Anne-Marie Durou, Mururoa, 2008
Polyamide, métal, 17 x 40 x 36 cm
Crédit photographique : Guillaume Bonnaud

Biographie

Anne-Marie Durou est née 1966 à Mont-de-Marsan.  Elle vit et travaille à Bordeaux.

Anne-Marie Durou applique la théorie de l'écart entre ce qui est attendu et ce qui existe. Déroutant la vision par des perceptions "in-attendues", elle guide l'attention vers des axes au-delà de l'apparent et de l'immédiat. Le spectateur est ainsi projeté dans une nébuleuse temporelle et spatiale, souvenir ou rêve qui peut rappeler des situations vécues ou des objets vus, dans un flou fertile en sensations. Un dépaysement s'opère, la composition devient exotique au sens étymologique "de l'extérieur", autre et étrangère, donc chimérique. Les objets créés donnent à voir des lignes que l'œil décrypte comme une figure architecturale combinant en un même instant profondeurs et reliefs; de la surface apparemment plane surgit une dimension "infra-mince", où des espaces multiples et paradoxaux interrogent le regard. Les réalisations se déclinent sous forme de sculptures, dessins et gravures, alliances de matériaux de haute technologie et de matières traditionnelles, dont le résultat se situe à la frontière du naturel et de l'artificiel : le tricot, le cuir et la fourrure sont employés au même titre que le silicone, le Lycra ou le Corian, ces derniers aptes à des formes "in-envisageables" a priori et déclinables à l'infini. Ce travail questionne les processus de métamorphose et d'extension, interpelle l'imaginaire à partir de la surface de l'œuvre pensée comme une peau, devient source de formes novatrices de représentation du monde.

Sylviane Pène, "Double vue", Documents d'artistes Aquitaine, 2013

_______

Anne-Marie Durou was born in 1966 in Mont-de-Marsan.  She lives and works in Bordeaux.

“Anne-Marie Durou applies a theory of difference, a distortion between what is expected and what exists.  The noble harmony of the engraved theatrical decors, evoking classical interior woodwork of the 18th century, diverts the eye by an unexpected perspective which disturbs our habitual vision:  our attention is attracted by themes which are revealed after the fact, beyond the apparent and the immediate.
The spectator is projected into a space-time nebula; a path takes shape within memories, and the works call to mind situations experienced and objects seen but in a blur that is rich in sensations:  nothing defined or precise, and yet the certainty of an iridescent wealth in itself, like the projected and trembling shadows of the famous Platonic allegory of the cave.

Disorientation is at work through the intermediary of ordinary elements installed in an unusual, and often dream-like décor.  The composition becomes exotic in the etymological sense:  it is a representation “of the outside”, thus other and alien, and consequently fantastic.”

Sylviane Pène, "Double vue", Documents d'artistes Aquitaine, 2013          Translated by Simon Pleasance, 2015

Site internet et réseaux sociaux

Source

Documents d'artistes Nouvelle-Aquitaine
Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes

Dernière mise à jour le 2 mars 2020