord être réalisées en pierre pour la piscine Judaïque mais la commande est révisée en 1941 : les sculptures seront en bronze et attribuées à un autre ensemble bordelais emblématique de la période Art Déco, le stade Lescure, rebaptisé par la suite stade Chaban-Delmas. Elles seront finalement présentées au musée des Beaux-Arts de Bordeaux à sa réouverture en 1947, puis installées au stade.

Les deux sculptures après restauration, devant le stade Art Déco Chaban-Delmas

Les deux sculptures après restauration, devant le stade Chaban-Delmas, conçu par l'architecte Raoul Jourde. Il s'intègre dans un vaste plan de travaux publics d'architecture Art Déco mené à Bordeaux.

La mission de conservation–restauration

Certaines œuvres, déposées dans des espaces publics depuis plus d’un siècle, n’ont pas toujours pu bénéficier de conditions idéales de préservation, surtout lors de périodes historiques difficiles. Les facteurs de dégradation sont multiples à l’extérieur, et ces œuvres nécessitent des soins particuliers. La mission de conservation-restauration intervient sur les biens culturels afin de permettre leur sauvegarde, dans le respect de leur histoire et de leurs caractéristiques esthétiques.

Préparation du chantier de restauration sur la sculpture d'Alfred Auguste Janniot

Préparation du chantier de restauration sur la sculpture d'Alfred Auguste Janniot.

Ces interventions commencent par un examen et un diagnostic, possibles grâce à une analyse scientifique réalisée à partir d’un fragment de l’œuvre. Cette étape apporte des renseignements précieux sur la composition chimique du matériau (ici, un alliage de cuivre et d’étain).

Une restauration d’ordre esthétique est également effectuée, dans un souci d’harmonisation. Sous l’action du temps, le bronze s’oxyde : la surface du métal doit être nettoyée par une technique de projection de poudre végétale à basse pression afin de préserver le métal et les restes de patine, dans la mesure du possible. Les sculptures sont ensuite patinées, avant la pose d’une cire protectrice permettant de faire durer les effets de la restauration dans le temps.

Alfred Auguste Janniot, Athlète, durant la restauration par l’entreprise Socra

Alfred Auguste Janniot, Athlète, durant la restauration par l’entreprise Socra. La pose de la patine est en cours.

Une nouvelle approche, appelée « conservation préventive », vise à anticiper et à ralentir la dégradation des biens culturels par la mise en place de protocoles précis, garantissant de meilleures modalités d’exposition ou de conditionnement des œuvres des collections.

Partenaires

Ministère de la Culture, Socra, Ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole

Horaires

Ouvert en accès libre du lundi au samedi de 8h à 22h30 et le dimanche de 8h à 18h, dans le respect de la distanciation physique et de port du masque.

Comment s'y rendre

Stade Chaban-Delmas, place Johnson, 33000 Bordeaux

Dernière mise à jour le 3 mai 2021