Benjamin Nachtwey - Clémence Périgon, 'Sous les Frondaisons'

peinture, photographie, vidéo, dessin
Exposition
Arts plastiques
Galerie La Ferronnerie Paris 11
Clémence Périgon (née en 1978 à Tours, France) présente un ensemble de travaux récents : une vidéoperformance (Mirador),une photographie (Sans titre (gui)). une animation (Cycle) et plusieurs dessins. La confrontation de ces différents moyens d’expression vient renforcer et renouveler le regard que l’on porte sur les êtres hybrides qui caractérisent l’univers de l’artiste. Ces êtres adoptent le plus souvent des stratégies de camouflage et de disparition. S’ils réapparaissent d’une vidéo à l’autre ou d’un dessin à l’autre, ils résistent à tout effet de narration et de psychologie. Comme le montre l’animation Cycle – technique expérimentée pour la première fois par l’artiste à partir du dessin –, leur mode d’existence est celui de la rupture, du hiatus ou de la syncope. «D’un trait noir fin et régulier, parfois tremblé et mal assuré, les dessins figurent un peuple d’êtres étranges, dont l’apparence autant que les postures posent d’abord un problème de langage : face à eux, le « quoi », le « qui » et le « comment » se chargent d’incertitudes. Toutefois leur échelle régulière et leur isolement dans l’espace blanc du papier (21 x 29,7 cm) les rapprochent des personnages présents dans les vidéoperformances, dans les « Poses » en particulier. »    Emmanuel Hermange         Benjamin Nachtwey (né en 1962 à Hambourg, Allemagne) procède en tant qu’artiste, dans ses récents travaux,  comme un ‘documentariste’ de son environnement, dont le regard de citadin imprègne les observations – observations portant sur la peinture d’architectures urbaines, de stations services et d’intérieurs, souvent conçues sous forme de séries...Des images comme  si elles étaient filmées : La bobine de film est presque épuisée, la vitesse de la projection ralentit et quelques plans fixes apparaissent sur l’écran : la nature, baignée d’une atmosphère d’ombre et de lumière, quelques personnages solitaires, apparemment perdus dans les sous-bois, des pick-ups en marche ou à l’arrêt, se garant…                 Un des thèmes centraux du travail de Nachtwey est la représentation de variations de lumières, de lieux : en ralentissant le processus de représentation par l’utilisation du médium peinture, une impression d’accélération se produit ; la matière fluide de sa peinture commence à s’animer. Les positions figuratives et naturalistes des précurseurs de l’art modernesont évoquées, puis modifiées et développées.. Les pick-ups, symbolisant l’intrusion de la civilisation dans la nature, les promeneurs solitaires,entourés de buissons profus – parlent tous de solitude, de l’inéluctable dissolution des humainsdans la nature. Ce qui est intéressant, c’est qu’en regardant simultanément l’ensemble des œuvres du catalogue, vous avez la sensation d’une ‘promenade’ à travers la végétation, des champs aux bois en passant par les fourrés, où la matière des peintures se densifie et devient plus complexe. Extrait du texte de Wulf Aschenborn, in catalogue Green, à l’occasion de l’exposition solo de Benjamin Nachtwey,Kunstverein de Trêves, Allemagne, 17.09 > 22.10.11                                                                                        

Commissaires d'exposition

Horaires

Du lundi au vendredi de 14h à 19h et le samedi de 13h à 19h

Adresse

Galerie La Ferronnerie 40 rue de la Folie Méricourt 75011 Paris 11 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020