Comment ça va ? II

Des films soutenus par le Cnap au LOOP FESTIVAL
Projection/Diffusion audio
Cinéma Zumzeig Barcelone
Benjamin Crotty, Fort Buchanan, 2014

Benjamin Crotty, Fort Buchanan, 2014, 1h05’

Le festival exclusivement consacré à l'art vidéo
« LOOP Festival » aura lieu du 28 mai au 6 juin 2015 à Barcelone. À cette occasion, un programme de projections intitulé « Comment ça va? II » est proposé par Pascale Cassagnau (responsable des collections audiovisuelles, vidéo et nouveaux médias au CNAP), François Bonenfant (responsable pédagogique de la première année au Fresnoy - Studio national des arts contemporains) et Pascale Pronnier (responsable des manifestations artistiques au Fresnoy - Studio national des arts contemporains) au cinéma le Zumzeig les 31 mai et 7 juin.

Comment ça va ? II

« L'une des conditions de ce processus de la prise de décision au sein de la multitude n'est pas seulement un « être avec » mais un « faire avec » les autres qui, en se diffusant, constitue un apprentissage de la décision. Et il faut prendre une autre décision lorsque l'endetté décide de ne pas payer sa dette ; lorsque le médiatisé décide d'échapper au contrôle des médias et à leurs mensonges ; lorsque le sécurisé décide de devenir invisible et de ne plus avoir peur ; et lorsque le représenté refuse d'être gouverné par des représentants. Devenir ainsi un sujet politique autonome et participant exige un saut de l'individuel vers le collectif, et cette décision doit être à la fois singulière et commune. » (Michael Hardt & Antonio Negri, Déclaration. Ceci n'est pas un manifeste).
Que ce soit dans le domaine de l'art ou de la littérature, chez Gertrud Stein, Truman Capote, James Ellroy, Don DeLillo ou chez le cinéaste polygraphe Arnaud des Pallières, "l'autobiographie de tout le monde" expérimente une pensée d'archives vernaculaires ou publiques qui devient un mode d'écriture, documentant aussi bien le récit narratif  que l'espace de l'œuvre.
Ce que manifestent les films de Chris Marker, Lionel Rogosin, Pere Portabella, Pier Paolo Pasolini, Tariq Teguia - films documentaires et documentés - c'est leur capacité  à traverser l’histoire, à se ressaisir de la vérité et de la réalité, non comme visées dernières mais bien plutôt comme des outils, des réserves de formes, pour entreprendre un trajet, une trajectoire, un chemin à travers des géographies  politiques complexes. À leur tour, ces œuvres déterminent un lent exercice de lecture et de déchiffrement, plaçant en perspective tous les corpus descriptifs qui fondent la matière documentaire, interrogeant ainsi la nature même du "filmique". Les essais documentaires se constituent en autant de précis d'analyse, produisant une véritable propédeutique du regard et la possibilité d'une critique. Films de fiction, documentaires, films d’artiste, de nombreuses œuvres  filmiques contemporaines adressent à la représentation une question en commun, celle du statut du réel au sein même du récit narratif, en disposant de façon non linéaire les éléments filmiques, en dehors des structures strictement narratives.

Dimanche 31 mai à 19h30

Focus Cedrick Eymenier
Projections suivi d'une conversation avec l'artiste.
Artiste et musicien, Cedrick Eymenier combine photographies, vidéos, collages, installations sonores et projections. Tokyo est le douzième opus du projet Platform qui est à ce jour une série de 13 films tournés dans des quartiers bien précis de quelques métropoles choisies pour leur modernité et  leur complexité architecturale. Toutefois, l’architecture n’est pas filmée pour elle-même mais tient rôle de contexte. Ces lieux sont principalement des carrefours, différentes voies de communications ou les flux sont fréquents et variés, et dont la multitude de micro-événements sont enregistrés dans un seul plan fixe. Chaque bande son est une création originale d'un musicien de la scène expérimentale internationale. Lors du tournage des sons de l’environnement sont captées et retraités, sur laquelle le musicien y ajoute sa propre musique. Ce procédé permet, alors, de conserver un ancrage dans le réel tout en proposant une re-interprétation du paysage sonore.
P#01 EURALILLE
Original music by Giuseppe Lelasi
shot 2002, edited 2006 - 05min
SD video, 4:3, stereo, color

