Après coup

Acutalité de la pensée contemporaine
Conférence
Arts plastiques
Fondation d'entreprise Pernod Ricard Paris 08
APRES COUP, Actualités de la pensée contemporaine Patrice Blouin invite Stéphane Bouquet et Jean-Marc Lalanne sur le thème : Gus Van Sant : avant / après la « mort du cinéma » « Après coup » propose un exercice critique de l'actualité en appui sur des événements permettant de révéler certains traits distinctifs du contemporain. De Mala Noche en 1985, jusqu'au récent Harvey Milk, Patrice Blouin évoquera la trajectoire singulière du cinéaste Gus Van Sant, avec Stéphane Bouquet et Jean-Marc Lalanne, auteurs du livre Gus Van Sant qui vient de paraître aux éditions du Cahiers du Cinéma. « Où va le cinéma ? » se demandait-on, cet automne, au centre George Pompidou. Et cette question en apparence bien anodine, marquait un glissement de terrain. Depuis des années en effet, il semblait que le cinéma ne pouvait être abordée que du point de vue de sa fin. En marge de l'idée (historique) de « maniérisme », et en place du concept (artistique) de « postmoderne », c'est la notion vague de « mort du cinéma », avancée par Serge Daney dès le début des années 80, qui semblait devoir guider le cours du septième art. Se poser, à nouveaux frais, la question de l'avenir du cinéma, indique ainsi un changement crucial de paradigme : non pas seulement la clôture d'un certain rapport au passé mais aussi, et plus profondément, l'abandon d'une prétention. En effet, plus encore qu'une simple découpe temporelle, la « mort du cinéma » a longtemps prévalu comme signe distinctif, comme blason aristocratique, pour marquer une position de surplomb du cinéma sur toutes les autres formes de productions audiovisuelles. Parler, aujourd'hui, du futur du septième art présuppose, à l'inverse, de l'inscrire comme une instance parmi d'autres dans le régime général des images : elle nécessite d'abroger, ou de remettre en débat, un statut d'exception. Parmi tous les cinéastes qui ont traversé ces années d'isolement funèbre, Gus Van Sant est l'un des rares qui paraît, actuellement, en mesure d'effectuer sans effort cette transition. Sans doute parce qu'il a entretenu, depuis le début de sa carrière, un rapport étonnamment pacifié à la fois à l'histoire du septième art et aux formes annexes de production audiovisuelle.

Horaires

A 19h

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Fondation d'entreprise Pernod Ricard 1 cours Paul Ricard 75008 Paris 08 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020