AUX CÔTÉS DE MARIE VASSILIEFF

Exposition
Arts plastiques
Esox Lucius Saint-Maurice-lès-Châteauneuf

 

AUX CÔTÉS DE MARIE VASSILIEFF

 

Cette exposition proposée par l’association Esox Lucius dans le cadre de la Galerie d’art au collège (GAC) créée en 2010 au collège les Bruyères de la Clayette revêt un caractère historique. Elle permet, autour de la personnalité singulière de l’artiste Marie Vassilieff, de se rendre compte de l’effervescence créatrice qui régna entre les deux guerres et particulièrement durant la période appelée «  les années folles » : années de rupture marquées de transgressions artistiques et esthétiques.

Documents, dessins, photos témoignent  de ce bouillonnement  et de la vie des artistes oeuvrant en ces périodes.

 

Marie Vassilieff naquit à Smolensk, en Russie, dans une famille aisée qui l'encouragea à étudier la médecine. Son penchant naturel, cependant, allait aux arts et, en 1903 elle préféra s'orienter vers des études artistiques à l'Académie de Saint-Pétersbourg. En 1905, elle visita Paris, alors la capitale artistique du monde.

Deux ans plus tard, elle s'y installa et devint partie intégrante de la communauté artistique de la « Rive Gauche » à Montparnasse. Elle  travaillait comme correspondante pour plusieurs journaux russes en même temps qu'elle étudiait la peinture sous la direction d'Henri Matisse et suivait des cours à l'École des beaux-arts.

En 1908, elle fonda l'Académie russe, qui l'année suivante fut rebaptisée « Académie Vassilieff ».En 1912, elle ouvre à Montparnasse son propre atelier et très vite, organise des soirées pour toute l'avant-garde artistique de l'époque. On y rencontre entre-autres Erik Satie, Henri Matisse, Nina Hamnett, Amedeo Modigliani, Ossip Zadkine, Juan Gris et Chaïm Soutine.

Les murs de l'atelier de Marie Vassilieff réunissaient une collection de peintures de Marc Chagall et Modigliani, des dessins de Pablo Picasso et Fernand Léger, et une sculpture d'Ossip Zadkine.

En 1913, Fernand Léger y donna deux conférences sur le sujet de l'art moderne.

En 1915, elle ouvre sa cantine où, pour quelques centimes, elle sert un repas complet et un verre de vin.

 

Pendant la guerre, le couvre-feu oblige les cafés et cabarets à fermer tôt mais la cantine, inscrite comme club privé restera ouverte. La nuit, elle est bondée d'artistes parmi lesquels Picasso, Braque, Léger, Van Dongen, Modigliani, Foujita, ou encore les poètes André Salmon, Blaise Cendrars, Guillaume Apollinaire, Max Jacob ou Jean Cocteau.

 

En 2015, l’œuvre de Marie Vassilieff participera à l’exposition  0,10à la fondation Bayeler de Bâle. Il s’agit d’une reprise de l’exposition célèbre pour avoir exposé pour la première fois le carré noir sur blanc de Malevitch en 1915 à Petrograd.

Marie Vassilieff est mentionnée dans le catalogue consacré à l’exposition :

« AH QUE LA GUERRE EST CUBISTE ! FERNAND LEGER ET LA GRANDE GUERRE » qui a lieu au Musée Fernand Léger de Biot du 25 octobre 2014 au 2 février 2015.

Tarifs :

ENTREE LIBRE

Complément d'information

Vernissage le vendredi 14 novembre 2014 à 18h
suivi à 18h45 d’une causerie de l’historien d’art, FRANCOIS BAZZOLI

Commissaires d'exposition

Partenaires

DRAC BOURGOGNE - CONSEIL REGIONAL DE BOURGOGNE - CONSEIL GENERAL DE SAONE ET LOIRE - BANQUE POPULAIRE BOURGOGNE FRANCHE COMTE

Horaires

ouverture aux groupes scolaires sur rendez-vous ouverture à tous les publics le vendredi 5 décembre de 17h à 19h le samedi 6 décembre de 14h à 18h et sur rendez-vous

Adresse

Esox Lucius Le Quai(294M9) la Gare 71740 Saint-Maurice-lès-Châteauneuf France
Dernière mise à jour le 2 mars 2020