P#07 AEROPORT ROISSY CDG
Original music by Sebastien Roux
shot 2002, edited 2004 - 03min 48sec
SD video, 4:3, stereo, color

P#08 FRANKFURT
Original music by Cats Hats Gowns
shot 2003, edited 2004 - 10min 48sec
SD video, 4:3, stereo, color

P#09 CHICAGO
Original music by Fennesz
shot 2004, edited 2006 - 20min 07sec
SD video, 4:3, stereo, color

P#12 Tokyo
Original Soundtrack : Akira Rabelais, Oren Ambarchi, Taylor Deupree.
shot 2005, edited 2008 - 37 min + Romain Kronenberg

P#13 SHANGHAI
Original music by Steve Roden
shot 2011, edited 2013 - 45min
HD video 16:9, stereo, color

Dimanche 7 juin, 19h
Daphné Hérétakis, Archipels, Granités dénudés, 2014, 25'
Le film de Daphné Hérétakis est un journal intime qui témoigne de l'histoire récente de la Grèce, à travers le portrait d'une ville, Athènes en 2014. Destins singuliers et histoires collectives sont ressaisis d'une manière subtile par la cinéaste et dialoguent en mêlant leurs voix.

Benjamin Crotty, Fort Buchanan, 2014, 1h05’
Fort Buchanan est le récit imaginaire d’une guerre située au Moyen-Orient du côté de Djibouti, raconté par les compagnons et familles  des soldats, sous la forme  d’une veillée d’armes et d’une épopée d’un quotidien chaotique, à la façon d’un mini-western contemporain. La peinture de cette communauté hétéroclite s’élabore sous le mode du mélange des genres et du brouillage des identités sexuelles.

Benjamin Naishtat, Historia del miedo, 2014, 1h19
Le récit de L’Histoire de la peur se situe dans un non-lieu d’une banlieue pavillonnaire argentine, mettant en scène le quotidien des membres d’une famille sans qualités. Les instantanés des  journées  ordinaires, placés sous le registre d’une paranoïa sans visage ni cause avérées, forment une structure fragmentée et répétitive, qui multiplie d’une manière subtile les hypothèses de son récit.

Les œuvres de Benjamin Crotty et Benjamin Naishtat ont bénéficié d’un soutien du Centre national des arts plastiques en 2012 et 2013. Les film de Daphné Hérétakis a été produit par Le Fresnoy - studio national.

Sites internet associés

Complément d'information

LOOP Festival
LOOP est une initiative de SCREEN PROJECTS, agence spécialisée dans l’organisation d’événements culturels liés à l’art contemporain, et spécialisée dans le secteur de l’art video et de l’image en mouvement.
À travers de nombreux partenariats avec des acteurs internationaux et des plateformes locales, LOOP génère des projets qui se déclinent sous différents formats dans le monde entier.
LOOP organise en particulier deux grandes manifestations singulières et mondiales, avec de nombreuses perspectives de croissance : LOOP Barcelona et le congrès de galeries Talking Galleries.

Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains
Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains est une institution de formation, de production et de diffusion artistique audiovisuelle et numérique. Les artistes viennent du monde entier pour suivre le cursus du Fresnoy doté d’outils de production professionnels dans les domaines du cinéma, des images numériques, de la photographie, du son, et accompagnés par des artistes professeurs invités  qui rayonnent sur la scène artistique nationale et internationale. Le Fresnoy est également un centre d’art repéré pour la qualité de ses expositions et la pertinence de sa programmation cinématographique.

Adresse

Carrer de Béjar, 53
08014 Barcelone
Espagne

Dernière mise à jour le 23 mars 2020